#Français de l’actualité

Caravane

mots-actu_c.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

La caravane des mères. C’est ainsi qu’on a nommé le groupe de ces femmes qui parcourt le Mexique à la recherche de leurs enfants disparus, des jeunes gens qui ont quitté leur pays pour émigrer, chercher une vie meilleure ailleurs, mais qui n’ont plus donné de nouvelle, et dont on ne sait pas s’ils sont morts ou vivants. Alors s’agit-il d’une vraie caravane ? Pas exactement : ces femmes ne se déplacent pas en file indienne, les unes derrière les autres. Mais le fait qui’il s’agisse d’un groupe itinérant fait comprendre le choix de ce mot. Et bien sûr son sens propre est à chercher ailleurs.

Le mot français dérive du persan et désigne d’abord une troupe de voyageurs qui s’est réunie pour un trajet. En général un trajet long et difficile, en particulier pour traverser un désert. Le parcours comporte des risques, naturels (on peut se perdre, affronter des tempêtes de sable) ou humains : on peut faire de mauvaises rencontres et être attaqué en chemin. Comme l’union fait la force, mettons-nous à plusieurs, on risquera moins. C’est ainsi qu’on appelle caravane un groupe de voyageurs, plutôt des marchands, et la plupart du temps le terme évoque une théorie de chameaux marchant les uns derrière les autres. C’est comme ça que bien souvent on arrivait à traverser soit le Sahara, soit des déserts d’Asie Centrale. Et la sûreté tranquille de ces équipages est bien évoquée par le proverbe : les chiens aboient, la caravane passe. C’est à dire, les gesticulations ou clameurs des témoins de troublent pas la marche de ceux qui avancent. Autant dire je ne réponds ni à l’insulte, ni à la provocation. Les caravanes bivouaquent la nuit, dans des abris dont le nom est de la même famille : caravansérail. Mais le caravansérail reste très lié à un contexte oriental et à un sens littéral. Alors que la caravane a connu un destin bien plus aventureux.

Les cirques ambulants, qui transportaient leur spectacle et leur part de rêves d’une ville à l’autre s’organisaient un peu comme des caravanes. Sauf que le voyage était un mode de vie et pas seulement une occasion de commercer. Mais on a souvent parlé des caravanes Pinder ou Bouglione : quand elles se déplacent, on les voit, et elles en profitent pour se faire connaître et annoncer leur venue. La caravane a donc été petit à petit assimilée à une troupe assez bruyante et plus ou moins publicitaire qui rend public son existence et les buts qu’elle poursuit. Et on emploie aussi ce mot pour une manifestation itinérante, qui tour à tour se posera dans de villes différentes : on parle ainsi de la Caravane des Dix Mots, manifestation de culture francophone qui vient poser ses tréteaux dans de nombreux lieux divers.

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo DGLFLF Ministère de la Culture

En partenariat avec la Délégation Générale à la Langue française et aux Langues de France (DGLFLF)

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias