#Français de l’actualité

Journal en français facile 25/03/2019 20h00 GMT

Studio RFI
Transcription

 

Adrien Delgrange : RFI 21h à Paris, 20h en temps universel. L’heure de votre Journal en français facile avec ce soir Sylvie Berruet pour vous le présenter, bonsoir Sylvie.

Sylvie Berruet : Bonsoir Adrien, bonsoir à tous.

AD : Des échanges de tirs entre Israéliens et Palestiniens à Gaza. L’ONU demande à toutes les parties « une retenue maximale ». Le Proche-Orient également à la une avec l’aide de Donald Trump à Benyamin Netanyahu, le président américain reconnaît la souveraineté d’Israël sur le plateau du Golan, un lieu revendiqué par la Syrie.

SB : Le Venezuela de nouveau privé d’électricité !

AD : Emmanuel Macron veut un « partenariat euro chinois fort », c’est ce qu’il a dit aujourd’hui à Paris au le président chinois. Enfin nous parlerons football avec l’équipe de France qui reçoit en ce moment l’équipe d’Islande.

------

SB : En représailles à la roquette lancée ce matin depuis la bande de Gaza, Israël a lancé en fin d’après-midi une série de frappes sur l’enclave palestinienne.

AD : Des bombardements qui sont toujours en cours à l’heure actuelle. Des tirs qui visent des sites militaires, mais aussi des bâtiments du Hamas en plein cœur de la ville de Gaza. Le bureau du chef du Hamas, Ismaïl Haniyeh, a été gravement endommagé les raids israéliens selon des témoins.

SB : Face à cette situation, le Premier ministre israélien écourte sa visite à Washington. 

AD : Benyamin Netanyahu revient à Jérusalem pour coordonner la riposte militaire sur Gaza. Mais avant de partir, le Premier ministre a reçu l’aide de Donald Trump : le président américain a signé un décret reconnaissant la souveraineté d’Israël sur le plateau du Golan. Benyamin Netanyahu a qualifié ce geste d’historique.

Monsieur le président au cours des années Israël a eu la bénédiction de compter beaucoup d’amis dans le bureau ovale, mais Israël n’a jamais eu de meilleur ami que vous. Vous l’avez montré quand vous vous êtes retirés du désastreux accord sur le nucléaire iranien, vous l’avez montré quand vous avez reconnu Jérusalem comme capitale d’Israël et vous le montrez à nouveau aujourd’hui avec votre proclamation officielle de la souveraineté d’Israël sur le plateau du Golan. Nous avons dû attendre un demi-siècle pour transformer notre victoire militaire en victoire diplomatique et c’est pourquoi monsieur le président votre décision de reconnaître la souveraineté d’Israël sur le plateau du Golan est réellement historique. Elle est un acte de justice historique sur deux plans : Israël a conquis le plateau du Golan à la suite d’une guerre juste d’auto défense et les racines juives sur le plateau du Golan remontent à plusieurs milliers d’années. Nous tenons le plateau du Golan et nous ne l’abandonnerons jamais.

 AD : La Russie, alliée du régime syrien, réagit après la reconnaissance par Washington de la souveraineté d’Israël sur le plateau du Golan. »Malheureusement, cela peut conduire à une nouvelle vague de tensions dans la région du Proche-Orient", a averti la porte-parole de la diplomatie russe.

SB : Au Mali, le bilan humain du massacre perpétré samedi dans deux villages peuls s’est s’alourdit. 

AD : 154 personnes ont été tuées, selon le porte-parole du gouvernement Amadou Koïta. Le précédent bilan faisait état d’au moins 135 morts. Ces massacres ont visé les villages d’Ougossagou et de Welingara, dans le cercle de Bankass.

SB : Soulagement à la Maison-Blanche au lendemain de la publication d’un résumé du rapport Mueller par le ministre de la Justice.

AD : Le document dit que les Russes n’ont pas interféré dans la campagne électorale de Donald Trump en 2016. Les élus démocrates qui s’opposent à Donald Trump ne s’avouent pas vaincus, ils promettent de tout faire pour obtenir la publication de l’intégralité du rapport Mueller.

