mots-actu_c.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Gigantesque chasse à l’homme aux Philippines, après l’attaque d’une prison qui a permis une évasion massive. Chasse à l’homme ? C’est simplement que les autorités vont essayer de reprendre les fugitifs et de les remettre en prison. En fait cette expression chasse à l’homme fait frissonner par sa violence ; elle identifie en effet les hommes à des bêtes, à un gibier qu’on traque, qu’on terrifie, qui ne pourra s’en tirer que s’il se cache ou s’il s’échappe. Il ne s’agit donc nullement d’un combat entre des adversaires dont les armes ou les chances sont égales. Même eux ne sont pas égaux : le chasseur ne semble pas appartenir à la même catégorie que le chassé. Paradoxe de l’expression qui déshumanise les hommes qu’elle désigne, et présente cette scène comme une poursuite impitoyable.

Ce mot de chasse a en effet souvent ce sens de recherche de la personne ou de la chose qui est cachée, dont on ne sait pas trop où elle se trouve : on part en chasse. Et l’expression a souvent un rapport direct avec une idée de persécution : ainsi parle-t-on de chasse aux sorcières. D’abord au sens propre, lorsque les sorcières étaient poursuivies, débusquées ; lorsqu’on découvrait une sorcière sous l’apparence d’une femme ordinaire, innocente. Ou plutôt lorsqu’on épinglait cette étiquette sur quelqu’un, extorquant des aveux, souvent par le torture ou la menace, et qu’on la transformait en créature diabolique. Donc que l’Église, inquisitrice, voulait éliminer. Et cette expression de chasse aux sorcières a été réutilisée, au figuré dans les années 50 aux États-Unis pour renvoyer à la politique violemment anti-communiste, notamment dans les milieux artistiques, et surtout dans le cinéma : ceux qui étaient soupçonnés d’avoir des sympathies pour la gauche étaient bannis des studios, et bien souvent leur carrière était brisée.

Maintenant se mot de chasse évoque aussi, et de façon plus inoffensive, la recherche, plus ou moins passionnée, plus ou moins compulsive, de produits rares, qu’on recherche, et parfois dont on fait collection : chasse aux aquarelles du 19ème siècle, chasse aux disques rares, aux première éditions des livres… Et l’expression peut s’étendre à tout recherche un peu difficile et en tout cas très attentive : chasse à l’emploi. On chasse ? Parfois on guette, on essaie de repérer : chasse aux fautes d’orthographe, lorsqu’on relit un texte, chasse à l’alexandrin quand on écrit de la prose et qu’on se méfie des vers qui pourrait s’y glisser : c’est en tout cas ce que pense un personnage de la Nausée, ce roman de Jean-Paul Sartre, qui idéalise les écrivains et la littérature. Ou chasse au gaspi quand on s’efforce de faire des économies, et de ne rien gaspiller, en particulier quand il s’agit d’énergie.

Alors on voit bien que ce mot de chasse a des implications différentes : on chasse ce qu’on veut trouver et qui est  caché ; on chasse ce qu’on veut neutraliser et qui échappe encore à votre pouvoir. Ou tout simplement on chasse pour capturer, et c’est le sens d’origine : on essaie de se saisir d’animaux, pour les prendre et s’en nourrir.

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensables un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo CANOPE

Coproduction du réseau CANOPÉ.
www.reseau-canope.fr

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Chasse

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.