#Français de l’actualité

Accalmie

mots-actu_a.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Les relations entre le Caire et Ryad semble s’améliorer, ça se tasse, la crise passe tout doucement. En tout cas c’est ce que semble nous apprendre RFI ; après le grand froid, l’accalmie. Et le grand froid désigne évidemment la glaciation des rapports, qui paradoxalement peuvent aussi s’exprimer par l’image inverse : il y a quelque temps, ça chauffait entre l’Arabie Saoudite et l’Egypte. Et maintenant, l’animosité entre les deux pays semble s’atténuer : c’est moins bouillant. Et en même temps ça se réchauffe un peu : c’est moins glacé. Et si l’on parle d’une accalmie, c’est qu’on évoque un retour au calme, on entend bien la formation du mot.

Ce terme fait d’abord penser au vocabulaire météorologique : on parle d’accalmie à propos des précipitations, de ce qui tombe. S’il pleut à verse et que soudain, cette pluie diminue, ou même qu’elle cesse, on parlera d’une accalmie. S’il s’arrête de neiger, si le vent tombe, on peut aussi employer ce mot. Mais il est réservé à l’apaisement d’une situation difficile et violente : si c’est une petite brise, une pluie fine et légère qui qui se radoucit encore, on ne parlera pas d'accalmie. Car le mot évoque aussi une sorte de soulagement, comme si un risque s’éloignait, comme si un moment de crise se dégonflait. Le mot par exemple s’est beaucoup employé dans une situation de combat : on est sous le feu de l’ennemi, soumis à un terrible pilonnage d’artillerie. Pas un geste, on fait le gros dos en espérant que l’orage va bientôt passer… Et tout d’un coup c’est ce qui se passe : le déluge de feu se fait plus épars, moins terrifiant, moins dru, une accalmie... Mais attention, le mot ne signifie pas qu’il faille se réjouir trop vite ! Une accalmie est souvent provisoire, un petit mieux, comme une trêve passagère. En tout cas le mot donne bien l’idée d’un moment, et certainement pas un état permanent.

Ce n’est pas le synonyme de désescalade, mais dans l’exemple que nous avons pris, les relations entre ces deux pays, Egypte et Arabie Saoudite, on aurait presque pu l’attendre. Et ce terme évoque la tension qui redescend : chacune des parties en présence semble faire un pas en arrière, en rabattre sur ses exigences, modérer son ton. Désescalade est évidemment construit comme le symétrique inverse de l’escalade, un mot qui, dans son sens politique et diplomatique, est né, en français du moins, avec la guerre du Vietnam, et la situation de guerre froide qui l’entourait dans les années 60. Les parties en présence (surtout les Américains, il faut le dire) faisaient intervenir des moyens diplomatiques et militaires de plus en plus lourds. Et à chaque pas, on gravissait une marche de plus, quant au nombre d’hommes, et aux armes en action. On « montait » donc dangereusement vers un niveau où l’affrontement international, et peut-être nucléaire serait inévitable. Le pire, même si l’époque a été terrible, a été évité puisqu’on a assisté, quand il était encore temps, à une désescalade, une redescente de cette échelle de guerre.

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensables un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo CANOPE

Coproduction du réseau CANOPÉ.
www.reseau-canope.fr

 

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Accalmie

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.