#Français de l’actualité

Contourner

mots-actu_c.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

RFI nous apprend que la Corée du Nord contourne un certain nombre de règles internationales sur les fabrications d’armes, et contourne même les sanctions qui lui sont imposées, pour continuer sa politique de développement militaire et ses essais nucléaires. Cela signifie bien que malgré les décisions le gouvernement coréen poursuit ses buts et sa politique. Mais est-ce que la Corée a contrevenu à ces décisions ? C’est-à-dire : est-ce qu’elle est allée à l’encontre de ces décisions ? Pas exactement, pas forcément : elle les a contournées. Et contourner la loi, ce n’est pas enfreindre la loi... Mais c’est se débrouiller pour trouver une astuce, un moyen pour faire ce qu’on veut sans se mettre dans l’illégalité. Un règlement par exemple vous interdit de surélever votre maison d’un étage. On peut parfois prétendre qu’on édifie une structure démontable : ce n’est pas vraiment ajouter un étage à la maison. Et au bout de vingt ans, la construction est toujours là ! Alors on parle de contourner la loi, parfois aussi de tourner la loi, ce qui est équivalent. Mais cette image a d’autres emplois, moins immoraux : on parle bien souvent de tourner ou de contourner une difficulté. L’image est tout à fait parlante : on passe autour. On ne l’affronte pas directement, on ne force pas les choses, mais on essaie de passer à côté pour réussir ce qu’on a entrepris. Bien sûr, l’image a d’abord un sens par rapport à l’espace : si une montagne vous barre la route par exemple, s’il est trop difficile de l’escalader pour redescendre de l’autre côté, on peut l’éviter. On tourne tout autour, et on arrive ainsi à la dépasser. On l’a évitée, esquivée : on a trouvé la manière !

Est-ce qu’on peut réellement tout contourner ? Hélas non. Mais la langue en profite pour mettre certains mots à l’honneur : ce qu’on ne peut contourner est incontournable. Et cet adjectif, depuis quelques années, on le voit un peu partout.

Si par exemple, on a un projet de festival dans une petite ville, si l’on veut y faire jouer du théâtre, projeter des films, inviter des orchestres, il faut parfois organiser tout cela avec le responsable de la culture à la mairie. Si on l’ignore, si on ne le met pas dans le coup, jamais on n’aura les autorisations nécessaires ! Et il se vexera, vous mettra des bâtons dans les roues, fera trainer les démarches administratives. Il faut donc lui donner une place : il est incontournable. Et si l’on veut améliorer la condition des agriculteurs dans certains pays, il faut nécessairement faire une réforme agraire : c’est incontournable. C’est-à-dire qu’on ne peut en faire l’économie, qu’on ne peut pas s’en passer. Alors on voit qu’il y a un certain nombre de mots ou d’expressions qui peuvent dire la même chose. Mais cet adjectif incontournable est devenu depuis quelque temps… incontournable ! On l’entend tout le temps !

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensables un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo CANOPE

Coproduction du réseau CANOPÉ.
www.reseau-canope.fr

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Contourner

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.