mots-actu_n.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Cela fait quatre ans qu’existe en France le compte Nickel et, le week-end dernier, Hughes Le Bret qui en est le fondateur, revenait dans la presse sur cette formule de paiement qui donne droit à une carte de crédit particulière : on peut l’avoir sans posséder de compte en banque, et sans condition particulière de revenu. En revanche, on n’a pas droit à du découvert, c'est-à-dire qu’on ne peut dépenser que l’argent qu’on a : le compte nickel ne vous fait pas crédit.

Mais que penser du nom qui a été trouvé ? Il est assez évocateur. Doit-on l’expliquer parce que ce genre de compte permet de dépenser peu d’argent à la fois, qu’on peut s’en servir pour de toute petites sommes ? Peut-être. Et on se souviendra qu’en anglais, notamment d’Amérique, un nickel désigne une pièce de cinq cens, cinq centimes de dollar. Autant dire trois fois rien. Mais il ne faut pas surestimer l’influence américaine : le nickel a toute une histoire bien française, même si l’origine du mot est étrangère et étrange ! Il nous vient du suédois et du prénom Nicolas, ou Nikolaus. C’est ainsi qu’on appelait un petit personnage imaginaire, une sorte de lutin qui semblait habiter dans les mines de cuivre, ou d’autres métaux. Il donne donc son nom à ce minerai et le nom passe en français.

Mais dans notre langue, le mot a aussi tout un parcours. On sait que le nickel, lorsqu’il est bien poli, est particulièrement brillant : il donne donc l’impression du propre, de l’irréprochable. Ce qui explique cette expression populaire et familière, née dans les années 50 : « c’est nickel ». Qui veut d’abord dire briqué, nettoyé, sans poussière, qui a pratiquement le brillant du neuf, qui se fait remarquer par son aspect impeccable. « Ma cuisine est nickel » : rien ne traine, et il n’y a aucune tache de graisse sur les vitres, la poignée du four ou les brûleurs de la cuisinière. Et si on veut en rajouter un peu on dira nickel chrome : l’image de ces deux métaux est un peu la même. Et on sait que les carrosseries de voiture utilisent beaucoup le chrome. Quelle manie agréable que de faire briller sa voiture pour qu’elle ait l’éclat du neuf.

Mais cette expression nickel a eu tant de succès qu’on l’a employée dans des circonstances bien différentes, en particulier dans des sens figurés. Si on dit de quelqu’un qu’il est nickel, en sous-entend souvent qu’il n’a rien à se reprocher : pas de malversations, pas de comptes maquillés, d’argent dissimulé, de caisse noire : tout est transparent dans sa comptabilité. Et souvent aussi cela se rapporte à sa conduite et à sa santé : il est nickel : ni problème de drogue, ni problème d’alcool !

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensables un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo CANOPE

Coproduction du réseau CANOPÉ.
www.reseau-canope.fr

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Nickel

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.