#Français de l’actualité

Journal en français facile 21/02/2021 20h00 GMT

Studio RFI
Transcription

Benoît Almeras : Vous écoutez Radio France Internationale, il est 21h à Paris, 20h en temps universel. L’heure de retrouver votre Journal en français facile, comme chaque jour sur RFI. Ce soir, nous sommes avec Namouri Dosso. Bonsoir Namouri.
 
Namouri Dosso : Bonsoir Benoît, bonsoir à toutes et à tous.
 
BA : À la Une de cette édition du 20 février : le mouvement pro-démocratie de Birmanie a rendu hommage à la première victime de la répression militaire.
 
ND : La présidentielle au Niger endeuillée après la mort de sept agents de la commission électorale.
 
BA : On vous parlera aussi des coulisses de cet échange de prisonniers entre Israël et la Syrie. L’État hébreu a envoyé des centaines de milliers de vaccins à Damas selon la presse internationale.
 
ND : L'ADN d'un Mammouth vieux de plus d'un million d'années a été séquencé en Russie.
 
BA : Enfin en football, le choc entre le Paris Saint-Germain et l'AS Monaco pour la fin de la 26e journée du championnat de France. Voilà pour les titres, bienvenue à tous.
 
-----
 
ND : Le mouvement pro-démocratie de Birmanie a rendu hommage à sa première « martyre ».
 
BA : Son nom est Mya Thawte Thawte Khaing. Cette épicière de 20 ans est devenue l'icône de la résistance anti-junte. Elle a été enterrée aujourd'hui près de la capitale Naypidaw. Ses funérailles ont été très suivies dans le pays au lendemain de la journée la plus sanglante depuis le début des manifestations contre le coup d'État du 1er février dernier. Clea Broadhurst nous raconte cette nouvelle journée de mobilisation.

Plusieurs milliers de personnes ont assisté aux funérailles de Mya Thawte Thawte Khaing, blessée par balles à la tête et décédée vendredi. Trois doigts levés en signe de résistance, la foule a scandé « Nous nous battrons jusqu'à la victoire » au passage de son cercueil. Ils étaient également des milliers à Rangoun, la capitale économique du pays, tout comme à Mandalay, où la répression la plus sévère depuis le coup d'État s’est déroulée samedi. Les médecins et secouristes présents sur les lieux ont confirmé que les victimes ont été touchées par des tirs à balles réelles. Par ailleurs, l’acteur Lu Min, tête d'affiche des manifestations à Rangoun, a été arrêté dans la nuit. Il est l’une des six personnalités dans le collimateur de l’armée pour avoir « incité à la violence et encouragé les fonctionnaires à rejoindre le mouvement de grève ». Il pourrait être condamné à une peine de deux ans de prison. Facebook, le principal outil de communication en Birmanie, a annoncé de son côté avoir bloqué la page « Tatmadaw True News Information Team » de l'armée pour incitation à la violence. Les généraux avaient, par ce biais, justifié leur putsch en alléguant que des fraudes électorales avaient eu lieu en novembre.

ND : Comme promis en Algérie, le président Abdelmadjid Tebboune a procédé à un remaniement ministériel ce soir.
 
BA : Pas de changement majeur pour autant. Six ministres sortent du gouvernement mais le Premier ministre contesté Abdelaziz Djerad conserve son poste.
  
ND : On l'a appris en fin d'après-midi, au Niger, au moins sept agents de la Commission électorale ont été tués.
 
BA : Une mine a explosé au passage de leur véhicule près de la localité de Dargol dans l'Ouest du pays. Le drame s'est produit ce matin alors que le pays votait pour le second tour de la présidentielle.
 
ND : Autre second tour en vue celui de la présidentielle en Équateur.
 
BA : Le socialiste Andres Arauz déjà qualifié sera opposé au conservateur Guillermo Lasso, ce dernier s’est classé deuxième du premier tour avec 19,74% des voix selon les résultats de la commission électorale proclamé ce matin. L’homme de droite a finalement devancé le candidat écologiste Yaku Pérez avec moins d'un demi-point d'écart. Yaku Perez qui dénonce des fraudes.
 
ND : Il est 23h05 à Téhéran. L'Iran a salué des discussions fructueuses avec l'AIEA, l'agence internationale de l'énergie atomique.
 
BA : Déclaration de Téhéran à l'issue de la rencontre aujourd'hui entre le patron du gendarme du nucléaire Rafael Grossi et le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif. Un entretien très attendu car la République Islamique menace de limiter les inspections de l'AIEA.

