#Français de l’actualité

Journal en français facile 26/11/2019 20h00 GMT

Image par défaut des émissions / éditions
RFI
Transcription

Raphaël Delvolve : Et avec moi pour présenter ce Journal en français facile, Benoit de Solminihac. Bonsoir Benoit.

Benoit de Solmonihac : Bonsoir Raphaël, bonsoir à tous.

RD : Dans ce journal nous allons revenir sur la mort de soldats français au Mali. 13 militaires ont été tués dans un grave accident d’hélicoptères. Deux engins se sont percutés lors d’une opération contre des groupes terroristes. Nous écouterons dans ce journal comme cela s’est passé.  

BS : Nous évoquerons aussi Hong Kong. Après la large défaite des autorités du territoire lors des dernières élections locales, la cheffe de Hong Kong a promis des efforts dans sa manière de diriger. Cela intervient après de nombreux mois de manifestation contre elle.

RD : Nous parlerons aussi de l’Union européenne. L’Allemagne et la France ont présenté un document aux autres pays membres de l’association d’États, pour modifier le fonctionnement de l’Union européenne. Cela fait plusieurs années que l’UE, l’Union européenne est critiquée.

BS : Et puis enfin, un scandale environnemental et sanitaire dont l’État français est reconnu responsable. L’enquête des parlementaires français a montré que l’État avait permis l’utilisation et la vente Chloredécone aux Antilles, et ce depuis 1972.

------

BS : 13 militaires français sont donc morts lundi soir au Mali.

RD : Ils ont été tués dans la collision, c’est-à-dire le choc, entre deux hélicoptères de l’armée française dont la mission au Mali s’appelle l’opération « Barkhane ». Ces hélicoptères étaient engagés dans une opération contre des groupes terroristes dans une zone située au nord du Mali. Le récit de ce qu’il s’est passé avec Franck Alexandre.

Depuis 4 jours, les groupements commandos parachutistes traquaient des terroristes de l’État Islamique au grand Sahara, dans l’un de leurs repères : la vallée d’Eringa au sud d’indélimane. Ce lundi en fin d’après-midi, l’affrontement contre un pick-up terroriste commence. Mais ne pouvant franchir l’Oued et aller au contact, les soldats français demandent un appui aérien. Deux mirages 2000 et trois hélicoptères arrivent sur zone, dans l’obscurité absolue d’une nuit sans lune. François Lecointre chef d’état major des armées. Une fois la zone sécurisée, les militaires de Barkhane ont pu ce mardi récupérer les corps de leurs treize camarades, ainsi que les boîtes noires des deux appareils tombés au sol.

RD : Et j’ajoute qu’une cérémonie d’hommage sera rendue aux militaires morts. Une cérémonie qui se déroulera à Paris. La date exacte de l’évènement n’a pas encore été dévoilée. Et puis la ministre française des armées, Florence Parly va se rendre au Mali ces prochains jours. Elle ira dans la ville de GAO.

BS : Direction Hong Kong maintenant. Après la large victoire des candidats pro-démocratie aux élections locales, celle qui dirige le territoire, Carrie Lam, a fait une déclaration sur le résultat.

RD : Large victoire, à plus de 76 % on le rappelle. La dirigeante de Hong Kong, issue du camp des perdants de ces élections a déclarée vouloir améliorer la façon dont le territoire est dirigé. Une façon, pour elle, de montrer qu’elle prend en compte la très lourde défaite de son camp. Elle n’a cependant pas fait de déclarations allant dans le sens de ce que beaucoup de HongKongais pro-démocratie demandent depuis de nombreux mois dans le cadre de manifestations. Des manifestations donnant régulièrement lieu à des scènes de violences. Carrie Lam a d’ailleurs appelé à un retour au calme. On écoute Carrie Lam.

[Transcription manquante]

BS : En Europe, un tremblement de terre a eu lieu en Albanie.

RD : La puissance d’un tremblement de terre- qu’on peut également appeler en Français, un séisme- se mesure avec ce que l’on appelle la magnitude. Le séisme s’étant produit ce mardi en Albanie a été évalué à 6,4, ce qui est important. Le phénomène a fait 18 morts et des centaines de blessés selon les derniers bilans. Tirana la capitale a été secouée, mais les principales villes touchées sont Durres et Thumane, avec de nombreux dégâts.

