mots-actu_m.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Elle s’appelle Iris, c’est la nouvelle Miss Univers, et elle est française ! Elle est fière, légitimement, et un de ses rêves vient de se réaliser. Elle a même déclaré qu’être élue Miss Univers était le rêve de toutes les filles, ce qui n’est pas absolument sûr. Mais elle est plutôt sympathique : cette étudiante a décidé d’utiliser sa popularité pour mener une campagne pour l’hygiène bucco-dentaire. Et avant de la couronner Miss Univers, le jury a donc examiné de très près son galbe, sa plastique, son maintien  alors qu’elle défilait dans diverses tenues plus ou moins déshabillées sous le regard de ses juges. Je ne suis pas sûr que l’image, le statut, l’identité des femmes y gagnent beaucoup. J’ai même bien peur que cette manifestation soit particulièrement dégradante non seulement pour les candidates, mais pour les femmes en général et même pour les hommes. Pourtant les faits sont là et les lauréates de ces concours de beauté, on les appelle des miss.
Miss est un mot anglais qui correspond plus ou moins à mademoiselle. Il s’emploie en effet devant un prénom, un nom ou tout seul parfois. Mais pourquoi ce nom anglais en français ? Sa présence, sa compréhension est assez ancienne dans notre langue. Mais c’est surtout vers la fin du 19è siècle qu’on le voit se répandre. A l’époque, l’Angleterre est très à la mode. Et elle passe pour être le pays des bonnes manières. De là la mode, dans les bonnes familles,  de faire venir des gouvernantes anglaises pour s’occuper des enfants. Qu’on appellera parfois des nurses, surtout quand elles s’occupent de très jeunes enfants (et on a encore le mot nurserie, ou nursery, pièce réservée aux enfants, où l’on s’occupe des enfants). Ce n’est pas la bonne donc, elle est censée transmettre les principes éducatifs qu’elle a reçus et même qu’elle incarne de façon presque magique, vu sa naissance et sa langue maternelle. Elle est raide, stricte et dévouée et se tient aux marges de la domesticité, entre la domestique et la parente pauvre. On l’appelle en général par son prénom, mais précédé de Miss. Ou parfois par son nom de famille : Miss Thomson… 

Le mot miss a également été très utilisé dans les milieux du spectacles. Là encore on est en face de vieille tradition ambiguës quant à la position des femmes, à la fois trop et trop peu considérées. De même qu’on appelait Mademoiselle les comédiennes, quel que soit leur statut social et matrimonial, on appelait Miss les actrices : Miss Taylor, même quand Elizabeth Taylor était l’épouse très connue et très officielle de Richard Burton.
D’autre part le mot s’était répandu pour appeler une jeune fille anglaise, quelle qu’elle soit. Et la vogue anglomane a fait que de temps en temps le mot s’est employé pour appeler une jeune fille : bonjour Miss, tu salueras la miss pour moi. Et aujourd’hui on  a une survivance de ce genre d’emploi grâce à ces concours de beauté : « Fais pas ta Miss Monde ! » 

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensables un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo CANOPE

Coproduction du réseau CANOPÉ.
www.reseau-canope.fr

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Miss

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.