#Français de l’actualité

Galvaniser

mots-actu_g.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Hillary Clinton est parait-il galvanisée par les derniers sondages qui la donnent nettement gagnante à la prochaine présidentielle aux États-Unis, devant Donald Trump qu’elle distancerait de façon nette. « Qu’elle distancerait », on reste au conditionnel puisqu’on n’y est pas encore.  Mais pourquoi est-elle galvanisée ? C’est autre chose que d’être simplement confiante : c’est être traversé par une énergie qui vous dépasse, qui vous rend audacieux, peut-être même intrépide, et donne l’impression d’être presque invincible ! Alors n’allons pas trop vite encore une fois : Hillary Clinton n’est pas encore présidente, son assurance repose sur des sondages positifs. Mais ce mot galvaniser s’emploie souvent quand quelque chose – un premier résultat, un signe, une réussite… – semble vous donner des ailes. La confiance est décuplée, rien ne semble résister à celui ou celle qui est ainsi galvanisé. Et certains discours sont précisément faits pour cela. Ce mot galvaniser s’emploie tout spécialement lorsqu’un orateur s’adresse à une foule qu’il va tâcher de soulever par un mouvement collectif. Et on est dans le registre de l’éloquence, on peut penser, par exemple, à une personnalité politique, à l’Assemblée, ou lors d’un meeting, d’une réunion publique. Et plus encore, on va évoquer le chef de guerre qui doit préparer ses troupes à aller braver la mort, et se faire parfois trouer la peau. « Soldats, du haut de ces pyramides, quarante siècles vous contemplent ! » aurait dit Bonaparte à ses soldats avant de les envoyer affronter les troupes de Mourad Bey, lors de l’expédition d’Egypte. Alors que Bonaparte n’était pas encore Napoléon, même si Napoléon perçait d’une certaine façon… Alors voilà, le génie de ce jeune général qui savait comme personne transformer ceux qui l’entouraient, susciter des dévouements qui allaient jusqu’à la mort. C’est tout l’art de la harangue. Harangue, c’est bien ainsi qu’on appelle également ce genre de discours qui réveille, qui hypnotise presque, et qui met les auditeurs dans un genre de transe, même si parfois on emploie aussi ce mot de harangue à propos d’un discours convenu, un peu soporifique, mais là il s’agit d’un contre-emploi bien sûr… La harangue, au départ, sert à électriser son auditoire. Électriser, on retrouve l’image qui est également présente dans le verbe galvaniser : comme si l’on faisait passer un courant électrique dans le corps de ceux à qui l’on parle pour les animer d’une énergie soudaine, même si elle est provisoire. Alors le mot galvaniser, il est très lié au départ à l’électricité, tout simplement parce que c’est le nom d’un médecin, Galvani, médecin et physicien italien du 18e siècle, qui découvrit qu’on pouvait avoir une action sur les nerfs à l’aide de l’énergie électrique. Une découverte qui est due au hasard. Un hasard intelligemment et scientifiquement exploité parce que le hasard ne suffit pas ! Mais au départ, c’était simplement l’un de ces aides qui avait effleuré une grenouille qu’on venait de tuée car elle servait de cobaye avec un scalpel chargé en énergie électrique, et l’on s’est aperçu que le muscle s’était violemment contracté. La galvanisation était sur les rails…

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensables un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo CANOPE

Coproduction du réseau CANOPÉ.
www.reseau-canope.fr

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Galvaniser

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.