#Français de l’actualité

Mosaïque

mots-actu_m.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

La mosaïque espagnole : voici une formule assez journalistique que j’ai entendue un certain nombre de fois depuis quelques jours pour résumer le résultat des élections législatives espagnoles d’il y a quelques jours.
Alors, une mosaïque. Pas de majorité franche pour un parti mais un éclatement des votes. Des formations multiples, petites ou moyennes parfois grosses ; mais même celle qui arrive en meilleure position n’est pas assez puissante pour former une majorité gouvernementale. Les alliances sont donc nécessaires pour gouverner dans cette mosaïque.

Alors, ce mot, il évoque à la fois l’image d’un éparpillement et d’une multitude d’éléments qui coexistent, qui cohabitent mais qui sont très différents. Et c’est le mot mosaïque qu’on emploie assez souvent lorsqu’on se réfère par exemple à un pays où vivent beaucoup de peuples, d’ethnies, de groupes différents.
La Yougoslavie, par exemple. Ce pays qui a existé jusqu’à il y a une vingtaine d’années rassemblait la Serbie, la Croatie, la Slovénie, la Macédoine, etc. Toute une mosaïque de petits pays, de petites nations même pas, enfin, de petites régions d’ailleurs, mais il faut dire que cette Yougoslavie a éclaté à la fin du régime communiste.

Alors quand on emploie au figuré ce mot mosaïque c’est en général pour souligner une cohabitation assez réussie, plutôt harmonieuse. Comme si l’ensemble de tous ces petits blocs formait un dessin plus vaste et indépendant de chacun d’eux. Parce qu’en fait, c’est bien cette image du dessin qui est formé par pointillisme, par toutes ces petites unités qui sont différentes, qui est présente dans l’origine du mot.
Au départ, une mosaïque, c’est un motif de décoration particulier sur un mur ou parfois sur un sol. Il s’agit d’incrustations de petits cailloux, de pierres, de morceaux de marbre de couleurs différentes qui vont former un dessin qu’on voit quand on s’éloigne. Quand on s’éloigne un peu, quand on n’a pas le nez dessus, quand on prend du recul.
Et pour donner la même image au sens figuré que la mosaïque, on parle parfois de patchwork. Et là, la référence est différente car il ne s’agit pas de décoration mais de couture. Et on va accentuer – plus encore que quand on parle de mosaïque – le côté très disparate et très hétérogène. Quand on dit « C’est un patchwork » ça veut dire « Il n’y a pas d’unité dans cette juxtaposition de petits éléments qui sont trop différents ».
Le patchwork, par définition, il est décousu. Ce qui est bizarre, ce qui est paradoxal puisqu’au départ un patchwork c’est justement quelque chose qui est cousu ; c’est un tissu qui est fait de morceaux cousus ensemble, les uns avec les autres, de couleurs et de formes différentes.

Avertissement !
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensables un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Canopé

Coproduction du réseau CANOPÉ.
http://www.reseau-canope.fr/

 

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Mosaïque

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.