mots-actu_g.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

La semaine du goût a commencé, et elle essaye de la faire la promotion et peut-être l’éducation du goût de chacun et en particulier de jeunes gens… mais qu’est-ce que ça veut dire le goût ? C’est un mot qui a plusieurs sens… À commencer par les cinq sens – avec la vue, l’ouïe, l’odorat, le toucher et le goût. Donc le le goût c’est la faculté de goûter, de connaître quelque chose par sa saveur, la sensation qui va l’identifier quand on le mange ou qu’on le boit.
Mais attention : on parle du goût de chacun des êtres humains mais on parle aussi du goût des choses qu’on mange ou qu’on boit, du goût d’un aliment. Il s’agit du symétrique inverse, de ce que l’objet procure comme sensation. Et en fait, c’est étonnant, parce que c’est un peu comme si on avait le même mot pour dire d’un côté la vue, la possibilité de voir, la faculté de voir, et de l’autre l’apparence. D’un côté l’ouïe, la faculté d’entendre, et de l’autre le son ; d’un côté, l’odorat, de l’autre l’odeur ; d’un côté le toucher, de l’autre la texture… Et là pour le goût, eh bien, on a le même mot pour les deux situations. C’est quand même étonnant ! Alors je sais bien qu’on a un synonyme pour le goût d’un aliment, on peut parler de la saveur d’un aliment. Et le mot renvoie justement à l’intensité du goût d’une certaine façon. 
Moins une chose a de gout plus on dira qu’elle est sans saveur, qu’elle est fade, qu’elle est insipide.
Alors, revenons maintenant au goût du goûteur : à partir de là, on voit le sens du mot qui dérive vers des emplois assez nombreux. Certains appartiennent à un état de la langue assez ancien, même si on le comprend encore. mais on ne les emploie plus guère. Avoir du goût pour une personne, en fait ça veut dire être amoureux – ça voulait dire être amoureux... Louis XIV avait du goût pour Mademoiselle de La Vallière. Et aujourd’hui encore, même si c’est moins fréquent, on dit : « j’ai du goût pour… les gâteaux aux amandes ». Ça veut dire j’aime bien ça. Ce n’est pas très très fréquent. En revanche, on emploie la même expression à la négative. « Ah, j’ai peu de goût pour ce genre de plaisanterie ! » Ca veut dire je ne les goûte pas, c’est-à-dire « je ne les aime pas du tout ». D’une certaine façon c’est un mépris qui s’exprime là !
Et puis le mot a continué d’évoluer, de façon très subjective pour exprimer la façon de se distinguer des autres : « il a du goût, dit-on. Il a très bon goût, il a beaucoup de goût… » Le mot est toujours en rapport avec une préoccupation esthétique. Et ça évoque quelque chose de tout à fait changeant…Ce qui paraît du meilleur goût pour l’un sera de très mauvais goût pour l’autre… C’est à dire vulgaire, dénotant un manque d’éducation, de raffinement. Et quand on dit de quelqu’un : « Il n’a aucun goût », c’est un jugement extrêmement bizarre : ça prétend juger quelqu’un en fonction, justement, de sa capacité à juger les choses.

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensables un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo CANOPE

Coproduction du réseau CANOPÉ.
www.reseau-canope.fr

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Goût

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.