mots-actu_c.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Alain Mabanckou au Collège de France !

En effet cet écrivain congolais, qui longtemps a vécu en France et maintenant enseigne aux Etats-Unis est le nouveau titulaire de la chaire de création artistique, et c’est la première fois depuis cette création relativement récente de ce poste prestigieux – une chaire de création artistique – que la littérature est représentée. C’est donc un honneur de voir Alain Mabanckou la représenter.
La leçon inaugurale – c’est comme ça qu’on appelle le premier discours en public de quelqu’un à qui on vient de donner une position au Collège de France – eh bien, cette leçon inaugurale retransmise aujourd’hui sur RFI a été donnée hier (en savoirs plus). Bonne occasion de se demander ce qu’est le Collège de France et pourquoi on l’appelle ainsi. Il s’agit d’une institution ancienne, fondée sous François Ier au XVIe siècle et elle a une position bien particulière dans le monde de l’université. C’est un lieu d’enseignement et de recherches, mais qui échappe aux filières ordinaires : les cours ne sont pas diplômants, on n’y passe pas d’examen, on n’y est pas vraiment étudiant : n’importe qui peut assister aux cours, qui sont ouverts au public, qui sont gratuits. On y va donc pour s’instruire, pour l’amour de l’art, en tout cas pour l’amour de l’instruction, et par intérêt pour les sujets proposés. Mais pas pour être admis à un examen et ensuite avoir un papier qui certifie que vous savez telle ou telle chose, que vous savez faire telle ou telle chose et que vous pouvez même occuper tel ou tel emploi. Ce n’est pas du tout la vocation du Collège de France.

Alors réfléchissons un peu au mot collège : étymologiquement qu’est-ce que ça veut dire ? C’est un lieu où on est ensemble, ce qu’indique ce préfixe coll-, qui est une variante du cum latin, la préposition qui signifie « avec ». Et le mot au départ, ne désigne pas forcément un établissement scolaire. C’est un corps de personnes qui ont entre eux une certaine égalité, des collègues. Des frères ? Pas exactement. Mais de collègue à confrères, la différence n’est que d’usage.
Dans un collège, a priori, on a tous les mêmes droits. Alors, reprécisions l’étymologie du mot : on a coll- d’un côté, legere de l’autre qui est un mot latin à l’origine du verbe français élire. On comprend mieux peut-être l’expression collège électoral : ensemble des gens qui sont censés voter pour élire un de leurs représentants.

Les premiers sens du mot ont été religieux : un collège est un ensemble de prêtre. Collège des augures, on est dans la Rome antique ; collège épiscopal ; et aujourd’hui on parle encore du sacré collège : l’ensemble des cardinaux qui vont élire le Pape.
Et en France, ce qu’on appelle un collège est l’établissement scolaire qui couvre les classes de la 6e à la 3e. Et on parle de collège unique, puisque c’est le parcours obligé de l’itinéraire scolaire.
Mais attention aux faux amis, ou aux fausses équivalences : en anglais, et notamment, aux Etats-Unis, le collège correspond à peu près à notre lycée français, et pas à notre collège français

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensables un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Canopé

Coproduction du réseau CANOPÉ.
http://www.reseau-canope.fr/

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Collège

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.