#Français de l’actualité

Enveloppe

mots-actu_e.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

La Chine quitte l’Afrique en laissant une enveloppe pleine de promesses !

Voilà comment RFI a présenté la fin du Sommet Chine Afrique. Ce qui souligne les espoirs qu’on sent de la part des Africains et le geste chinois : une aide promise à hauteur de 60 milliards de dollars. C’est donc la fameuse enveloppe, en effet prometteuse.

Ce mot enveloppe désigne donc une somme.

Parler d’enveloppe, c’est donc souvent parler d’argent. Mais pas n’importe lequel : souvent une certaine part d’un budget, consacré à un certain usage.

On dira par exemple qu’une enveloppe de tant de millions d’euros a été consacrée à la construction d’immeubles neufs, que l’enveloppe de la recherche cette année a diminué, a été rognée, ou qu’au contraire elle a été en nette augmentation !

C’est donc un certain budget, dans le cadre d’un grand : c’est la somme qu’on va consacrer à un certain poste, à une action particulière. Cet argent est bien réel, mais il a souvent quelque chose d’abstrait, symbolisé par des chiffres et des décisions officielles. Ce qui set curieux parce que le même mot évoque souvent, dans d’autres usages un sens presque inverse : de l’argent officieux, qui n’apparait pas dans les comptes, qui vient d’une caisse noire ou d’une comptabilité cachée, mais qui se présente sous forme d’espèces.

Quand on révèle que quelqu’un a reçu une enveloppe – il y a des points de suspensions, il y a un mystère – cela signifie qu’il a reçu de l’argent ; et il s’agit toujours d’argent liquide, de cash comme on dit. C’est ainsi qu’on désigne de l’argent qui se présente sous sa forme la plus concrète et la plus anonyme : des billets de banque. Pas de chèque, pas de mouvement bancaire, pas de transfert d’un compte à un autre. Il ne s’agit pas d’une richesse virtuelle, mais au contraire de quelque chose de tout à fait palpable. J’emploie le mot exprès, puisque d’ailleurs, en argot, on dit parfois de quelqu’un qu’il a palpé, pour dire qu’il a touché au passage, officieusement, en cachette, une commission à laquelle il n’avait pas droit.

Et le mot palper est révélateur : les billets, on les prend entre ses doigts, on les touche, on pourrait presque dire qu’on les soupèse – comme jadis les pièces d’or. Mais attention, quand on dit de quelqu’un qu’il a palpé, cela sous-entend la plupart du temps qu’il a empoché de l’argent pour son compte, pour son enrichissement personnel, et non pas pour faire fonctionner une machine politique, ou une entreprise, ce qui est bien différent.

Cet argent que quelqu’un donne à quelqu’un d’autre, ne transite donc par aucun circuit officiel : on le donne comme on dit de la main à la main : là encore le geste concret est bien mis en évidence.

Il s’agit de l’argent qui passe d’une main à une autre, ou d’une poche à une autre.

Avertissement !
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensables un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Canopé

Coproduction du réseau CANOPÉ.
http://www.reseau-canope.fr/

 

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Enveloppe

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.