#Français de l’actualité

Pegasus

mots-actu_p.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Pegasus défraye la chronique. Pegasus caracole en haut des Unes. Pegasus en bref fait parler de lui, alors qu’il est censé travailler dans le silence et le secret. Et Pegasus, c’est le nom de ce logiciel de conception israélienne, qui semble-t-il a espionné des milliers de gens tout autour de la planète, en privilégiant ceux qui, dans la politique, les médias ou la recherche, affrontaient les dictatures et les tyrannies.

Pegasus, un nom commercial, qui correspond à Pégase en français, et qui évoque des images plutôt positives : le déplacement léger, rapide, et quasiment surhumain. En effet, ce Pégase correspond à un vieux rêve de l’humanité, qui est plus ou moins devenu réalité : le désir de voler. Un oiseau donc ? Mieux que cela : un cheval ailé. Qui condense les qualités du cheval : la puissance, la fidélité, l’obéissance - bref, la plus noble conquête de l’homme - avec la liberté gracieuse de l’oiseau. Mieux qu’un tapis volant, beaucoup mieux qu’un avion.

Et si Pégase fait rêver, on peut se demander comment il apparait. Sa naissance déjà est admirable. La mythologie nous raconte que Poséidon, dieu de la mer, aurait eu les faveurs de l’une des Gorgones. Ces gorgones étaient trois sœurs, divinités marines belles et terrifiantes, dévoreuses d’humains, et qui parfois les pétrifiaient de leur seul regard. C’était le cas de l’une des trois, Méduse, aimée donc de Poséidon, mais vaincu par le héros Persée, qui réussit à lui couper la tête. Son sang jaillit, et de ce sang surgit… vous l’aurez deviné, Pégase, cheval ailé et piaffant. Il devient donc la monture de Persée, puis va servir Zeus, dont il porte la foudre, devient ensuite la monture de Bellérophon, un autre héros tueur de monstres. Célèbre dans l’Antiquité, il séduit tout autant les modernes, notamment les poètes qui en font le porteur de l’inspiration : celui qui transporte tout en haut du ciel, où les Muses peuvent les abreuver de pur poésie.

Pégase est donc tantôt un symbole guerrier, tantôt une image pacifique.

Alors que le thème du cheval se retrouve souvent lié à celui du combat. Un cheval de bataille par exemple ! Expression bien connue. Il s’agit d’un sujet de prédilection, dont quelqu’un parle souvent, avec passion, exubérance, même peut-être avec excès, trop souvent, en manquant de distance, sans se rendre compte qu’il se répète, qu’il ennuie peut-être ses interlocuteurs. Et ce sont le plus souvent des réquisitoires : non seulement des idées qu’on a plaisir à exprimer, mais des sujets, des réalités, des menaces qu’on veut combattre, dont on veut décrire tous les vices, qu’on aimerait terrasser comme Saint-Georges son dragon.

Quant au cheval de Troie, on le connaît aussi. Là encore, une référence mythologique : nous voilà en pleine guerre de Troie. Ulysse, guerrier grec, suggère un stratagème pour prendre la ville : construire un gigantesque cheval, le laisser devant les portes de la ville. Il faut ensuite que les Troyens se convainquent qu’ils ont intérêt à amener le cheval à l’intérieur de leur cité : mais dans le cheval sont cachés des guerriers qui peuvent ainsi s’introduire dans la ville convoitée.

La légende sert de métaphore pour décrire un processus informatique qui sert à prendre le contrôle d’un ordinateur : un logiciel qui, une fois installé permet que le poste soit piloté à distance. 

Avertissement !  
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo DGLFLF Ministère de la Culture

En partenariat avec la Délégation Générale à la Langue française et aux Langues de France (DGLFLF)

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias