#Français de l’actualité

Nutriment vertueux

mots-actu_n.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

La spiruline ? Une algue miraculeuse.
Peut-être pas mais en tout cas, c’est ce qu’on appelle un nutriment vertueux ! Je l’ai entendu sur RFI.
Pourquoi vertueux ? L’adjectif s’entend plus souvent qu’avant, il est un peu à la mode. On l’emploie dans des domaines différents : politique, économique. Un cercle vertueux par exemple, ça a d’abord été un genre de formule, presque jeu de mots, même si elle était sérieuse : le cercle vertueux a été inventé en opposition au cercle vicieux.

Un cercle vicieux, c’est une situation qui d’une manière presque logique va empirer chaque fois : chaque stade en fait naître un autre stade, encore plus mauvais que le précédent. Symétriquement, les économistes ont parlé de cercle vertueux lorsqu’une phase économique – un moment de l’évolution économique – permet qu’un autre moment encore meilleur puisse voir le jour et ainsi de suite. Donc la spirale monte au lieu de descendre. Alors on parle de cercle vertueux, cercle vicieux, ce sont plutôt en effet des spirales, ce n’est pas totalement circulaire.

Voilà pour vertueux, cela ne nous explique pas du tout ce qu’est un nutriment ; puisqu’au départ on est parti de cette spiruline qui est un nutriment vertueux.
Nutriment : on y perçoit bien une racine qui évoque la nourriture : nutri-. Et une fin de mot qui rime avec aliment. Mais qu’est-ce qui distingue le nutriment de l’aliment ? Le mot est encore d’un usage technique, et il désigne un aliment pratiquement sans déchet, dont toutes les composantes peuvent être assimilées. Le nutriment est donc d’une certaine façon le cœur de l’aliment, ce qui réellement nourrit dans l’aliment.

Mais que veut dire nourrir en fait ?  Au départ, c’est donner de quoi subsister, de quoi vivre : donner à manger, ou même simplement à boire. La première image qui vienne à l’esprit est évidemment celle de la mère qui nourrit son enfant. Élever un enfant commence par là (même si tous les enfants ne tètent pas leur mère évidemment !)
Mais l’image de la mère nourricière est forte. Et bien sûr elle se prête à des interprétations figurées : Alma mater dit-on en latin, ça veut dire la mère nourricière. Et c’est le surnom de l’Université, qui nourrit les jeunes esprits.

Mais revenons à notre nouveau-né : on comprend bien pourquoi on l’appelle nourrisson. Et  il peut très bien être élevé par une nourrice. Au départ, celle qui supplée à la mère et qui nourrit un bébé qui n’est pas le sien en même temps que celui qu’elle vient d’avoir.

Mais on voit bien qu’il y a deux radicaux : celui de nourrir et celui de nutrition. Deux formes qui sont très révélatrices le l’évolution des mots français. Ou bien la forme populaire qui s’éloigne de l’origine latine : nourrir qui ressemble assez peu à nutrire le verbe d’origine. Et puis tous les mots qui commencent par nutri- : nutrition, nutritionniste, et nutriment qui – eux – sont des mots savants.

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensables un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Canopé

Coproduction du réseau CANOPÉ.
http://www.reseau-canope.fr/

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Nutriment vertueux

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.