BS : En Europe demain, la nouvelle commission de l’Union européenne va être investie.

RD : C’est à dire que le parlement européen, à Strasbourg, va voter pour dire si la nouvelle commission peut entrer en fonction le 1er décembre prochain. À la veille de ce vote, deux pays membres de l’Union européenne, la France et l’Allemagne, ont présenté aux autres états un projet pour modifier le fonctionnement de l’association de pays souvent critiqué ces dernières années. Pierre Benazet notre journaliste à Bruxelles, en Belgique nous présente ce que contient le projet franco-allemand.

Une des pistes de réflexion mises en avant est par exemple de revoir la manière dont est choisie la personne qui préside la Commission européenne. Le but est de ne pas reproduire les difficultés rencontrées cette année, à savoir les bisbilles entre capitales ou la contestation autour du Spitzenkandidat, le candidat tête de liste. France et Allemagne proposent de procéder dans un premier temps à une remise à plat du fonctionnement des institutions de l’Union européenne pour les rendre plus transparentes et plus démocratiques. Il pourrait être question par exemple de listes transnationales pour les prochaines élections européennes ou de l’implication des citoyens. Dans un second temps, Paris et Berlin proposent de revoir une par une toutes les grandes têtes de chapitre, toutes les grandes priorités dont il faut que l’Europe se saisisse et les priorités à réformer. La proposition franco-allemande évoque la sécurité et la défense, l’innovation, la protection sociale, la numérisation, ou le climat, mais aussi la politique d’élargissement, point de contentieux actuel entre la France et l’Allemagne. C’est le signe que cette réflexion que les deux pays proposent de mener pendant les deux ans à venir est à la fois une proposition de relance pour l’Europe et le symbole d’un redémarrage du couple franco-allemand considéré comme à l’arrêt.

BS : Nous terminons en parlant d’un scandale sanitaire et environnemental.

RD : Sanitaire, ça veut dire que ça se rapporte à la Santé. Et environnemental, à l’environnement. Ce scandale, c’est celui du Chlordécone. C’est produit servant a tué les insectes pour pouvoir ensuite planter et cultiver des fruits. Ce produit est utilisé aux Antilles depuis de nombreuses années et serait très toxique. Toxique, c’est-à-dire mauvais pour la santé, mais aussi pour la nature. Une commission d’enquête de parlementaire a été montée pour savoir qui est le responsable de l’utilisation de ce produit. Après 6 mois d’enquête, les conclusions ont été livrées aujourd’hui. Elles disent que l’État français est responsable. Aram Mbengue nous en parle.

En 1972, le ministère de l’Agriculture accorde une autorisation provisoire de vente du chlordécone aux Antilles, où l’insecticide est massivement utilisé dans les plantations de bananes. Cette autorisation est renouvelée jusqu’en 1993, alors même que des rapports scientifiques montraient déjà depuis plusieurs années la toxicité du chlordécone. Malgré les conclusions de ces rapports, les autorités françaises continuent de signer des dérogations autorisant le pesticide aux Antilles alors qu’il est interdit en Métropole. Si la responsabilité de l’État est clairement établie, la commission précise qu’elle est partagée avec les acteurs économiques. Des industriels, des groupements de planteurs et même certains élus ont aussi fait la promotion du chlordécone, suspecté aujourd’hui d’être à l’origine de cancer de la prostate, très nombreux aux Antilles. La commission préconise donc une protection des populations face aux risques sanitaires, une mise en place d’un fonds d’indemnisation des victimes, mais aussi une aide à la recherche en matière de santé et de techniques de dépollution des sols.

RD : Et puis on se quitte en parlant de football. Avec des matchs qui sont joués ce soir dans le cadre de la Coupe d’Europe des clubs qu’on appelle la Ligue des Champions. Le Real Madrid affronte le Paris Saint Germain. Il y a aussi un match en deux équipes de bon niveau. Entre la Juventus de Turin et l’Atletico Madrid.

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias