mots-actu_c.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

L’opposition congolaise réunie en conclave à Bruxelles !
Voici un titre, assez typique du style journalistique. Je l’ai écouté sur RFI. Un vrai titre, une phrase sans verbe, concise où chaque mot apporte une information. Avec un terme qui peut étonner, en tout cas qu’on trouve rarement dans le langage courant : « conclave » !
L’opposition congolaise est réunie en conclave à Bruxelles.
Alors  Il faut vraiment être journaliste pour se servir d’un mot pareil. Et on peut dire qu’il appartient au jargon de la presse politique. Il n’appartient pas à la langue courante. En même temps, il transmet des informations précises, et le mot contient deux idées principales. Quand on parle d’un conclave, il s’agit d’une réunion où tous les acteurs principaux comme on dit – c’est-à-dire les personnalités qui ont un rapport avec le sujet – sont présents. Et, deuxième information, cette réunion se tient à huis clos : elle n’est pas ouverte à des témoins, on ne sait pas exactement ce qui s’y passe, sinon par des déclarations faites après coup.
Et on sous-entend souvent qu’on réunit un conclave pour prendre une décision, ou décider d’une politique, d’une ligne de conduite : en tout cas, dans un conclave, on tranche une question importante.

Et ces informations qui sont sous-entendues par l’utilisation de ce mot « conclave » viennent de son sens d’origine, encore tout à fait actif d’ailleurs : le conclave, c’est l’assemblée des cardinaux qui élisent un nouveau pape lorsque l’ancien est mort. Et on sait bien que cette assemblée se tient à huis clos, c’est-à-dire portes refermées, dans le secret. Et que tout un rituel l’entoure : après chaque tour de scrutin, les cardinaux font brûler soit de la paille additionnée de goudron, ce qui dégage une fumée noire – et ce signal signifie que le pape n’est pas élu, et qu’un nouveau tour aura lieu – soit de la paille seule qui dégagera une fumée blanche, qu’on voit de l’extérieur, ce qui signifie que le pape est élu, qu’il a accepté la décision du conclave et qu’il a choisi son nom de pape, différent de son nom d’état-civil.
Alors, on voit bien que la clôture de la cérémonie est un point important, contenu d’ailleurs dans le nom-même. Un conclave, ça vient du latin : cum clave, c’est-à-dire avec la clé, et donc pièce fermée à clé : on n’est pas plus clair ! Ce terme a donc d’abord désigné la pièce où se réunissaient les cardinaux, avant de désigner l’événement lui-même.

Mais le choix du mot, en ce qui concerne la réunion de Bruxelles, a encore amené quelques précisions : ce n’est pas un congrès, c’est-à-dire que ce n’est pas une réunion qui en général est programmée, qui se tient le plus souvent à date fixe : tous les ans, tous les deux ans ou tous les quatre ans, même si on peut parler de congrès extraordinaire qui se réunit hors de cette périodicité. Mais c’est autre chose. Il faut que le congrès se réunisse d’une certaine façon, avec un vote qui décidera de sa réunion. Alors qu’un conclave peut très bien se décider de façon plus officieuse entre les gens qui sont concernés.

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensables un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Canopé

Coproduction du réseau CANOPÉ.
http://www.reseau-canope.fr/

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Conclave

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.