ND : On en sait plus sur l'échange de prisonniers entre la Syrie et Israël, un accord très médiatisé et rendu possible par la Russie.
 
BA : Cette semaine Damas a relâché une jeune israélienne, en contrepartie, l'état hébreu a relâché au moins deux détenus syriens. Plus le temps passe, et plus le voile se lève sur les termes des négociations. Selon plusieurs médias étrangers, Israël aurait aussi acheté des vaccins russes au bénéfice de Damas. Les explications sur cette affaire qui fait grand bruit avec notre correspondant à Jérusalem. Michel Paul.

C’est le titre qui barre la une de Haaretz, le quotidien d’opposition en Israël.. L’acquisition de centaines de milliers de doses du vaccin russe Spoutnik 5 destinées au régime du président Assad en Syrie en échange de la jeune israélienne. Explications évasives du Premier ministre Benyamine Netanyahou : « Je peux dire que pas un vaccin israélien a été livré dans cette affaire. Aucun.. Nous avons rapatrié la jeune femme. Je suis content que nous avons pu le faire. Je remercie le président Poutine. Et, à la demande de la Russie,  je n’ajouterai rien. Je respecte cette requête. » La jeune israélienne rapatriée via Moscou est interrogée à l’heure actuelle par le Shin Bet, le service de la sécurité intérieure en Israël. Dans son entourage on affirme que la jeune femme n’est pas stable mentalement et qu’elle n’en est pas à sa première tentative. Dans l’opposition on qualifie cette étrange affaire de gigantesque manipulation électoraliste du premier ministre israélien à tout juste un mois des nouvelles législatives. Dans les milieux militaires on pose une autre question: comment une personne non entraînée a pu relativement aisément franchir les lignes de défenses israéliennes à sa frontière avec la Syrie.

ND : C'est une découverte scientifique exceptionnelle, de l'ADN de mammouth datant de plus d'un million d'années vient d'être séquencé.
 
BA : Il s'agit du plus vieux matériel génétique jamais analysé. Les échantillons étaient conservés à l'Académie des sciences de Russie, à Moscou. Ils sont mille fois plus vieux que des restes de Vikings, et même antérieurs à l'existence des hommes modernes et de Néandertal. Anna Huot retrace l'histoire de cette découverte.

Les fossiles de ces mammouths datent des années 1970. Trois spécimens, tous découverts en Sibérie. Depuis, ils étaient conservés à l'Académie des sciences de Russie. Et cette semaine, les chercheurs ont réussi à extraire de l'ADN de leurs molaires. De l'ADN qui date de plus d'un million d'années. Un record puisque jusqu'à maintenant, le plus vieux génome séquencé était celui d'un cheval, il y a 700 000 ans. Tout l'ADN n'a pas pu être séquencé en raison de son état de conservation. Mais les informations obtenues restent précieuses. Les chercheurs ont découvert une nouvelle lignée génétique de mammouth. Elle aurait peuplé l'Amérique du Nord, il y a deux millions d'années. Ils ont aussi retrouvé des gènes impliqués dans l'adaptation au grand froid. De quoi en déduire l'apparence des mammouths : une peau épaisse, qui recouvrait une couche de graisse. Et cette innovation est majeure. Désormais, les scientifiques pourraient en apprendre plus sur d'autres mammifères. Ils envisagent notamment de travailler sur des échantillons de bœufs musqués. Ces bœufs aux longs poils qui vivent au Groenland et au Canada. 

ND : On termine avec du football, la suite et la fin de la 26e journée du championnat de France. Lille a repris la tête grâce à sa victoire 4 - 1 contre Lorient.
 
BA : Pourtant Namouri l'affiche de cette journée, c'est la rencontre qui oppose actuellement le Paris Saint-Germain à Monaco avec nous en direct, Thomas de Saint-Léger du service des sports de RFI. Thomas c'est un choc très attendu entre le 3e et le 4e du championnat.
 
[Transcription manquante]
 
BA : Merci Thomas de Saint-Léger en direct du Parc des Princes. C’est la fin de ce Journal en français facile. Merci Namouri de l'avoir présenté avec moi.
 
ND : Merci et bonsoir à tous.
 
BA :
Vous pouvez retrouver ce journal sur savoirs.rfi.fr.  Il est 21h10 à Paris

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias