#Français de l’actualité

Journal en français facile 19/01 20h00 GMT

Image par défaut des émissions / éditions
RFI
Transcription

Florent Guignard :
Radio France Internationale, il est 20 heures en temps universel, 21 heures à Paris…
Bonsoir, bienvenue, c'est le Journal en français facile. Au sommaire :
Que la fête commence, aux États-Unis : Donald Trump est arrivé à Washington, la veille de son investiture. Les premières cérémonies commencent dès ce soir.

L'armée sénégalaise est entrée en Gambie. Les Nations-Unies ont apporté leur soutien aux pays d'Afrique de l'ouest qui font pression sur Yahya Jammeh, pour qu'il quitte le pouvoir, alors que le nouveau président Adama Barrow a prêté serment.

Une avalanche de neige emporte un hôtel en Italie. Une trentaine de personnes sont peut-être portées disparues.

Et puis la consécration pour le navigateur français Armel Le Cléoc'h : il remporte le Vendée Globe, le tour du monde à la voile en solitaire. Il bat le record de l'épreuve.
 

Donald Trump est à Washington. Le président élu des États-Unis a quitté son gratte-ciel new-yorkais pour se rendre dans la capitale où il deviendra, ce vendredi, le 45eme président des États-Unis. Prestation de serment sur la bible, sur deux bibles même, celle de l'ancien président Abraham Lincoln, et celle de sa mère. Le porte-parole de Donald Trump annonce un discours d'investiture « philosophique ». Mais la fête, elle commence dès ce soir. RFI Washington, Anne-Marie Capomaccio :

C'est le National Mall qui est le cœur des cérémonies de la prestation de serment, entre le capitole à l'est et le mémorial dédié à Lincoln à l'ouest, une trouée piétonne de quatre kilomètres. La fête commence ce soir, avec un hommage aux vétérans, et un dépôt de gerbe par le Président élu Trump, au cimetière militaire d'Arlington. Un concert gratuit est ensuite organisé, sur la pelouse, non loin du mémorial, un concert intitulé « rendre sa grandeur à l'Amérique » à destination des supporters de Donald Trump qui ont fait le voyage, et qui ne sont pas parmi les chanceux qui ont un ticket pour approcher le Capitole, où se déroulera la prestation de serment. Donald Trump devrait faire une apparition et prendre la parole ce soir. 28 000 policiers sont déployés pour veiller au bon déroulement des évènements, et pour s'assurer que les manifestants anti-Trump et les fans se croisent le moins possible. Car ils sont là aussi aujourd'hui, et les préparatifs vont bon train pour les défilés de samedi. On repasse les tenues roses pour la marche des femmes, et les manifestants pro-cannabis ont prévu de distribuer plus de 4 000 cigarettes de marijuana à leurs sympathisants. Washington, Anne-Marie Capomaccio, RFI.

L'armée sénégalaise a pénétré en Gambie. Juste après un vote du conseil de sécurité des Nations-Unies qui apporte son soutien à toutes les initiatives des pays d'Afrique de l’Ouest pour rétablir la démocratie dans le pays. Initiative militaire, donc, pour convaincre l'ex-président Yahya Jammeh de quitter le pouvoir. À Dakar, le nouveau président gambien Adama Barrow a prêté serment, à l'ambassade de Gambie au Sénégal. Et après son investiture, des scènes de joie ont été observées dans les rues de Banjul, la capitale gambienne.

Les États-Unis ont mené des frappes aériennes en Libye, contre deux camps de l'État islamique, dans la région de Syrte. Une centaine de missiles ont été lancés. Et selon l'armée américaine, plus de 80 djihadistes ont été tués.

Les Nations-Unies participeront aux discussions pour la paix en Syrie, qui commenceront à Astana, au Kazakhstan, lundi prochain. Des discussions organisées par la Russie, l'Iran et la Turquie, et qui regrouperont le gouvernement de Damas et la plupart des groupes rebelles syriens.

En Iran, un immeuble de 15 étages a pris feu, à Téhéran. Il s'est ensuite effondré alors que les secours étaient sur place. Plus de 20 pompiers ont été tués. Le bâtiment abritait notamment plusieurs centaines d'ateliers où l’on fabriquait des vêtements.

