mots-actu_l.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Crise du lait en France : les producteurs s’en sortent difficilement, et Lactalis, qui est le nom de cette entreprise laitière géante renâcle à acheter plus cher. Mais son nom Lactalis indique bien sa spécialité : Lactalis, construit à partir de lacté, un adjectif qui correspond au lait, qui désigne les produits laitiers, ou qui évoque simplement l’apparence, la blancheur. On a donc trois adjectifs différents autour du lait : on a laitier, laiteux et lacté.

Laitier, c’est le plus simple : on parle de produits laitiers, produits à base de lait, de vache laitière qu’on élève pour son lait plus que pour sa viande. Mais on a aussi laiteux, qui évoque bien plus l’apparence du lait : sa couleur blanche, et une certaine transparence. On parle d’une peau laiteuse pour parler d’une peau très blanche ; on ne parle pas d’une peau laitière. Mais on en a donc un troisième, lacté, moins utilisé, et qui lui aussi a principalement un sens de comparaison. Comparaison même parfois astronomique : on parle de la Voie lactée, cet agrégat d’étoiles lointaines qu’on voit parfois comme une long voile blanc dans le ciel. Et c’est même cette Voie lactée qui a donné naissance au mot galaxie qui désigne un ensemble d’étoiles, et qui donc, assez lointainement, provient du lait.

Et le lait lui-même n’est pas avare dans sa descendance : on le trouve dans des expressions bien différentes. Et souvent plutôt positives, ce qui se comprend : le lait est la première nourriture des humains, et il évoque bien sûr le lien avec la mère et la première jeunesse. Ainsi dit-on de quelqu’un de très jeune, pour se moquer de sa jeunesse ou de son inexpérience « Si on lui presse le nez, il en sort du lait ».
Et on dit aussi « boire du petit lait » ! Et ça c’est une formule qui évoque le plus grand contentement. Comme si le petit lait était non seulement un aliment indispensable, mais une gourmandise, un délicieux dessert. Mais au sens figuré, la formule fait penser à quelqu’un dont le contentement est muet, comme un plaisir qu’on garde pour soi – quand on dit qu’on boit du petit lait - et souvent un plaisir de vanité, d’amour-propre. Comme lorsqu’on entend quelqu’un qui fait votre éloge.

Et pourtant ce lait n’est pas toujours lié à des images aussi aimables : on dit par exemple de quelqu’un qu’il est soupe au lait quand il est coléreux, et surtout que sa colère monte très vite. Pourquoi ? À cause de l’image du lait qui bout, très vite quand il a atteint la température nécessaire. Il bout…  il monte, et déborde de la casserole. Alors cela donne à la fois une impression de catastrophe, même si cette catastrophe n’est pas bien grave, et surtout de contrôle raté : le lait, il s’est sauvé comme on dit, il a débordé. Comme la colère qui vous saisit.
Mais le lait qui déborde redescend tout aussi vite quand on enlève la casserole du feu. Et les gens qui sont soupe au lait sont réputés pour leur changement rapide d’humeur : leur colère redescend aussi vite qu’elle était montée.

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensables un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo CANOPE

 

CANOPE

Coproduction du réseau CANOPÉ.
http://www.reseau-canope.fr/

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Lait

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.