#Français de l’actualité

Journal en français facile 14/06/2019 20h00 GMT

Studio RFI
Transcription

Adrien Delgrange : RFI, 20h en temps universel (TU), 22h à Paris. Avec Zephyrin Kouadio pour vous présenter le Journal en français facile bonsoir Zephyrin.

Zéphyrin Kouadio : Bonsoir Adrien.

AD : Voici les titres : les suites des probables attaques hier de deux pétroliers en mer d’Oman. Donald Trump accuse l’Iran, l’Iran dément formellement toute responsabilité.

ZK : Grève générale au Brésil contre la réforme des retraites voulue par le président Jaïr Bolsonaro.

AD : La Russie aurait-elle influencé les élections européennes ? Un rapport de la Commission européenne note pendant la campagne électorale, une hausse des infox en provenance de Moscou.

ZK : En France après 3 mois de grèves dans les hôpitaux 70 millions d’euros débloquer pour les Urgences 

AD : Le mondial féminin de football. Le Japon a battu l’Écosse 2/1. L’Italie a dominé la Jamaïque 5/0.

-------

ZK : Les réactions sont nombreuses dans le monde suite aux images de deux pétroliers en feu hier en mer d’Oman.

AD : La Russie est prudente, elle appelle à ne pas tirer de conclusions trop rapides après ces incidents et puis le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, demande une enquête indépendante pour déterminer les responsabilités dans l’attaque des deux pétroliers. Quant à Donald Trump, il accuse directement l’Iran d’être à l’origine des attaques de pétroliers en mer d’Oman. Le président l’a dit lors d’une interview de 45 minutes accordée à la chaîne d’information Fox News. Eric de Salve nous appelle des États-Unis.

Pas l’ombre d’un doute pour le président américain « C’est l’Iran qui l’a fait » martèle Donald Trump dans une interview fleuve par téléphone sur sa chaîne préférée Fox News ce vendredi matin. « Nous le savons dit le président américain, parce que nous avons vu la vidéo ». Une vidéo diffusée la veille par le Pentagone et que Washington présente comme celle d’un accostage par une vedette des Gardiens de la révolution, le bras armé du régime iranien d’un des pétroliers ciblé dans le golfe d’Oman. Une vidéo mise en doute par de nombreux experts, mais qui constitue la preuve irréfutable de l’implication de Téhéran dans les attaques de tankers selon le locataire de la maison blanche. Les images montrent qu’« une des mines n’a pas explosé dit Trump et sur cette mine la signature de l’Iran est partout. Vous voyez un bateau essayant d’enlever la mine, c’était leur bateau c’était eux, ils ne voulaient pas laisser de preuves derrière eux ». Sur Fox ce matin, Donald Trump a par ailleurs qualifié l’Iran de nation terroriste avec laquelle les États-Unis sont en conflits dans de nombreux endroits du monde comme l’Irak et le Yémen. « Nous allons voir comment les arrêter », prévient le président américain.

AD : Eric de Salve SF RFI. Et puis cette autre réaction venue d’Allemagne « La vidéo n’est pas suffisante. Nous pouvons bien sûr comprendre ce qu’on nous montre, mais, pour tirer des conclusions, ce n’est selon moi pas suffisant », a déclaré le ministre allemand des Affaires.

ZK : Au Brésil, grève générale à l’appel des syndicats de tous les secteurs aujourd’hui

AD : Objectif : protester contre la politique du président Jair Bolsonaro, en particulier, son projet de la réforme des retraites. Une grève plutôt bien suivie notamment dans les transports en commun, dans les écoles collège et universités. Nous avons appris ce soir que La Haute-Commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme allait se rendre au Venezuela la semaine prochaine. 3 jours à Caracas entre le 19 et le 21 juin... Michelle Bachelet rencontrera le président Nicolas Maduro et le président de l’Assemblée nationale Juan Guaido indique les services de l’ONU.

ZK : À peine nommé, le ministre israélien de la Justice se fait remarquer.

AD : Pour Amir Ohana, il peut être légitime de ne pas respecter certaines décisions de la Cour suprême, la plus haute instance judiciaire du pays. Pour un ministre de la justice, ces propos passent mal, très mal, aussitôt condamnés par magistrats, mais aussi des responsables politiques. Guilhem Delteil nous appelle de Jérusalem.

Amir Ohana n’a attendu que quelques heures après sa prise de fonction pour déclencher une première polémique. Le soir de son entrée au ministère de la Justice, il a livré une virulente attaque contre la Cour suprême : il s’est dit prêt à ne pas respecter certains des jugements de la plus haute instance judiciaire du pays s’il considère qu’ils sont contraires à ce que lui juge nécessaire pour maintenir la sécurité des citoyens d’Israël. La réponse à ses propos fut rapide. La présidente de la Cour suprême a dénoncé « une vision juridique du monde sans précédent et irresponsable ». Et Esther Hayut estime qu’il « n’y a qu’un pas de là à l’anarchie ». Le Procureur général lui a ensuite emboîté le pas, rappelant que « l’obligation d’obéir aux tribunaux n’est pas une option, c’est une obligation ». La polémique était telle que Benyamin Netanyahu a été obligé de désavouer publiquement son ministre à peine entré en fonction. « Les décisions de justice s’appliquent à tous », a écrit le chef du gouvernement sur son compte Twitter. Sa prise de distance était toutefois succincte : une seule phrase. Benyamin Netanyahu a fait le service minimum pour défendre les institutions judiciaires que lui-même critique régulièrement. Guilhem Delteil, Jérusalem, RFI.

ZK : Près de 2 mois après des attentats meurtriers au Sri Lanka qui ont causé la mort d’au moins 258 personnes. Interpol, annonce l’arrestation de l’un des responsables présumés des attaques.

AD : Un Sri-Lankais de 29 ans, il a été interpellé en Arabie saoudite à Djeddah à la suite de la diffusion par l’organisation internationale de coopération policière d’un portrait. L’homme va être extradé dans les prochains jours vers Colombo.

ZK : La Russie aurait-elle influencé l’opinion pendant les dernières élections européennes ?

AD : C’est ce que pense savoir la Commission européenne qui dresse le bilan des infox durant la campagne. Selon un rapport l’UE estime que même si on ne peut pas parler de campagne massive de manipulation, il y a eu à l’occasion de la campagne électorale un flux continu et en hausse de fausses informations en provnenace de Russie. Pierre Benazet est à Brussel pour RFI.

« L’incendie de Notre-Dame est dû à des réfugiés », « George Soros orchestre la chute du chancelier Sebastian Kurz » ; « un million de lettons boycottent les élections européennes » ; « les services secrets allemands et espagnols s’attaquent à l’extrême droite autrichienne ». On pourrait continuer encore longtemps, car ce n’est qu’un minuscule florilège des infox que l’Union européenne a relevé durant les mois précédant les élections ; il y en a pour 574 pages sur le site eu vs disinfo. La Commission européenne estime que le nombre de cas de désinformation lié à des acteurs malveillants localisés en Russie a doublé depuis janvier. Même s’il y a eu une activité continue et soutenue de fausses nouvelles de source russe, la Commission se félicite de ce que la surveillance renforcée a permis de contrecarrer de nombreuses infox et d’empêcher un big bang de la désinformation. Mais si l’on en croit les fameux acteurs malveillants les commissaires européens se sont fatigués pour rien puisque « les EE-UU dictent la politique de l’Union européenne » ou bien, encore mieux « le parlement européen est un antre de la corruption, voter ne sert a à rien ».

ZK : Dans l’actualité française, le gouvernement débloque 70 millions d’euros pour tenter de calmer la colère des urgentistes.

AD : Après 3 mois de grève dans la plupart des services d’urgence du pays à l’issue d’une réunion avec les représentants du secteur la ministre de la Santé Agnés Buzyn annonce 70 millions de mesures immédiates. 55 millions pour revalorisation d’une prime de 100 euros nets mensuels, versée dès juillet « à tous les professionnels des services d’urgence (hors médecins) ». S’y ajoute une enveloppe de 15 millions d’euros censée « permettre aux services d’urgence en tension » de « renforcer leurs effectifs durant la période estivale et de maintenir ainsi un maximum de lits ouverts ».

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias