mots-actu_g.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Gel d’un lieu de prières mixte au milieu du Mur des Lamentations ! Une décision du gouvernement israélien, considéré comme un retour en arrière : en effet, il avait été décidé d’autoriser les hommes et les femmes à se retrouver dans le même espace pour prier, devant ce Mur qui est l’un des lieux sacrés les plus célèbres. Et les Juifs orthodoxes, dans leur pratique la plus stricte ne prient pas ensemble : un espace est réservé aux hommes, un autre aux femmes. Dans les synagogues, c’est souvent d’ailleurs une différence de niveau, les hommes étant en bas et les femmes à l’étage. Mais de nombreuses communautés juives plus libérales ont oublié cette règle et mêlent harmonieusement les personnes des deux sexes quand il s’agit de rendre grâce à Dieu. Cette possibilité d’espace mixte était donc vue par beaucoup comme une tentative d’assouplissement. Mais le message gouvernemental est clair : on arrête tout pour le moment, et on gèle le projet. Alors ce gel est-il synonyme de ce retour en arrière qu’on vient d’évoquer ? Techniquement non : on ne revient pas en arrière, on s’arrête juste là où on était. Mais si l’on considère le projet dans son ensemble, bien sûr c’en est un. Un rétropédalage ? On aurait pu le dire, mais le mot est familier, un peu narquois, un peu trop léger, désinvolte et même impertinent par rapport au sujet. Gel est plus neutre.

Et l’image est parlante : qu’est-ce qui gèle ? Un liquide qui sous l’effet du froid devient solide. De l’eau qui se transforme en glace. Mais ce mot gel est utilisé dans des situations bien différentes, notamment en cuisine. Et la formule est amusante quand on se souvient du sens gastronomique du mot. Une gelée est un bouillon ou un genre de sauce grasse qui en refroidissant devient ferme. Sans être très solide, mais avec ce côté tremblé qui fait que lorsqu’une extrémité bouge, l’autre tremblote en face. De même on appelle gelée un genre de confiture bien lisse.

En tout cas, on voit bien comment ce procédé a pu conduire à ce sens figuré : ce qui bouge, soudain change de texture, de matière : rétracté, il se solidifie et donc s’immobilise.

Et le sens figuré s’utilise souvent pour de l’argent : on gèle les avoirs de quelqu’un quand on interdit tout mouvement bancaire : il ne s’agit pas de confiscation, mais d’immobilisation ! Et on utilise aussi l’image pour des actions économiques : on gèle les prix, on gèle se salaires… manière indirecte et d’ailleurs un peu familière de dire qu’on bloque les prix et les salaires. En même temps l’expression sous-entend que cet arrêt subit est considéré comme momentané. Et de la même façon, on parlera du gel des relations diplomatiques : elles sont suspendues pour un temps. Et là, on voit bien que deux images convergent : celle de l’arrêt et celle du coup de froid : on sait bien que les relations humaines, amicales, amoureuses ou politiques, sont qualifiées de plus chaudes quand elles sont meilleures, plu étroites, et plus froides quand elles se détériorent, qu’elles se distendent, qu’elles sont plus hostiles.

Avertissement !
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo CANOPE

Coproduction du réseau CANOPÉ.
www.reseau-canope.fr

 

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Gel

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.