mots-actu_l.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Super lune ! Voilà comment était nommé le phénomène auquel on a pu assister dans la nuit d’hier à aujourd’hui, lorsque le ciel n’était pas trop couvert : une super lune, c’est-à-dire… Eh bien, un disque lunaire beaucoup plus grand que celui qu’on peut voir habituellement. Alors, bien sûr, ça ne veut pas dire que la lune a grossi ! La lune n’a pas grossi depuis deux ou trois jours. Simplement elle est plus près de la terre, donc elle parait plus grande. Mais, on le sait bien, nos sens nous trompent et la manière dont on voit les astres nous renseigne assez peu en fait sur ce qu’ils sont. Et pourtant la lune – dont on pense qu’elle habite la nuit, alors qu’en fait, non, elle existe autant quand on ne la voit pas, lorsqu’on est en plein jour – eh bien cette lune qu’on sent si proche, et en même temps si inaccessible est une compagne des hommes depuis la nuit des temps. Et donc elle  se retrouve un petit peu dans toutes les langues et notamment en français. Alors cette contradiction d’un objet céleste qui est notre voisin, tout en restant hors d’atteinte, est à l’origine de bien des significations et de bien des expressions !

Par exemple quand on est dans la lune par exemple… c’est qu’on n’a pas les pieds sur terre ! C’est qu’on n’a plus le sens des réalités, qu’on n’est plus exactement réveillé : sans être totalement endormi, on rêve. Comme si cette lune laiteuse avait le pouvoir d’attraction qui nous aspire, nous enlève à la vie concrète. Et le rapport de la lune avec les marées, avec cette mer sur laquelle elle influe, qu’elle aspire presque, eh bien nous fascine. Mais aussi parfois, nous nous sentons aspirés par cette face blafarde, ou inondée de sa clarté froide ! Alors la lune évoque une légère déraison, un espace un peu étrange. D’ailleurs on dit « être dans la lune », et pas sur la lune… Comme si c’était un espace, comme si c’était un univers qui vous attrapait et où on pouvait se perdre ! Et souvent d’ailleurs, la chute est douloureuse, quand on est rappelé aux réalités tangibles, et par exemple quand on vous apprend ce que vous ignorez, alors que vous étiez censé le savoir : on dit qu’on « tombe de la lune », on a l’air bien bête, bien ahuri, comme réveillé brutalement avec cette expression.!

Mais la lune, qui est si souvent présente au-dessus de nos têtes, elle ne se laisse pas attraper facilement ! Et elle figure souvent l’impossible : « promettre la lune », c’est-à-dire promettre des choses merveilleuses mais beaucoup plus qu’on ne pourra tenir. Et évidemment on a le symétrique : « demander la lune », symétrique inverse. Alors, est-ce qu’on est toujours dans le rêve et l’impossible ? Presque toujours, mais pas totalement, parce qu’il arrive qu’on puisse « décrocher la lune ». Très jolie formule qui sert à exprimer qu’on a obtenu quelque chose qui était presque inenvisageable.

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensables un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo CANOPE

Coproduction du réseau CANOPÉ.
www.reseau-canope.fr

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Lune

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.