#Français de l’actualité

Journal en français facile 25/08/2019 20h00 GMT

Studio RFI
Transcription

Vous écoutez RFI il est 22h à Paris, 20h en temps universel. 

Romain Auzouy : Bonsoir à tous, bienvenue dans votre Journal en français facile. Présenté ce soir en compagnie de Sylvie Berruet, bonsoir Sylvie.

Sylvie Berruet : Bonsoir Romain, bonsoir à tous.

RA : À la une de l’actualité ce soir : le chef de la diplomatie iranienne crée l’agitation au sommet du G7. Mohammed Javad Zarif a passé plusieurs heures à Biarritz. Il a notamment rencontré le Président français Emmanuel Macron, alors que le nucléaire iranien constitue l’un des grands dossiers de ce sommet.

SB : Les feux de forêt en Amazonie évoqués à Biarritz. Emmanuel Macron affirme que les pays du G7 sont d’accord pour aider le plus vite possible les pays touchés.

RA : Et puis les craintes de nouvelles tensions au Proche Orient. Deux drones se sont abattus dans la banlieue de Beyrouth, au Liban, dans un territoire dominé par le Hezbollah. Le mouvement chiite qui accuse Israël et promet des ripostes.

-----

SB : Au sommet du G7, la journée a donc été marquée par la venue du chef de la diplomatie iranienne.

RA : Mohammad Javad Zarif n’est resté que quelques heures à Biarritz, mais sa venue est ce soir largement commentée. Car le nucléaire iranien constitue l’un des grands sujets évoqués lors du sommet. Le Président français Emmanuel Macron tente de convaincre Donald Trump d’alléger les sanctions sur le pétrole iranien, en échange d’un retour de Téhéran à ses engagements sur le nucléaire. Il y a donc eu une rencontre entre Mohammad Javad Zarif et Emmanuel Macron. Rencontre qualifiée de « positive » par la Présidence française. La réaction de la chancelière allemande Angela Merkel à la venue du ministre iranien des Affaires étrangères, ce dimanche à Biarritz.

« C’est un événement parallèle qui se déroule au même endroit, mais pas une inflexion du sommet. Il faut maintenant attendre de voir si les informations qui seront fournies au ministre des Affaires étrangères iranien sur les discussions sur le dossier hier permettront ou non d’engager d’autres discussions. En tout cas, nous sommes tous d’accord sur le fait que tout effort supplémentaire vaut la peine d’être entrepris pour tenter de renouer le dialogue sur ce dossier des plus brûlants et éviter une détérioration de la situation. »

RA : Angela Merkel la chancelière allemande, ce soir à Biarritz.

SB : Le chef de la diplomatie iranienne qui n’a pas rencontré Donald Trump. Le Président américain au cœur de toutes les attentions aujourd’hui à Biarritz.

RA : Il a notamment évoqué le dossier du commerce, deux jours après avoir annoncé de nouvelles hausses des droits de douane sur des produits chinois. Donald Trump qui ne semble pas prêt à l’apaisement, puisque sa porte-parole a déclaré : « il regrette de ne pas avoir relevé davantage ces droits de douane ».

SB : Donald Trump qui inquiète également sur la question de l’égalité hommes/femmes

RA : Un sujet dont les membres du G7 ont débattu à la mi-journée, ils doivent d’ailleurs rendre leurs conclusions. Des conclusions que le Président américain pourrait ne pas signer. Écoutez sur ce point les craintes de Sophie Chassot, membre de l’ONG Care, présente à Biarritz.

[Transcription manquante]

RA : Sophie Chassot, membre de l’ONG Care. Propos recueillis à Biarritz par Pierre Olivier.

SB : Autre sujet évoqué au sommet du G7 : les incendies en Amazonie.

RA : Les pires feux de forêt dans la région depuis plusieurs années. Emmanuel Macron affirme que les pays du G7 sont d’accord pour « aider le plus vite possible les pays qui sont frappés ». Un peu plus tôt c’est le Pape, depuis le Vatican, qui avait exprimé son inquiétude. Inquiétude également des pays où se trouve l’Amazonie. C’est le cas notamment de la Colombie, épargnée pour le moment, mais dont le Président a lancé un appel à la communauté internationale. Achim Lippold.

