#Français de l’actualité

Inapproprié

mots-actu_i.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Incident aérien il y a quelques jours : deux avions, l’un chinois et l’autre américain, se sont retrouvés à très peu de distance l’un de l’autre. Il ne s’agit pas vraiment d’un combat. Mais ces frôlements à haute altitude font toujours un peu peur, et ils sont révélateurs de tensions politiques. L’administration américaine a déclaré qu’une enquête allait être menée  en suivant les canaux appropriés, en prenant les voies appropriées.
« Approprié », c’est le mot qu’on a utilisé en français : nul doute qu’il traduit assez fidèlement le mot anglais. Alors que veut dire approprié ? S’agit-il des moyens les plus efficaces ? Non, même si cette signification rôde quand on emploie le mot. Mais ce qui est important c’est qu’on  assure qu’on va passer par les chemins officiels, ceux qui sont indiqués par le règlement. Ainsi, on n’aura rien à se reprocher, la marche à suivre prévue dans ce cas aura été respectée ! Est-ce qu’on aura les mains propres ? C’est aller loin de dire ça, mais en tout cas on peut souligner que propre et approprier sont deux mots de la même famille.

Ce mot n’est pas particulièrement à la mode, mais il n’était pas là par hasard : parce qu’on entend très souvent son symétrique, son contraire « inapproprié ».
Et voilà un adjectif qu’on entend partout qui est à la mode, une mode de la pensée ! On l’emploie surtout à propos de gestes ou de mots adressés par un homme à une femme. Et les gestes ou mots inappropriés sont bien sûr ceux qui expriment une violence. Et le mot peut être avec le même sens, et la même tonalité, employé dans des situations différentes, pour dénoncer le racisme, l’exclusion. En tout cas il s’agit toujours de contextes ou une force qui n’a pas lieu d’être s’applique à quelqu’un. À priori donc le mot est tout à fait « approprié » justement.

Mais pourquoi l’emploie-t-on ? C’est un cas typique d’euphémisme : on n’en dit pas trop. C'est un mot apparemment neutre. On pourrait dire « comportements scandaleux, choquants, insultants, inacceptables ». Eh bien non, on dit approprié. C’est-à-dire qu’on n’élève pas la voix. Comme si on n’avait pas d’opinion : on se protège derrière le règlement, derrière le principe en fait.
C’est que ce comportement – qu’on va stigmatiser – n’est pas conforme à ce qu’on doit attendre. On retrouve facilement l’origine du mot : pas propre, mais en même temps tout simplement pas correct, contraire aux principes. Comme si on ne jugeait pas soi-même, même moralement mais qu’on se retranchait derrière une règle abstraite et absolue, une idéologie non seulement dominante, mais qui domine toute réaction. Alors l’utilisation de ce terme « inapproprié » se comprend, parce qu’il évite les polémiques, et place les affaires sur le plan de la loi. En même temps on peut s’inquiéter de ce qu’il est le signe d’une sorte de dictature du conformisme.

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensables un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo CANOPE

Coproduction du réseau CANOPÉ.
www.reseau-canope.fr

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Inapproprié

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.