#Français de l’actualité

Champs-Élysées

mots-actu_c.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

L’attentat manqué qui a eu lieu il y a deux jours à Paris s’est déroulé aux Champs-Elysées. . Et ce lieu est en effet une cible attendue : lieu de prestige par excellence puisque cette avenue est l’une des plus célèbres de la capitale, très fréquente par les touristes et les Parisiens, symbole de la beauté et de la notoriété parisiennes : la plus belle avenue du monde, comme on l’appelle souvent. On voit dans cette formule toute une fierté un peu chauvine : n’importe quelle capitale peut se vanter de posséder la plus belle avenue du monde ! N’importe ! Elle représente une image très connue dans le monde entier, qui lie l’élégance à l’opulence. C’est bien ce qui peut attirer l’attention du terrorisme ! Pourquoi Champs-Élysées ? Une référence mythologique au paradis qui n’est pas si ancienne. Il faut dire que ce quartier ne fait pas partie du Paris historique le plus ancien : à l’ouest de la ville, il est resté campagnard pendant longtemps avant de devenir une promenade aménagée sur ordre des princesses : pas d’urbanisation sauvage, mais un parcours d’agrément. En 1694 apparaît brièvement cette référence aux Champs-Élysées, mais ce n’est qu’en 1709 que le nom se fixe. Bien avant la construction du Palais de l’Élysée qui de toute façon n’a pris son nom qu’à la fin de la période révolutionnaire. Ce sont donc les Champs-Élysées qui ont déteint sur l’Élysée et pas le contraire. Et on doit bien avouer aujourd’hui que la perspective en est remarquable : un axe de rêve qu’on peut faire partir du Louvre, et de l’actuelle pyramide, pour passer sous le petit arc de triomphe du Carrousel, traverser le jardin des Tuileries et rejoindre la Concorde. Là commencent les Champs-Élysées proprement dits ! Ils remontent par le Rond-Point des Champs-Élysées jusqu’à la Place de l’Étoile, s’engouffrent sous l’arche de l’Arc de Triomphe (le grand !) et poursuivent, mais sous le nom de l’Avenue de la Grande Armée, leur course jusqu’à la Porte Maillot, et au-delà, arrivent à l’Arche de la Défense. Il s’agit bien de cette belle trouée qui raye Paris du centre à la banlieue ouest.

Malgré son nom, pas d’adjectif lié à cette avenue : élyséen est réservé à la présidence de la République ! Mais on le disait l’origine du nom est à chercher dans la mythologie greco-romaine. Les Champs-Élysées sont situés aux Enfers. Et ce qu’on appelle les enfers (au pluriel) représente le séjour des morts, et non l’enfer chrétien, lieu de punition pour ceux qui ne sont pas morts en état de grâce. Les Enfers antiques sont bien plus diversifiés, et la partie la plus hospitalière du lieu est bien constituée par les Champs-Élysées ! Villégiature idéale, ni trop chaude, ni trop froide, abritée des averses comme des canicules, elle est idéalement constituée pour que les âmes des justes y passent une éternité tranquille et douce, dans un printemps permanent, peut-être un peu lassant à la longue, mais qui vous épargnent les tracas !

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensables un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo CANOPE

Coproduction du réseau CANOPÉ.
www.reseau-canope.fr

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Champs-Élysées

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.