#Français de l’actualité

Dubitatif

mots-actu_d.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Sommes-nous vraiment face à des révélations importantes sur la catastrophe aérienne dont fut victime l’avion d’Egyptair qui s’était abimé en Méditerranée en mai dernier ? Des traces d’explosifs auraient été retrouvées sur les corps de certaines victimes. Ce qui pourrait faire penser à un attentat perpétré par certains passagers kamikaze, embarqués dans l’avion. Mais ces déclarations ne convainquent pas tout le monde : les familles des victimes sont parfois sceptiques ; leur avocat est dubitatif : c’est lui qui le dit ! Alors que veut dire exactement cet adjectif ? Il évoque le doute. Et les deux mots, doute et dubitatif, appartiennent à la même famille. Donc en apparence, être dubitatif, c’est émettre un doute, ne pas être sûr. Est-ce vraiment cela que ça veut dire ? Au sens propre, cela signifierait qu’on ne penche ni vers une interprétation ni vers une autre : on est dans le doute, on ne sait pas. Mais en fait le sens la plupart du temps est différent. Si je suis dubitatif devant une affirmation, ce n’est pas seulement qu’elle ne me convainc pas, c’est que je n’y crois pas. J’ai tendance à ne pas y croire. Alors évidemment, je n’ai pas la certitude que c’est faux, mas franchement, ça m’étonnerait beaucoup que ce soit vrai ! C’est bien ça qu’on exprime. Et le mot fonctionne comme un euphémisme : une façon polie de dire « non, non, tout ça m’a l’air cousu de fil blanc. On essaie de me cacher la vérité, de m’induire en erreur. Et le geste souvent, accompagne le mot : on parle d’une moue dubitative : un mouvement de lèvre, vaguement méprisant, une petite grimace qui en exprime plus que le mot lui-même ! Alors le doute évoque d’abord l’incrédulité, ou tout au moins la perplexité : cet état un peu suspendu où l’on ne sait trop quoi penser. Et bien sûr, il a plusieurs nuances de sens. Le doute philosophique, celui de Descartes, est bien particulier : le philosophe révoque en doute tout ce qui parait évident, tout ce que d’habitude on ne questionne pas : il met en doute tout ce qu’on croit vrai quand on en fait l’expérience par nos sens : ce qu’on voit, ce qu’on entend etc. Et dans la langue courante, le mot peut avoir un sens proche de celui-là : j’étais sûr que Toto était sincère… et tout d’un coup, j’ai eu un doute ! Je me suis demandé si j’avais bien raison de le croire. Une faille est venue ébranler ma belle certitude.

L’absence de doute serait donc un équivalent de cette certitude. Oui, en apparence. Mais certaines expressions courantes ont un sens bien différent. Quand on dit « sans doute » ! A priori cela signifie qu’il n’y a pas de doute. Et bien, l’expression a un usage tout différent. Il a sans doute pris en raccourci… veut dire il a probablement pris un raccourci. Il y a de bonnes chances. Mais ce n’est pas certain du tout ! C’est ce qu’on imagine comme plausible, comme vraisemblable. Mais ce n’est pas sûr. En revanche, si on en rajoute un peu, si l’on dit « sans nul doute », là on n’est sûr de soi : cela veut dire « à coup sûr » !

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensables un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo CANOPE

Coproduction du réseau CANOPÉ.
www.reseau-canope.fr

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Dubitatif

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.