#Français de l’actualité

Constructifs

mots-actu_c.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Les « constructifs » ! Un nouveau modèle de personnage politique ? En tout cas le mot est récent dans ce vocabulaire, et il s’applique aux députés, ou plus largement à ceux qui sont proches politiques du mouvement Les Républicains, mais qui acceptent et parfois envisagent de travailler avec l’actuelle équipe au pouvoir, celle d’Emmanuel Macron. Le mot n’est pas mal choisi, et visiblement il a été choisi par eux : ce n’est pas un sobriquet, une formule plus ou moins insultante, façonnée par des adversaires pour vous caricaturer ou vous ridiculiser. Les constructifs sont ceux qui construisent, ou tout au moins qui veulent construire. Et le mot est très conditionné par l’image qu’ils souhaitent donner d’eux-mêmes comme si se réfugier dans une attitude d’opposition radicale revenait à tourner le dos aux possibilités de faire avancer les choses en travaillant avec le pouvoir en place. Comme s’il ne fallait pas systématiquement être buté, et refuser les mains qui se tendent. Le message qui passe est donc celui d’une volonté d’être réaliste en disant « voyons ce qu’on peut faire dans la situation d’aujourd’hui ! Ne soyons pas bégueules, plus réalistes que le roi ». Et bien sûr les plus durs des Républicains, ce mouvement très lié à l’ancien président Sarkozy, vont accuser les constructifs d’opportunisme, et dire qu’ils se compromettent et bradent leurs valeurs en se liant à la « République en marche ».

L’adjectif constructif est donc en général très positif. Même si on le trouve bien souvent dans des phrases qui allient deux tendances contraires : on parle souvent d’opposition constructive : une opposition (et nous sommes toujours dans la politique) qui peut amener des idées nouvelles, servir à modifier à réorienter une politique, et pas uniquement à lui faire barrage. On parle aussi de critique constructive, celle qui fera avancer un projet plutôt que le démolir. Et de même on parle de dialogue constructif. Là encore on est dans le langage politique et même diplomatique, celui qui avance sur ses pattes de velours, prend le réel avec des pincettes. Quand on parle de dialogue constructif, on sous-entend que les interlocuteurs n’étaient vraiment pas d’accord au départ. Et que les propos échangés étaient bien le reflet de ces dissensions. Nul n’a cherché à masquer ses opinions et l’échange a pu être musclé. Mais il a pu avoir lieu : personne n’est parti en claquant la porte. Donc, même si aucun accord n’a pu être trouvé, chacun a clarifié ses opinions, la limité jusqu’où il envisageait de pouvoir aller. Et peut-être même, mais à plus longue échéance, on voit ce qu’on pourrait faire pour arriver à un texte commun sur un point ou deux : dialogue constructif.

Attention, les constructifs ne sont pas les constructivistes. Le Constructivisme est un mouvement esthétique, né en Russie dans les années 20, à une époque où la Révolution soviétique était encore toute jeune. Il concerne les peintres et les plasticiens, et met en avant le souci des lignes et des formes, plus que celui des masses.

Avertissement !
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo CANOPE

Coproduction du réseau CANOPÉ.
www.reseau-canope.fr

 

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Constructifs

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.