#Français de l’actualité

Avant-garde

mots-actu_a.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Mauvaise période ! Les décès se sont succédé ces derniers jours. Avec souvent les hommages qui suivent, pour les personnalités connues. Ainsi, l’Iran salue la mémoire du cinéaste Abbas Kiarostami, en qui elle voit un « avant-gardiste ». Voilà un éloge étonnant de la part d’un pouvoir qui en général n’est pas toujours favorable à l’avant-garde. Mais la carrière du cinéaste iranien si éloigné de Hollywood et du cinéma américain explique probablement cet exercice d’admiration.

L’avant-garde est donc essentiellement une notion artistique, pour désigner les artistes qui innovent. On pourrait donc penser que l’expression n’est pas très ancienne, contemporaine de ce qu’on peut appeler l’art moderne.

Eh bien c’est une erreur ! Parce que avant-garde est un mot qui apparait en français au XIIe siècle ! L’un des plus vieux mots de la langue ! Mais cela s’explique : l’avant-garde – au XIIe siècle – est une notion militaire. Il s’agit de la partie de l’armée qui marche en premier. Et comment date-t-on les mots ? À partir de leur première attestation écrite. Et les premiers textes français, écrits dans ce qu’on appelle l’ancien français sont des textes politiques ou militaires. Religieux aussi, légendaire également. Mais pas uniquement, donc pas de surprise lorsqu’on y trouve un terme technique comme celui-là. Et bien sûr le glissement au figuré s’est fait plus tard.

Oh, relativement vite ! Quatre siècles seulement, puisqu’au XVIe siècle, on parle d’avant-garde pour indiquer les groupes qui sont précurseurs. Il est vrai que les métaphores militaires, l’usage du langage de la guerre, sert un peu à tout et qu’il s’exporte facilement dans d’autres domaines.

Mais la spécialisation dans le vocabulaire de l’art, le vocabulaire esthétique se fait nettement plus tard. Et par exemple, les dérivés d’avant-garde, que sont avant-gardiste et avant-gardisme, n’apparaissent pas avant 1918.  Et cette notion d’avant-garde commence à être relativement à la mode au début du XXe siècle.
Il y a eu des signes avant-coureurs, c’est vrai. Mais au début de ce vingtième siècle, on a quand même quelques grandes métamorphoses artistiques en peinture, en musique, en littérature.
On abandonne la figuration en peinture – le fait de peindre quelque chose qui ressemble ou imite la réalité. Et on abandonne la tonalité en musique : l’harmonie est mise de côté. On a moins d’accords qui s’enchainent. Tous les compositeurs n’abandonnent pas la tonalité, mais pas mal d’entre eux.
En poésie, par exemple chez Apollinaire ou chez Blaise Cendrars, on commence à écrire sans ponctuation, en associant. Et le roman procède par association d’idées. Et puis chez les surréalistes, on invente l’écriture automatique, à partir des années 20, du XXe sicèle

Tout cela va constituer ce que l’on peut appeler une avant-garde. Le mot ensuite a été repris par les Américains qui trouvaient cela assez chic de parler de avant-garde [NDLR : avec accent anglophone] et c’est par ce canal qu’il nous est revenu aujourd’hui.

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensables un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo CANOPE
CANOPE

 

CANOPE

Coproduction du réseau CANOPÉ.
http://www.reseau-canope.fr/

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Avant-garde

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.