#Français de l’actualité

Journal en français facile 16/01/2021 20h00 GMT

Studio RFI
Transcription

Anne Verdaguer : Merci d'écouter Radio France Internationale en direct de Paris où il est  21 heures. Bonsoir à tous, merci de nous rejoindre pour votre Journal en français facile. Je suis accompagnée ce soir de Sylvie Berruet, bonsoir Sylvie.
 
Sylvie Berruet : Bonsoir Anne, bonsoir à toutes et à tous.v
 
AV : Dans l'actualité de ce samedi 16 janvier 2021 : aux États-Unis, 10 jours après l'assaut du Capitole par des militants pro-Trump, certains états craignent de nouvelles violences quelques jours de l'investiture de Joe Biden à Washington.
 
SB : Vacciner 300 millions de personnes contre le Covid-19 d'ici juillet prochain, c'est le défi que se sont fixés les autorités indiennes qui débutent aujourd'hui la plus vaste campagne de vaccination au monde.
 
AV : La tenue d'élections palestiniennes pour la première fois depuis 15 ans. Le président palestinien Mahmoud Abbas en a fixé les dates en mai et juillet prochain pour les législatives et les présidentielles.

-----
 
SB : Aux États-Unis, le Jour J approche, l'investiture de Joe Biden aura lieu mercredi et le pays craint les violences.
 
AV : À Washington, une grande partie de la capitale fédérale a été bouclée et plus de 2 000 réservistes ont aussi été déployés dans d'autres États où les partisans de Donald Trump pourraient manifester violemment demain. C'est notamment le cas en Pennsylvanie à Harrisburg où se trouve notre envoyée spéciale Stefanie Schüler.
 
[Transcription manquante]
 
AV : Et de son côté, Joe Biden a dévoilé aujourd'hui le programme qu'il entend mettre en œuvre à la Maison-Blanche pour accélérer la vaccination des Américains contre le Covid-19. Le futur président américain annonce notamment la création de milliers de centres de vaccination de proximité et une coopération renforcée entre le pouvoir fédéral et les États.
  
SB : En Inde c'était le lancement aujourd’hui d'une gigantesque campagne de vaccination, l’une des plus importantes au monde.

AV : Cela va concerner toute la population soit 1,3 milliards de personnes. L’objectif du gouvernement est d'abord de vacciner les habitants les plus vulnérables, soit 300 millions de personnes, dans les 6 premiers mois. C'est un objectif ambitieux. Deux vaccins sont utilisés, dont un fabriqué en Inde, qui a été autorisé en urgence avant même la fin des essais cliniques. Notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis, a rencontré l’un des premiers indiens qui a reçu ce vaccin.

Dhavan Dwivedi a l’air ravi. Cet infirmier de 35 ans de l’hôpital public AIIMS de New Delhi, a été l’un des premiers à recevoir une dose du vaccin anti Covid du laboratoire indien Bharat Biotech : « Je suis fier de mes docteurs et chercheurs, et des scientifiques qui ont travaillé sans relâche pour développer ce vaccin. Ceci afin que je puisse recevoir un vaccin fait en Inde. Je me suis donc fait vacciner en toute confiance et j’inciterai les autres à faire comme moi, pour éradiquer ce virus. » Le ministre de la Santé assure que ce vaccin indien est totalement sûr - mais difficile de prouver son efficacité, car il a été approuvé avant la fin des essais cliniques. Les autres employés de l’hôpital AIIMS demeurent prudents. « Comme nous travaillons dans la santé, l’administration s’attend à ce que nous nous fassions vacciner rapidement, mais ce n’est pas obligatoire, donc j’attendrai qu’on ait plus de chiffres sur l’efficacité des vaccins sur la population indienne. » Le laboratoire indien Bharat Biotech assure qu’il paiera des indemnités aux patients qui souffriraient d’effets secondaires graves. Une association de docteurs du secteur public a elle exigé de recevoir le vaccin d’Oxford Astra Zeneca, également utilisé par l’Inde dès aujourd’hui, mais surtout distribué dans le privé. 

SB : Mayotte à son tour touché par le variant sud-africain du virus.
 
AV : Un cas a été confirmé par les autorités qui ont décidé de suspendre les liaisons maritimes et aériennes internationales pour 15 jours à partir de demain. La personne testée positive avait voyagé aux Comores a précisé l'Agence régionale de santé qui n'exclut pas la mise en place d'un couvre-feu . 
 
SB : La France sous couvre-feu depuis 18h ce soir.
 