Pour l’instant la Colombie n’est pas encore affectée par les incendies qui ravagent l’Amazonie brésilienne. Mais le pays regarde l’évolution des feux de très près. Comme le Brésil, la Colombie souffre également de la déforestation, qui est la principale cause des incendies. L’appel du président Ivan Duque en faveur de la protection de l’Amazonie s’adresse à la communauté internationale, mais d’abord à tous les autres pays qui partage avec le Brésil la plus grande forêt tropicale du monde : le Pérou, le Venezuela, le Guyana, la Guyane française, le Surinam et l’Équateur sans oublier la Bolivie, elle aussi victime d’incendies en ce moment. Le président colombien qui s’est entretenu avec son homologue brésilien souhaite la mise en place des fonds pour préserver la forêt amazonienne, mais aussi pour lutter contre le trafic d’animaux. En attendant, la solidarité régionale en faveur du Brésil s’organise. L’Argentine va envoyer 200 pompiers dans l’Amazonie. Et la banque latino-américaine de développement soutiendra la lutte contre les flammes avec un demi-million de dollars.

SB : Au Proche Orient la crainte d’un regain de tension.

RA : Deux drones (avion sans pilote) se sont abattus dans la banlieue de Beyrouth la capitale libanaise. Dans une région dominée par le Hezbollah, le mouvement chiite libanais. Le Liban dénonce une agression d’Israël, et ce soir c’est le chef du Hezbollah qui s’est exprimé, il annonce une riposte à cette attaque. Attaque qui intervient quelques heures après des bombardements d’Israël en Syrie, qui ont notamment touché le Hezbollah. Israël entendait répondre à une attaque iranienne. Je vous propose d’écouter le lieutenant-colonel Jonathan Conricus, membre de l’armée israélienne.

L’aviation israélienne a frappé des cibles au sud de Damas appartenant à la force iranienne Qods et à des milices shiites. Le commandant de cette force des gardiens de la révolution Kassam Sulemani avait l’intention de lancer les drones kamikazes depuis le territoire syrien pour attaquer Israël de la même manière qu’il a attaqué des aéroports en Arabie Saoudite, au Yémen et d’autres sites au Moyen-Orient. Nous tenons l’Iran et la Syrie pour responsables de cette tentative d’attaque. Tsahal examine la situation et est en alerte pour envisager différents scénarios à la fois défensifs et offensifs. Cette tentative iranienne d’attaquer Israël est une nouvelle preuve de la menace posée par la présence iranienne en Syrie pour Israël et pour toute la région.

RA : Le lieutenant-colonel Jonathan Conricus, propos recueillis par Michel Paul.

SB : La crise à Hong Kong qui se poursuit. Un policier a utilisé son arme de service lors d’une manifestation.

RA : Cela s’est passé ce dimanche dans l’ancienne colonie britannique où plusieurs milliers de manifestants pro démocratie ont une nouvelle fois défilé. C’est un signe d’escalade des tensions. Autre signe : pour la première fois, la police a utilisé des canons à eau pour repousser les manifestants. Les précisions à Hong Kong de notre envoyée spéciale Aabla Jounaidi.

La police avait prévenu. Si les choses dégénèrent, elle aura recours aux canons à eau. C’est ce qu’elle a fait pour la première fois. Mais en premier lieu, pour débarrasser les routes des barricades installées par les manifestants sans grand succès. Les manifestants les plus radicaux sont entrés en scène juste après la marche autorisée en prenant position le long d’un axe partant du point d’arrivée de la marche… Ils ont commencé à prendre pour cible la police avec des pavés, des cocktails Molotov. Des insultes également. Les forces de l’ordre ont très rapidement répliqué… avant même le départ des manifestants pacifiques, en lançant des grenades lacrymogènes. À la vue des canons à eau, les manifestants se sont enfuis créant la panique. Puis, comme à chaque fois, la police a opéré un ratissage de la zone. Plusieurs dizaines d’arrestations ont été recensées par les médias locaux. Quelques blessés légers aussi sont à déplorer y compris du côté de la police. Un officier de police aurait fait usage de son arme de service a reconnu le superintendant de la police sans dire dans quelles circonstances. Aabla Jounaidi, Hong Kong, RFI.

SB : Enfin en football, le Paris Saint Germain actuellement sur la pelouse.

RA : Les Parisiens reçoivent Toulouse dans le cadre de la 3e journée de Ligue 1. Paris qui tente de se reprendre après une défaite le week-end dernier contre Rennes. Rennes par ailleurs, qui occupe désormais la tête du Championnat, après sa victoire contre Strasbourg 2-0. Autre résultat, le match nul de Monaco à domicile contre Nîmes 2-2.

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias