#Français de l’actualité

Logique

mots-actu_l.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Au Japon, le pape François dénonce la logique de la dissuasion nucléaire. Ce titre utilise ce mot de logique dans un sens bien particulier, qu’on entend depuis quelques dizaines d’années, pas plus, mais qui se comprend bien. Cette logique évoque une idée d’enchaînement, de suite mécanique. Si facile, si bien huilé qu’on a l’impression qu’il est inévitable, comme si c’était une fatalité. En tout cas qu’un processus est en marche, et qu’avec la vitesse acquise, il ne s’arrêtera pas tout seul : les choses se sont mises en route, et elles ne s’arrêteront pas d’elles-mêmes. Si on ne fait rien pour les stopper, elles continueront leur cours… et on a même l’idée que ce cours ira en s’accélérant. C’est bien l’idée de la logique, une chose en entraînant une autre, une chose découlant d’une autre. Et le mot s’utilise souvent de nos jours pour évoquer un mouvement politique, ou plutôt historique : une force est en marche ! Une seule personne ne saurait l’arrêter ou en infléchir le cours : il y faudrait toute une volonté collective, assortie le plus souvent d’une prise de conscience qui manque ou qui est insuffisante.

C’est que ce mot est depuis longtemps lié à une idée de mouvement cohérent et nécessaire d’événements. La couleur du mot s’est donc plus ou moins retournée. Dans l’esprit du Pape, François, la logique de la dissuasion nucléaire, ce système d’idées qui consiste à penser qu’il faut fabriquer des armes nucléaires pour faire peur à l’autre, pour l’empêcher lui-même de se servir des siennes, car la réponse serait trop dévastatrice est une mauvaise façon de penser.

Alors qu’au départ ce qu’on appelle logique est plutôt positif : c’est une façon juste de raisonner, de déduire un fait d’un autre : un mot qui appartient à l’origine au vocabulaire des sciences et qui décrit une certaine forme d’intelligence à l’œuvre. Mais le mot a pu également désigner une certaine manière de penser, même si elle est perverse : elle a sa cohérence interne, sa façon de se dérouler : on parle de la logique de l’enfant, mais aussi de la logique de l’assassin, de la logique du crime.

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo DGLFLF Ministère de la Culture

En partenariat avec la Délégation Générale à la Langue française et aux Langues de France (DGLFLF)

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias