mots-actu_s.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Le selfie est-il une pratique dangereuse ? Une habitude mortelle ?

Oh, pas si souvent que ça, il faut bien le dire. Mais enfin, malgré tout, attention à ce qui pourrait nous arriver. On nous dit, sur RFI, qu’en Inde, à Bombay, le selfie est interdit dans plusieurs quartiers, car il se serait rendu responsable, dit-on, de plusieurs morts, notamment en bord de mer. Parce que sur des corniches qui surplombent l’eau, on se prend en photo le plus près possible du bord. Et tout à son sourire, on recule, on recule, on recule. Et imaginez ce qui arrive ! Plouf.

Tout ça à cause d’un selfie. Selfie : le mot – avouons-le – évoque un narcissisme, une préoccupation de soi un peu excessive. Le selfie, c’est le fait de se prendre soi-même en photo, ou résultat de cette action, c’est-à-dire une photo de soi. On se prend en photo avec des amis, et un paysage en arrière-plan bien souvent, pour pouvoir dire, « j’étais ici, j’ai rencontré untel. Donc on fait un selfie avec la reine d’Angleterre ou avec son chanteur préféré quand on a la chance de les croiser, et de les inclure dans ce petit portrait miniature, qu’on réalise avec la fonction appareil de photo de son téléphone.
Pourquoi selfie ? C’est simple ! Le mot est évidemment emprunté à l’anglais : self est un préfixe anglo-saxon qui signifie soi-même, et qu’on utilise pour donner cette idée réflexive, de retour vers soi. Le mot ne pose pas de problème de prononciation en français, ni d’écriture d’ailleurs. En revanche, on n’a jamais trouvé d’équivalent qui marche, qui soit convaincant.
Le selfie est bien séduisant. Alors on peut parler d’autoportrait ; ça fait quand même très pictural, ça marche mieux pour la peinture que pour la photographie et surtout pour la petite photographie minute qu’on prend avec son téléphone.
On nous a proposé autophoto ou bien égoportrait. C’est bien trouvé, mais ce ne sont pas des mots qui s’entendent, en tout cas pas en France.
Le plus malicieux est peut-être ficelle. Pourquoi ficelle à la place de selfie ? Parce que c’est le verlant, l’envers phonétique de selfie. Mais si la trouvaille est astucieuse, elle n’est nullement évocatrice parce que ficelle n’évoque pas justement le fait de se prendre en photo avec son téléphone.

Alors le mot self, on l’utilise assez souvent en français même s’il garde son accent anglais. Parfois seul, comme abréviation de self-service : un restaurant où l’on se sert soi-même, où l’on garnit son plateau qu’on rapportera après usage. On a le self made man, mythe du XXe siècle, souvent très anglo-saxon également, qui représente celui qui s’est fait tout seul, qui a réussi sans appui, sans études le plus souvent, ne devant son succès qu’à son travail, son audace et sa chance. Mais c’est un mot qui est un tout petit peu désuet, de même que le self control, le contrôle de soi. Des anglicismes qui n’ont pas vraiment résisté au temps.

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensables un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Canopé

Coproduction du réseau CANOPÉ.
http://www.reseau-canope.fr/

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Selfie

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.