En Italie, cette fois, c'est un hôtel qui s'est effondré à la suite d'une avalanche. Le bâtiment de 4 étages a été enseveli sous la neige, avant de se briser et de glisser sur une dizaine de mètres. Peut-être une trentaine de personnes se trouvaient dans l'hôtel à ce moment-là, et aucun signe de vie n'a depuis été détecté. Je vous propose d'écouter le témoignage de Francesca Massini, elle est la porte-parole de la protection civile, elle nous raconte comment les secours sont intervenus :

« Les premiers sont arrivés à ski, avec des peaux de phoque, c'était un groupe d'une quinzaine de personnes environ, qui a d’abord évalué la situation et essayé de voir comment accéder au bâtiment le plus rapidement possible. Ensuite les chasse-neiges ont pu rouvrir la voie aux autres moyens de secours mais ils progressaient très lentement. Et ces renforts en hommes et en équipements sont arrivés seulement dans l'après-midi parce qu'ils ont trouvé d'autres avalanches sur leur route. Plusieurs dizaines d'hommes et de femmes sont maintenant à pied d'œuvre, et ils font l'impossible. Mais il faut prendre en compte la difficulté de la situation, l'avalanche était énorme et il faut vérifier le contexte pour être sûr que les secouristes peuvent opérer sans se mettre en danger. Nous n'avons pas le nombre précis de personnes qui se trouvaient dans l'hôtel au moment de l'avalanche, il y a des registres mais on ne sait pas si tout le monde était là, ni à l'inverse si des gens qui n'étaient pas inscrits se trouvaient à l'intérieur. ».

Francesca Massini, la porte-parole de la protection civile italienne, avec Juliette Gheerbrant.

Direction Davos, à présent, le Forum économique mondial, qui rassemble chaque année en Suisse l'élite de l'économie mondiale. Et la vedette de la journée, c'était Theresa May, la première ministre britannique. Alors que le Royaume-Uni s'apprête à quitter l'Union européenne – c'est le fameux Brexit –, elle a voulu rassurer les investisseurs étrangers. Son pays, a-t-elle dit, restera la grande nation commerciale qu'elle a toujours été. Envoyée spéciale à Davos, Mounia Daoudi :

Une chose est sûre, le style Theresa May tranche avec celui de son prédécesseur. À Davos, David Cameron c'était un micro-cravate, de l'improvisation, des questions-réponses avec un public enthousiaste. Theresa May a lu son discours et n’est pas allée au-delà du temps qui lui était imparti. Sur le fond, la première ministre britannique n’a pas cherché à plaire au public de grands patrons venus l’écouter… Si elle a insisté sur le fait que, malgré le Brexit, le Grande-Bretagne resterait ouverte aux investisseurs, ouverte à ceux qui veulent acheter des biens et des services, ouverte aux talents et aux opportunités, elle a aussi insisté sur les dangers de la mondialisation : « Je n’ai aucun doute sur le rôle vital des entreprises dans nos économies mais aussi dans nos sociétés. Mais pour répondre à l’anxiété qui gagne nos populations, je crois que nous devons, gouvernements et entreprises travailler ensemble et en faire plus. Nous ne pouvons plus nous en remettre seulement aux marchés internationaux. En d’autres termes, nous devons prendre l’initiative, prendre le contrôle afin de faire en sorte que le libre-échange et la mondialisation marchent pour tous. » Un discours surprenant pour un premier ministre britannique à Davos. Mais il est vrai que le Brexit est passé par là. Mounia Daoudi, Davos, RFI.

Il a passé plus de 74 jours en mer, seul à la barre de son voilier monocoque, une seule coque. Le Français Armel Le Cléac'h a remporté le Vendée Globe, la plus célèbre course autour du monde en solitaire à la voile, et il a même battu le record de l'épreuve. Envoyé spécial aux Sables d'Olonne, sur la côte atlantique, Cédric de Oliveira :

C'est une consécration. L'aboutissement d'une carrière pour Armel Le Cléac'h. Après deux deuxièmes places en 2009 et en 2013, le skippeur de Banque Populaire s'est enfin adjugé le Graal de tous les marins. Le Vendée Globe a donc fini par lui sourire. Malgré les tracas d'un tour du monde avec notamment le cassage d'une voile dans le Pacifique qui l'a su dissimulé jusqu'à l'arrivée. Malgré aussi la pression mise par son rival, le Gallois Alex Thomson lors des derniers jours de course. Mais celui qu'on surnomme « le Chacal » a parfaitement su gérer ce Vendée Globe. Favori, au départ, il a donc répondu présent, passant le Cap Horn, à Noel, avec huit cents milles d'avance. Derrière, la remontée de l'Atlantique a été difficile, mais le marin breton a tenu bon, pour boucler son Tour du Monde en 74 jours, 3 heures, 45 minutes et 36 secondes. Nouveau record de l'épreuve pulvérisé. C'est quatre jours de plus que François Gabart en 2013. Avec ce triomphe, Le Cléac'h, 39 ans, est donc entré dans l'histoire de son sport. Cédric de Oliveira, Manuel Pochez, Les Sables d’Olonne, RFI.

Le foot, enfin, et la Coupe d’Afrique des Nations. La Tunisie a battu l’Algérie 2 à 1. Et en ce moment le Sénégal mène 2 à 0 face au Zimbabwe. C’est la fin de ce journal en français facile, merci de l’avoir suivi. Il est 21 heures 10 à Paris.

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias