#Français de l’actualité

Pandora papers

mots-actu_p.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Les Pandora papers font la Une de l’actualité, et on sait de quoi il s’agit : des milliers de documents, a priori secrets, mais qui ont été découverts et publiés, et qui mettent en cause de nombreuses personnalités, souvent des responsables politiques, qui ont eu recours à des paradis fiscaux pour sécuriser la fortune qu’ils avaient gagnée, ou parfois qu’il s’était appropriée: une manière de placer son argent de façon sûre (ou qui pensait l’être) en évitant les impôts. Alor papiers, ce sont bien sûr les papiers, les documents. Mais pourquoi Pandora? D’abord parce que ça ressemble à Panama. Et les Panama papers, qui mettent en cause ceux qui ont placé leur argent au Panama, petite république d’Amérique centrale, peu regardante sur l’origine des fonds qui lui parviennent, et à la fiscalité plutôt avantageuse. Alors l’affaire se poursuit avec les Pandora papers qui évoquent des désastres qui nous viennent de la mythologie grecque.

Car ces papiers de Pandore semblent s’échapper de la boite de Pandore. Alors qu’est-ce que c’est que cette boite. En fait plutôt une jarre. Pandore, étonnant personnage créé dit-on par plusieurs dieux et déesses, promise par Zeus à Epiméthéej le frère de prométhée. Prométhée avait volé aux dieux le secret du feu, à la grande colère de Zeus qui avait décidé de se venger de cet affront. Il fait naître Pandore, la donne comme épouse à Epiméthée, et elle amène avec elle une boite, ou une amphore mystérieuse, qu’il lui est interdit d’ouvrir. Mais la curiosité est la plus forte. Elle ouvre la boite d’où s’échappent tous les maux de la terre, qui retombent en pluie sur les humains: la Vieillesse, la Maladie, la Guerre, la Famine, la Misère, la Folie, le Vice, la Tromperie, la Passion, l'Orgueil. Seule l’Espérance, plus lente, reste dans la boîte.

Mais on parle de boîte de Pandore quand un inconvénient en appelle un autre et ainsi de suite, et qu’il semble que cette suite de malheurs soit impossible à interrompre: ils s’envolent les uns après les autres.

Avertissement !  
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo DGLFLF Ministère de la Culture

En partenariat avec la Délégation Générale à la Langue française et aux Langues de France (DGLFLF)

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias