#Français de l’actualité

Intégrité

mots-actu_i.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

L’intégrité du scrutin présidentiel au Gabon est mise en cause par la mission d’observation européenne. Ce qui veut dire que l’honnêteté dans laquelle cette élection s’est déroulée est mise en question. Autrement dit, on en doute, on a des soupçons de fraude de malhonnêteté. Et dans cette phrase, le mot intégrité se comprend par rapport à l’adjectif intègre, qui justement signifie honnête. Une remarque quand même : il est très rare que cet adjectif se rapporte à un processus, à une situation : en général c’est un être humain dont on dit qu’il est intègre, c'est-à-dire honnête. Et ce mot, intègre est d’ailleurs plus précis que simplement honnête. Cela signifie que celui-qui est intègre ne se laisse pas corrompre, et qu’il est le garant de l’argent dont il a la garde : il ne puise pas dans la caisse, il ne détourne pas d’argent, il n’accepte pas de cadeaux ou de commission pour fermer les yeux, pour faire ceci ou ne pas faire cela. Celui qui est intègre n’est pas loin d’être incorruptible. Et son intégrité est sa fermeté de principes par rapport à ses responsabilités. Ainsi parle-t-on d’un juge intègre, ou d’un ministre intègre : c’est souvent un haut fonctionnaire qu’on qualifie ainsi !

Mais l’intégrité a un autre sens assez différent, et qui là se rapporte à une chose, à un état de fait : c’est le fait de demeurer intact. On parle par exemple de l’intégrité d’un territoire : le fait qu’aucune partie n’en soit annexée. Intégrité n’est pas synonyme d’intégralité. Mais indique le fait que l’intégralité du territoire, pour reprendre notre exemple, est sain et sauf, n’est pas tombée aux mains de l’ennemi : on n’en a pas sacrifié une partie. Il s’agit donc d’une intégralité conservée.

L’intégrité n’est donc pas du tout synonyme de l’intégration, autre nom commun, au sens abstrait, construit sur le même noyau. Mais l’intégrité a un sens tout à fait statique : c’est le fait de ne aps bouger, de ne pas changer. Alors que l’intégration indique une idée dynamique, l’idée d’un changement. L’intégration, c’est le fait qu’on intègre, c'est-à-dire qu’on absorbe. On n’est pas loin de l’idée d’incorporer, de digérer : on s’adjoint quelque chose, mais il n’y a plus de signe de cette addition : les traces de colle sont effacées, la jointure ne se fait pas voir ! Ce qu’on a intégré ne se différencie plus du reste. Ce qui explique qu’on utilise le mot à propos de populations qui viennent s’installer dans un pays qui n’est pas le leur à l’origine. Mais elles se fondent dans la masse, ou en tout cas, même si elles se distinguent encore, elles ne sont pas incompatibles avec le fonctionnement général de ce pays.

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensables un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo CANOPE

Coproduction du réseau CANOPÉ.
www.reseau-canope.fr

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Intégrité

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.