mots-actu_g.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Un homme politique qui demande à un autre de « faire un geste » ! C’est à cela qu’on assiste en cette fin de campagne électorale : faites un geste et je me range à vos côtés ! Mais qu’est-ce que c’est que ce geste ? Il s’agirait de faire une promesse, de modifier quelque peu son programme. Il s’agirait donc que l’un se rapproche de l’autre… Dans ce cas, un geste c’est donc un acte ! Et c’est souvent le cas.

Ce mot est souvent associé à une attitude généreuse. D’abord dans l’expression « un bon geste ». Ce peut être un geste amical : un mot de réconfort, un sourire, une invitation. Mais c’est souvent assez concret, et même financier. Dans une affaire de succession, un neveu hérite toute la fortune de son oncle, et l’autre neveu n’a rien ! Mais le plus chanceux des deux fait un geste : il donnera quand même quelque chose à l’autre. Et parfois, on parlera même d’un beau geste, quand on salue cette générosité, ce mouvement qui vient du cœur, et qu’on n’est pas obligé de faire ! Si l’on donne de l’argent à une association caritative, qui aide les démunis, les déshérités, là encore, on peut dire qu’on fait un geste. Et si l’état fait un geste en direction des fonctionnaires, c’est qu’on va augmenter leur traitement, leur salaire. Un petit peu, car un geste c’est rarement beaucoup ! On parle aussi parfois d’un geste commercial : un euphémisme, une manière indirecte de s’exprimer qui appartient au monde du commerce précisément. Et c’est en général une ristourne, une réduction : vous avez une carte bancaire ? Votre banque vous en propose une autre, gratuitement la première année… un geste commercial qui aide à ce que vous restiez client de l’établissement.

Mais tout cela appartient au sens figuré du mot. Au sens propre, un geste est un mouvement : un geste vif, précis, ou un geste maladroit.

Et il existe un autre mot, qui appartient à la même famille, s’écrit et se prononce de la même façon, mais qui est au féminin : une geste. Il désigne une épopée, une histoire légendaire qui met en scène un héros : la geste de Soundiata, le fondateur de l’empire mandingue, en Afrique de l’Ouest. Ou la geste de Gilgamesh, cette grande légende persane. On parle des chansons de geste. Il s’agit d’un genre littéraire du Moyen Âge et geste, dans cet emploi, veut dire action, notamment action d’éclat, exploit. Les chansons de geste étaient donc de longs poèmes, en vers, le plus souvent de dix syllabes qui racontaient la vie glorieuse de personnages mythiques. La plus connue est la Chanson de Roland qui retrace les prouesses et la mort de ce neveu de Charlemagne. Mais cette Chanson a été écrite au XIe siècle, c’est-à-dire plus de deux cents ans après la mort de ce Roland (si jamais il a vraiment existé !) Il ne s’agit donc pas de relater la vie d’un contemporain, mais d’évoquer un passé déjà ancien et légendaire ! Et pourquoi Chanson, peut-on se demander ? Souvenons-nous qu’à l’époque très peu de gens savaient lire. Mais ces chansons de geste étaient apprises par cœur par des poètes, des comédiens souvent itinérants qui de château en château récitaient, psalmodiaient ces textes, en s’accompagnant d’un instrument de musique. C’était donc un peu du parlé-chanté…

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensables un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo CANOPE

Coproduction du réseau CANOPÉ.
www.reseau-canope.fr

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Geste

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.