mots-actu_e.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Amertume des naufragés qui ont échoué en Grèce. Un titre à propos du drame terrible qui s’est déroulé en Méditerranée. Des migrants qui voulaient quitter la Libye pour aller jusqu’en Italie ont fait naufrage. Et les victimes sont très nombreuses. Quant à ceux qui ont évité la noyade, les survivants, les rescapés, ils ont rejoint les côtes grecques, ayant souvent perdu une partie de leur famille. Et ils ne se retrouvent pas là où ils désiraient accoster : ils ont échoué en Grèce. Alors on dit de façon figurée qu’ils ont échoué là-bas : une manière de faire comprendre qu’ils s’y retrouvent contre leur gré, alors que ce n’était pas prévu.

Et ce verbe échouer est assez particulier car il semble souvent être posé en équilibre entre son sens littéral et son sens figuré. Au départ, il appartient au vocabulaire maritime. Il s’agit, pour un bateau de se retrouver sur la côte sans que ce soit voulu : le bateau alors ne flotte plus, il est posé par terre, parfois couché sur le côté, inerte, immobile. Il s’agit donc toujours d’un accident malencontreux. Et on peut employer le verbe à propos d’animaux aquatiques qui se retrouvent, morts la plupart du temps, sur une côte : des baleines échouées sur une plage. Le verbe s’emploie souvent à la forme pronominale : un bateau est venu s’échouer.

Et au figuré on peut l’utiliser pour parler de quelqu’un qui arrive quelque part contre son gré, ou en tout cas sans avoir rien fait pour ça. Le mot donne donc l’idée d’un malheureux hasard, et d’une sorte de perte de repère. Avec souvent une nuance de pis-aller : tout était complet, on ne savait pas où dormir, et on a fini par échouer dans un hôtel un peu miteux, qui avait encore une chambre à nous proposer.

Est-ce à cause de ce premier sens figuré que ce mot a fini par signifier rater, ne pas réussir ? Oui probablement. Mais c’est sûrement aussi à cause de sa ressemblance avec le nom échec, dont l’origine n’a rien à voir avec l’échouage. Ce mot nous vient d’abord du jeu d’échecs et de son origine persane. Il s’agit au départ du « jeu du roi », puisqu’il s’agit pour gagner, de prendre le roi de l’adversaire. Je nom de ce jeu en persan, et le nom du Shah prononcé à la française a donné échec. Et  les usages français ont donné des expressions comme échec au roi, mettre en échec, pour dire qu’une pièce est menacée. L’échec a donc signifié la menace, la situation difficile dans laquelle on est quand on est menacé, et en fin de compte le revers, ou comme on dit familièrement le ratage.

Et c’est probablement l’influence ce mot qui a donné ces aspect pathétique au verbe échouer dans son sens figuré. Et pour être tout à fait complet, on devrait ajouter l’écho du verbe échoir, qui signifie arriver par hasard, par l’effet du sort. Ce n’est pas forcément mauvais, mais ce n’est pas intentionnel, ça vous arrive sans qu’on l’ait  cherché. Un peu comme quand on s’échoit quelque part !

Canopé

Coproduction du réseau CANOPÉ.
http://www.reseau-canope.fr/

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Échouer

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.