#Français de l’actualité

Dream Team

mots-actu_d.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

La dream team de Paul Kagamé à Addis-Abeba au sommet de l’Union africaine ! La formule s’est entendue à plusieurs reprises depuis quelques jours, et même si elle est dite avec un sourire, on comprend bien de quoi il s’agit. Au dernier sommet, à Kigali, Paul Kagamé, président du Rwanda, qui était donc chez lui, à Kigali, a été chargé de réunir autour de lui une équipe d’experts africains pour préparer un rapport sur les réformes qui semblent les plus urgentes et les plus importantes en Afrique. Ces experts sont pour la plupart des économistes ou des financiers. Ils viennent d’un peu partout en Afrique, et donc semblent constituer un ensemble de personnalités différentes, complémentaires et particulièrement compétentes. Une dream team ? En français : une équipe de rêve. C’est ainsi en effet qu’on peut traduire cette expression anglaise : l’équipe dont on peut rêver, ou même dont on n’oserait pas rêver. L’équipe parfaite d’une certaine manière ? Celle, en tout cas, qu’on pourrait imaginer théoriquement, mais qu’il serait bien étonnant de voir se réunir dans la réalité.

Alors l’étonnant, c’est surtout qu’on emploie cette expression anglaise pour nommer ce qui peut parfaitement se dire en français : équipe de rêve.

Mais c’est plutôt de l’américain que nous vient la dream team, et de l’histoire récente du sport. C’est ainsi qu’on a appelé une équipe de basket-ball américaine, sélectionnée pour participer aux jeux Olympiques de Barcelone en 1992, et qui a remporté la médaille d’or en gagnant tous les matches, et en écrasant ses adversaires : presque 44 points d’écart, en moyenne, pour l’ensemble des rencontres, en faveur de cette formation exceptionnelle. Il n’en fallait pas plus pour que l’équipe gagnât ce surnom, et qu’il la suive un peu partout, même en dehors d’Amérique. On a donc pris l’habitude de parler de cette dream team, et même d’utiliser cette expression à propos d’une association particulièrement talentueuse et qui réussit. Avec l’idée particulière qu’il s’agit d’un rassemblement de personnes qui présentent des qualités spéciales : ce sont les meilleures dans leur domaine, et de plus elles sont tout à fait complémentaires : elles s’entendent bien, ne se font pas d’ombre, ne se jalousent pas, et surtout se complètent harmonieusement. Mais la formule ne s’emploie que pour des équipes qui gagnent : peu importe qu’elles soient bien constituées, si elles ne remportent pas de succès : c’est à leur résultat qu’elles sont jugées.

Et si elles sont victorieuses, on n’aura garde de les changer. Et là, on entend souvent une phrase presque passée en proverbe, un dicton qui quitte le domaine du sport pour être appliqué en toute circonstance : on ne change pas une équipe qui gagne.

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensables un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo CANOPE

Coproduction du réseau CANOPÉ.
www.reseau-canope.fr

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Dream Team

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.