#Français de l’actualité

Apocalypse

mots-actu_a.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Airpocalypse ! Un mot qui frappe et qu’on ne connait pas depuis longtemps. Et il s’applique en ce moment à la situation tragique qui règne en Chine en ce moment : une pollution jamais vue, une situation inédite et inquiétante, et une atmosphère qui reste dangereuse : ça n’a pas l’air de s’arranger, et le taux de pollution ne se résorbe pas.

Alors on trouve un mot nouveau pour cette situation nouvelle. Un mot qui a été inventé en anglais par des Chinois qui vivent hors de Chine et qui commentent la situation depuis l’étranger. En essayant d’alerter l’opinion internationale, et l’opinion chinoise. Et en soulignant les circonstances hors du commun de ce qui se passe là-bas !

Alors bien sûr cet airpocalypse est un mot valise fabriqué à partir des préoccupations sur la qualité de l’air, et sur l’Apocalypse. Le mot air, d’une seule syllabe, se prête à remplacer la première syllabe « a » !. Et l’évocation de l’Apocalypse fait frémir ! Car elle correspond à une imagerie de fin du monde. Et souvent même une fin du monde dont l’homme est plus ou moins responsable. Pas son inconséquence, par son orgueil… en tout cas par ses défauts ou par ses vices. Mais l’Apocalypse va plus loin que ça, dans la mesure où elle représente une catastrophe qui dépasse, et de loin, l’homme qui en sera la victime. C’est le monde tout entier qui va se démanteler dans une déflagration qui ne laisse rien intacte. Avec cet abominable spectacle, qui fait qu’on n’en croit pas ses yeux. Et c’est bien de ça qu’il s’agit, puisqu’on parle souvent d’une vision d’Apocalypse : comme si ça dépassait l’imaginable. Quelque chose qui vient de Dieu, ou du Diable, mais qui en tout cas va largement au-delà de l’imagination proprement humaine.

Et le mot, même notre airpocalypse est calquée sur l’anglais, vient au départ du grec : l’apocalypse est une révélation ! Et elle apparait à l’extrême fin du Nouveau Testament. C’est cela aussi qui en donne le souffle surhumain. Avec un texte, attribué à Saint Jean, sans qu’on soit sûr que l’évangéliste en soit l’auteur véritable, qui présente une série de visions, multipliées par des nombres aux significations sacrées : sept sceaux, sept trompettes, sept coupes, puis quatre cavaliers avant qu’on aperçoive le Dragon poursuivant la femme prête à accoucher, puis l’agneau et la grande prostituée que représente cette ville du vice qu’est Babylone.

Et tout ça est une représentation de l’Église chrétienne, persécutée par le pouvoir romain parfois associé au satanisme, au diable.

Alors le nom Apocalypse est riche en évocation, mais moins fréquent que l’adjectif qui en découle : apocalyptique, souvent utilisé de manière assez affaiblie, pour parler d’un spectacle hallucinant.

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensables un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo CANOPE

Coproduction du réseau CANOPÉ.
www.reseau-canope.fr

 

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Apocalypse

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.