mots-actu_t.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Le Titanic n’en finit pas d’alimenter les conversations et de susciter des interrogations : pourquoi, lors de sa traversée, a-t-il coulé ? Un iceberg est-il le seul responsable de cette catastrophe ? Un incendie, qui se serait déclaré quelques jours avant son appareillage, et qui aurait pu fragiliser sa structure, aurait-il un rapport direct avec ce naufrage ? Le paquebot a disparu en avril 1912 ! Plus d’un siècle plus tard, cette tragédie apparait comme l’un des faits divers les plus marquants de l’époque contemporaine, puisque à cent cinq ans de distance, il fait encore la une de certains journaux. Ce paquebot est donc infiniment plus célèbre grâce à sa carrière courte et dramatique que s’il s’était contenté d’être le plus grand navire du monde. Et son nom est devenu un symbole : il est presque passé en proverbe. On parle du Titanic pour évoquer une entreprise gigantesque, et qui sombre. En général d’ailleurs un projet très cher, qui engloutit à la fois les efforts, les espoirs et les investissements de ceux qui l’ont lancé. Le Titanic sombre, il fait naufrage, il est englouti ! Tout le vocabulaire qu’on utilise spontanément renvoie bien à ce symbole de catastrophe : la disparition d’un bateau, surtout s’il est gros, est un désastre qui frappe, et de façon bien différente d’un avion qui s’écrase : Un navire disparait plus lentement ; on a le temps, même si on ne peut rien empêcher, de le voir disparaitre au fond des eaux.

Mais si le naufrage du Titanic a tant marqué c’est qu’il correspond à une sorte de mythe : les hommes punis pour leur orgueil, défaits alors qu’ils pensaient que leur inventivité en faisait les égaux des dieux.

Le nom Titan nous vient de la mythologie grecque, et même de la plus ancienne, de la plus archaïque : les Titans étaient les premiers maitres du monde, qui régnaient sur la terre avant l’arrivée des Dieux. Ce qui les associe à l’idée d’une force gigantesque, bien qu’ils aient fini par être défaits par les jeunes dieux : Zeus surtout, qui réussit à tromper son père, Cronos avant d’établir son pouvoir à partir du Mont Olympe. Étonnantes divinités que ces Titans, qui d’abord renversent leur père tyrannique, Ouranos, divinité du ciel, avant de devenir eux-mêmes des tyrans ! Comme si leur force prodigieuse les dépassait, et qu’ils ne pouvaient la régler.

Mais cette image du titan, on la retrouve dans la langue française : un titan de la pensée, un titan de la peinture, de la musique… Ainsi parle-t-on d’un créateur dont la puissance de travail et d’invention est sans commune mesure avec ce qu’on attend d’un homme en général : un surhomme dont les proportions semblent dépasser l’humanité ordinaire. Et on a même un adjectif, peu employé, mais qui pourrait faire concurrence à Titanic, qui nous vient tout droit de la langue anglaise : c’est titanesque !

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensables un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo CANOPE

Coproduction du réseau CANOPÉ.
www.reseau-canope.fr

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Titanic

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.