SB : En attendant, la présidence savoure sa victoire. Correspondance à Washington Anne Corpet.

Le président est de très bonne humeur fait-on savoir à la Maison-Blanche. Donald Trump a retweeté dans la matinée les messages qu’il avait publiés hier « Pas de collusion, pas d’obstruction, disculpation complète et totale ». Selon la porte-parole de la Maison-Blanche, le chef de l’État n’a aucune objection à ce que le rapport Mueller soit intégralement publié. Sarah Sanders estime que les conclusions de William Barr le ministre de la Justice ne laissent aucun doute sur le contenu du document. C’est une exonération totale et complète. Ce n’est pas un jugement hâtif. Le rapport Mueller n’a pas pu démontrer qu’il y avait obstruction de la justice de la part du président, il n’a pas pu établir de conclusion définitive, et comme la loi le prévoit il s’en est remis au chef du département de la justice qui a consulté son adjoint et ils ont pris ensemble cette décision. Les démocrates eux ne lâchent pas l’affaire. « La lettre du ministre de la Justice pose autant de questions qu’elle apporte de réponses », estiment les chefs de l’opposition au congrès. Pour tenter d’en savoir plus, les démocrates envisagent de convoquer William Barr et Robert Mueller devant les commissions qu’ils dirigent à la chambre des représentants.

AD : Un juge brésilien a ordonné lundi la libération de l’ex-président Michel Temer, placé en détention provisoire jeudi dernier et accusé d’être à la tête d’« une organisation criminelle » ayant détourné des centaines de millions d’euros.

SB : Le Venezuela de nouveau privé d’électricité.

AD : Depuis la mi-journée en raison d’une panne qui touche les principales régions du pays, deux semaines après la gigantesque coupure de courant qui l’avait paralysé. Le courant a été coupé à 13H20 suspendant aussitôt les feux de signalisation, le métro, les réseaux de téléphones portables ainsi que l’internet, et à Caracas les commerçants ont aussitôt commencé à baisser leur rideau. Par ailleurs, hier deux avions russes se sont posés à Caracas. À leur bord 99 militaires russes et 35 tonnes de matériel. Précisons Stefanie Schüler.

Après l’atterrissage des deux appareils militaires russes à l’aéroport international de Caracas, ni le gouvernement de Nicolas Maduro ni l’ambassade de Russie au Venezuela n’ont fait la moindre déclaration. Aucune information n’a circulé sur la raison de la présence de militaires russes sur le sol vénézuélien. Pas plus de détails sur la nature des 35 tonnes de matériel, livrés par Moscou à ses alliés chavistes. L’agence russe Sputnik assure seulement que ces vols n’ont « rien de mystérieux », mais qu’ils avaient été effectués « dans le cadre de la coopération technique et militaire » entre les deux pays. En décembre dernier, Moscou et Caracas avaient en effet annoncé la relance de cette coopération dans le but de renforcer les capacités de défense du Venezuela contre d’éventuelles attaques. Deux bombardiers russes TU-160, capables de transporter des armes nucléaires, avaient alors participé à des exercices militaires conjoints au Venezuela. Ce week-end, une heure seulement avant l’arrivée des deux avions militaires russes, Nicolas Maduro avait accusé l’opposition de préparer un plan pour l’assassiner. Accusation immédiatement rejetée par le président par intérim autoproclamé Juan Guaido qui a dénoncé une nouvelle tentative de diversion du régime en place.

SB : Tapis rouge, Arc de Triomphe en arrière-plan, le président chinois Xi Jinping a été accueilli par Emmanuel Macron.

AD : Coté commerce, Airbus et la China Aviation ont signé lundi un accord portant sur l’acquisition de 290 appareils. La présidence française a fait état d’une estimation de près de 30 milliards d’euros.

SB : Foot France Islande qualification euro 2020.

AD : Antoine Grognet au stade de France. 

[Transcription manquante]

AD : C’est la fin du Journal en français facile.

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias