mots-actu_e.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Une bombe qui explose à New York, d’autres découvertes dans les environs… Ces machines infernales mettent la grande ville américaine en émoi. Alors, je viens d’utiliser cette expression « machines infernales », est-ce qu’on en parle encore aujourd’hui ? C’est rare, mais c’était l’expression qu’on utilisait souvent à propos des attentats anarchistes anciens, c’est-à-dire ceux du 19e siècle ou du début du 20e siècle en Europe. Et en fait, quand on parlait de « machines infernales » on faisait référence à des constructions artisanales, qui étaient bricolées pour exploser, souvent, sur le passage d’un personnage important… C’était, d’une certaine façon, les premières bombes à retardement, dont on essayait d’arranger la mécanique pour qu’elle soit activée au moment voulu par les terroristes. Alors aujourd’hui les techniques sont bien plus sophistiquées bien sûr, même si ces armes sont souvent encore fabriquées par ceux qui les utilisent : ainsi parle-t-on des artificiers des mouvements terroristes. C’est-à-dire ceux qui essayent de mettre au point ces bombes, ces « engins ». Et à propos des attentats de New York, on a parlé, plus que de bombes, d’engins explosifs, justement. Alors, voilà typiquement un mot assez vague, pour désigner ces objets mal connus et chaque fois un petit peu différents.

Qu’est-ce en fait qu’un engin ? Tout et rien à la fois. Le mot vient du latin « ingenium », et garde d’ailleurs de cette origine le caractère de ce qui est inventé avec habileté, et même avec ruse parce que ce sont deux des caractéristiques du mot latin : l’engin c’est l’instrument du stratagème…

Et le mot très tôt a été utilisé de façon belliqueuse : il s’agit de machines de guerre diverses, notamment de catapultes, au Moyen Âge, qui servent à envoyer des projectiles sur l’ennemi. C’est l’ancêtre du canon, mais ça fonctionne sans l’énergie de la poudre, avec des systèmes de ressort. Toute une mécanique assez compliquée… Et on se sert également du mot « engin » pour la chasse, ce qui nous amène à l’idée du piège. Mais plus fréquemment « l’engin » est lié à l’idée de grosseur : un engin, c’est gros, ce n’est pas petit ! Et ainsi nomme-t-on des machines qui servent à soulever des fardeaux, aujourd’hui des véhicules utilitaires. Et on parle souvent par exemple de « conducteurs d’engin ». Ces engins ne sont pas exactement des camions mais sont des véhicules lourds, motorisés qu’on trouve sur les chantiers et qui peuvent pelleter, creuser, fabriquer du ciment, monter des charges. Le mot garde une signification assez imprécise, et on s’en sert justement quand on ne sait pas exactement de quoi on parle… En tout cas lorsqu’il ne s’agit pas d’une fabrication en série, parce que à chaque usage son engin.

Et puis le mot peut avoir un écho un peu humoristique, témoigner de l’étonnement à voir ce qu’on ne connait pas. L’engin a souvent pour celui qui le nomme un côté bizarre ; c’est  du jamais vu, et le mot exprime parfois la surprise : « Oh là là, mais qu’est-ce que c’est que cet engin ! »

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensables un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo CANOPE

Coproduction du réseau CANOPÉ.
www.reseau-canope.fr

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Engin

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.