AV : Couvre-feu généralisé à partir de 18h dès aujourd'hui, c'est le nouveau tour de vis annoncé cette semaine par le gouvernement. Le Premier ministre Jean Castex, en visite aujourd’hui à Lyon a précisé que 390 000 personnes avaient été vaccinées à ce jour en France et qu'un million de rendez-vous de vaccination avaient été pris. La France où le bilan de l'épidémie de coronavirus dépasse depuis aujourd'hui les 70 000 morts.
  
SB : Des élections législative et présidentielles palestiniennes pour la première fois depuis 15 ans. 
 
AV : Le président de l’Autorité Palestinienne a fixé aujourd'hui par décret la date de ces prochaines élections, elles auront lieu le 22 mai pour les législatives et le 31 juillet pour les présidentielles. Le scrutin pour le conseil national palestinien (l'OLP) sera le 31 août prochain. En septembre dernier, le Fatah et le Hamas s’étaient entendus sur l’organisation de ces élections et pour unir leurs forces face aux accords de normalisation signés entre Israël et certains  pays arabes. À Ramallah, Alice Froussard.

Quinze ans que cela n’était pas arrivé, des années que les Palestiniens les attendaient, sans réel espoir, cette fois, le décret est là. Mahmoud Abbas, président de l'Autorité Palestinienne, appelle à une « campagne démocratique », le Hamas, au pouvoir dans la Bande de Gaza, se félicite de cette annonce et parle « du droit du peuple palestinien à choisir ses représentants ». Mais si certains analystes palestiniens se disent optimistes, précisent que « fixer la date des élection est une étape importante vers l’unité palestinienne en formant un gouvernement d’unité nationale », d’autres sont plus réservés. Ils insistent sur le fait que ce décret ne signifie pas complètement la fin des querelles entre les factions palestinienne, le Fatah et le Hamas et qu’il va falloir mettre en place des mécanismes pour garantir que la division précédente n’ait pas lieu une fois les élections passées. Et puis, il y a encore beaucoup d’incertitudes : la publication de ce décret par le président ne signifie pas que les élections auront lieu complètement, il peut y avoir des élections législatives, mais pas de présidentielle. Il faudra aussi régler la question de Jérusalem, savoir si Israël, qui a annexé et occupe cette partie de la ville, autorisera les Palestiniens de Jérusalem Est à voter. Quant aux candidats pour l’élection présidentielle, c’est aussi un mystère. Mahmoud Abbas, 84 ans, n’a pas encore précisé s’il se représenterait ou non. Et puis, si élections il y a, il faudra s’assurer que tout le monde acceptera les résultats. Alice Froussard, Ramallah, RFI. 

SB : Le choix de la continuité politique chez les conservateurs en Allemagne.
 
AV : Armin Laschet a été nommé président de la CDU, le parti chrétien démocrate et c'est un modéré, digne successeur d'Angela Merkel à la chancellerie. Une élection décisive pour l'avenir de l'Allemagne avec les élections législatives qui se profilent. Angela Merkel a fait savoir qu'elle ne reprendrait pas le flambeau.

SB : En Ouganda, sans surprise, le président  sortant Yoweri Museveni a été réélu. Et puis c’est historique : des alpinistes népalais ont atteint le K2 à 17h heure locale au Pakistan.
 
AV : Le K2 le deuxième plus haut sommet de la planète après l'Everest. Les précisions à Islamabad de Sonia Ghezali.

C’est ensemble que les 10 grimpeurs ont atteint le K2, dans le massif du Karakoram. L’ascension du pic triangulaire est considérée comme la plus dure au monde. De nombreux passages y sont très difficiles mais ce sont les conditions météorologiques extrêmes qui sont l’ennemi numéro 1 des grimpeurs. Les vents soufflent jusqu’à 200 km/h, ils sont si violents qu’ils peuvent faire décoller les cordées. Les températures chutent à moins de 60 degrés. Le K2 est surnommé à raison : La montagne sans pitié. 85 personnes y ont perdu la vie. Avant ce jour, 378 personnes étaient parvenues à atteindre son sommet contre plus de 5 000 pour l’Everest. Jamais aucun alpiniste n’avait atteint le K2 en hiver. L’équipe népalaise qui y est parvenue ce samedi a réalisé un exploit. Elle compte 9 sherpas et Nirmal Purja. L’alpiniste anglo-népalais âgé de 37 ans s’est illustré en 2018 en grimpant en seulement 6 mois les 14 sommets de 8000 mètres d’altitude.

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias