#Français de l’actualité

Journal en français facile 14/06/2018 20h00 GMT

Studio RFI
Transcription

Maxime Jaglin : 22h à Paris, 20h en temps universel, merci d’écouter RFI. Bonsoir et bienvenue dans votre Journal en français facile. Pour le présenter à mes côtés ce soir Zephyrin Kouadio. Bonsoir Zephyrin.

Zephyrin Kouadio : Bonsoir Maxime, bonsoir à tous.

MJ : À la Une, le Yémen où les combats violents se poursuivent. Les forces progouvernementales tentent de reprendre le port stratégique d’Hodeida aux rebelles Houthis.

ZK : Les États-Unis suspendent leurs manœuvres militaires en Corée. Un nouveau signe de détente après le sommet de Singapour, mais Washington maintient en revanche ses sanctions commerciales.

MJ : On reviendra également sur un procès de l’horreur en Hongrie. En 2015 71migrants avaient été retrouvés mort étouffé lors de leur voyage vers l’Allemagne. Les principaux trafiquants ont été condamnés à de lourdes peines de prison.

ZK : Et puis c’est la première femme noire à devenir maire de la ville de San Francisco. Le portrait de London Breed à découvrir à la fin de ce journal.

-----

ZK : On débute Maxime ce journal au Yémen où l’offensive se poursuit sur Hodeida. Les forces pro-gouvernementales tentent depuis 2 jours de reprendre ce port stratégique, le principal du pays, contrôlé par la rébellion houthie. Les combats sont très violents. Il y a déjà eu 39 morts parmi les rebelles et les forces fidèles au pouvoir yéménite. Sami Boukhélifa.

Malgré le soutien militaire de l’Arabie Saoudite et des Emirats Arabes Unis, les troupes gouvernementales yéménites peinent à avancer. Les rebelles chiites houthis, opposent une farouche résistance. Hodeida, est stratégique à plus d’un titre. Cette ville sur les rives de la mer Rouge, dispose d’un port et d’un aéroport, via lesquels l’aide humanitaire arrive dans le pays. D’où l’inquiétude de la communauté internationale. Au Yémen, la population est déjà très mal en point. La guerre, la famine et les maladies ont fait près de 10 000 morts durant ces trois dernières années. La bataille de Hodeida est la plus importante depuis la fameuse offensive de l’été 2015 qui avait permis aux forces progouvernementales de reprendre plusieurs régions du sud du pays et notamment Aden. Plus au nord, les Houthistes, maintiennent leur position. La capitale Sanaa, est toujours entre leur main. À Hodeida, leurs tireurs embusqués font des ravages... Ils ont tué ou blessé de nombreux soldats selon des secouristes qui interviennent sur place.

ZK : La Française Sophie Petronin, otage au Mali depuis fin 2016, apparaît dans une nouvelle vidéo.

MJ : Elle a été diffusée par le groupe de soutien à l’islam et aux musulmans. Le film aurait été enregistré le 7 juin 2018 même si rien ne permet de le confirmer. Il dure environ sept minutes pendant lesquelles Sophie Petronin s’adresse aux autorités françaises. On la voit également écouter sur un téléphone un message que lui a envoyé son fils via les antennes de RFI.

ZK : RFI 22H04 à Budapest. C’est une histoire dramatique qui avait provoqué l’effroi et l’indignation partout dans le monde. En août 2015 en Autriche 71 migrants avaient été retrouvés morts étouffés dans un camion. Homme, femmes, et enfants. Ils étaient originaires de Syrie, d’Irak et d’Afghanistan et avaient quitté la Hongrie voisine en espérant rejoindre l’Allemagne. Près de trois ans après le drame, et à la suite d’un long procès, les passeurs, les trafiquants, ont été condamnés à de lourdes peines, allant de 3 à 25 ans de prison. À Budapest, Florence La Bruyere.

Le parquet hongrois avait demandé la réclusion à perpétuité. Mais les 4 principaux trafiquants, un afghan et 3 bulgares, écopent de 25 ans de prison fermes chacun, pour complicité d’homicide involontaire. Les dix autres accusés reçoivent des peines allant de 3 à 12 ans d’emprisonnement. D’après la cour, il n’y a pas eu préméditation, mais les trafiquants ont fait preuve de cruauté. Ce jour-là, sur la route, le chauffeur du camion avait alerté son patron par téléphone : « Les passagers crient pour qu’on leur donne de l’air ». Le chef du réseau, un afghan de 31 ans, lui — même réfugié en Hongrie, avait ordonné. « Qu’on les laisse mourir. S’ils meurent, il faut les décharger dans une forêt en Allemagne ». Pour le procureur hongrois, les trafiquants ont montré une indifférence effroyable et une cupidité sans limites. Le lendemain du drame, le gang avait organisé un nouveau transport dans des conditions similaires. Les 67 passagers avaient échappé à la mort de justesse, en défonçant la porte du camion. Le drame du camion charnier avait provoqué une onde de choc en Europe. Cette tragédie avait encouragé Angela Merkel à ouvrir les frontières de l’Allemagne à plus d’un million de demandeurs d’asile.

MJ : Ce soir le parquet hongrois a toutefois fait appel de cette décision.

ZK : Tabac, jeans, bourbon, motos, voilà les produits américains qui seront bientôt lourdement taxés par l’Union européenne. Les 28 pays membres ont décidé aujourd’hui à l’unanimité de répondre aux nouvelles taxes douanières mises en place par les États-Unis notamment sur l’acier et l’aluminium. Mais la Commission européenne doit encore valider cette mesure prévue pour le début de l’été. Dans le même temps le Fonds monétaire international prévient Washington : « dans une guerre commerciale il n’y a jamais de gagnant, mais que des perdants » voilà les mots de la directrice du FMI Christine Lagarde.

ZK : Deux jours après un sommet qualifié d’« historique » entre Kim Jong un et Donald Trump, les discussions se poursuivent pour garantir la paix sur la péninsule coréenne.

MJ : Aujourd’hui des hauts responsables militaires du nord et du sud se sont rencontrés à Panmunjom, le village à la frontière entre les deux pays... Ce sont les premières négociations de ce type depuis plus de 10 ans. Objectif : éviter tout conflit entre les deux pays. A Seoul, Frederic Ojardias.

C’est un spectacle plutôt inhabituel qu’ont offert les généraux nord et sud-coréens : tout sourire, échangeant des plaisanteries, les deux délégations militaires se sont rencontrées à Panmunjom, le seul point de contact sur la frontière. En guise de bienvenu, le chef de la délégation nordiste a souligné à quel point il était rare qu’un Coréen en uniforme franchisse la ligne de démarcation. Les deux Corées ont discuté du rétablissement de téléphones rouges entre leurs deux armées et de l’organisation régulière de ce type de dialogue. Les Nord-Coréens ont probablement aussi demandé des précisions quant à la suspension des exercices militaires massifs organisés par la Corée du Sud et les États-Unis. Lors de son sommet avec Kim Jong-un, le président américain Donald Trump a en effet annoncé la suspension de ces manœuvres, qu’il a qualifiées de « jeux de guerre » provocateurs, coûteux et inutiles. L’annonce a pris par surprise Séoul, qui n’avait pas été prévenu. Mais la Corée du Sud s’y montre favorable, et a ensuite déclaré cette trêve militaire était nécessaire tant que le dialogue avec le Nord continuait.

MJ : les États-Unis continuent de leur côté à mettre la pression sur la Corée du Nord. Washington suspend les manœuvres militaires conjointes avec la Corée du Sud. Mais les sanctions, elles, ne seront levées qu’après une « dénucléarisation complète » selon Mike Pompeo. Le secrétaire d’État américain reconnaît par ailleurs qu’il y a bien un risque de ne pas parvenir à la paix en Corée.

ZK : Donald Trump, lui, est empêtré dans une nouvelle affaire aux États-Unis.

MJ : le président américain est accusé d’avoir détourné de l’argent de sa fondation pour régler de nombreuses dépenses personnelles. La procureur de New York a porté l’affaire en justice et demande la dissolution de la fondation Trump. Donald Trump a immédiatement répliqué, répondu, il dénonce des accusations « ridicules ».

ZK : On reste aux États-Unis, San Francisco rentre dans l’histoire. Pour la première fois, une femme noire a été élue maire de la ville.

MJ : Son nom : Londond Breed. Elle sera à la tête de mairie de San Francisco jusqu’en 2020 pour terminer le mandat de son prédécesseur, Ed Lee, décédé en décembre dernier. Au-delà du symbole que représente l’élection d’une femme noire à ce poste, l’élue démocrate issue des quartiers pauvres représente aussi un exemple de réussite sociale. Oriane Verdier.

London Breed n’est pas issue de l’élite américaine. Enfant, elle grandit dans un logement social et un quartier connu pour sa violence. La femme politique d’aujourd’hui se souvient des boîtes de conserve comme repas quotidien et du jus de raisin comme produit de luxe. En 2006, London Breed perd sa sœur d’une overdose. Son frère aîné, lui, est emprisonné pour vol. Mais la jeune femme ne se laisse pas abattre. Elle commence sa carrière politique en tant que stagiaire à la mairie de San Francisco à l’office du logement. Une problématique primordiale à ses yeux, dans une ville où les loyers ne font qu’augmenter. En 2012, London Breed, diplômée de l’université de San Francisco, est élue membre du Board of supervisors l’autorité législative du comté de San Francisco. Elle en devient la présidente en 2015. Aujourd’hui à 43 ans, elle lance un message d’espoir aux jeunes de San Francisco je cite : « Peu importe vos origines. Vous pouvez accomplir ce que vous voulez si vous le décidez.

ZK : Les premiers chants de supporters, et les premiers buts : la 21e coupe du monde de football en Russie, c’est parti !

MJ : Pour débuter, la première rencontre de la compétition a finalement assuré le spectacle. La Russie, le pays organisateur, s’est imposée largement face à l’Arabie saoudite : 5 à 0. C’est la fin de ce journal en français facile, merci Zephyrin !

ZK : Merci à vous !

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Journal en français facile 14/06/2018 20h00 GMT

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.