#Français de l’actualité

Journal en français facile 13/03/2021 20h00 GMT

Studio RFI
Transcription

Anne Verdaguer : Bonsoir à tous et merci de nous rejoindre pour ce Journal en français facile, pour m'accompagner ce soir, Sylvie Berruet, bonsoir.
 
Sylvie Berruet : Bonsoir Anne, bonsoir à toutes et à tous.
 
AV : À la une de l'actualité ce soir : de nouvelles baisse de livraisons du vaccin AstraZeneca en Europe. Le laboratoire parle de restrictions d’exportations et d'un problème d'homologation aux Pays Bas.
 
SB : Environ 200 personnes arrêtées pendant un forum d'opposition à Moscou aujourd'hui, une opération de police inédite contre un rassemblement considéré comme indésirable par les autorités russes.
 
AV : En Bolivie, l'ex-présidente par intérim Jeanine Añez arrêtée aujourd'hui dans le cadre de l'enquête sur un présumé coup d'État contre l'ancien président Evo Morales.
 
-------
 
SB : Un nouveau coup dur pour l'Europe en pleine campagne de vaccination, le laboratoire AstraZeneca a annoncé une nouvelle baisse de livraison de son vaccin en direction des pays européens.
 
AV : Ce fut déjà le cas en janvier dernier. La cause ? Des restrictions d’exportations et une homologation qui se fait attendre aux Pays-Bas. À Bruxelles, Laxmi Lota.

AstraZeneca annonce ne pouvoir livrer que 70 millions de doses de vaccin à l’Union européenne sur les 180 millions prévues au deuxième trimestre. Selon un porte-parole du laboratoire, ce nouveau retard est dû à des « restrictions d’exportations » : ce sont les États-Unis qui bloqueraient l’envoi de doses produites sur leur territoire, tout comme l’Italie a refusé l’exportation de doses vers l'Australie. Une raison supplémentaire est indiquée par le Financial Times : l’usine d’Halix, aux Pays-Bas, est censée produire 5 millions de doses par mois, mais elle n’a pas encore été homologuée par l’agence européenne des médicaments. Agence qui explique de son côté attendre des documents de la part d’AstraZeneca. L’annonce de ces nouveaux délais de livraison a suscité l’agacement de la Belgique : « On est malheureusement habitué », a commenté le responsable de l’agence fédérale des médicaments. En Allemagne, le land de Thuringe reporte une campagne de vaccination de personnes âgées à domicile par des médecins généralistes. À ces difficultés d’approvisionnement s’ajoutent les craintes liées à de possibles effets secondaires du vaccin d’AstraZeneca.

SB : En Allemagne, plusieurs manifestations ont eu lieu ce samedi contre les restrictions anti-covid.

AV : Des manifestations notamment à Munich, Dusseldrof ou encore à Dresde où la plupart des manifestants ne portaient pas de masque et ne respectaient pas les distances sociales selon la police. De légères échauffourées ont opposé des participants aux forces de l'ordre. L'Allemagne, où les bars, restaurants, lieux culturels, sportifs et les magasins jugés non essentiels restent fermés depuis plusieurs mois maintenant.
  
SB : En France, le début des évacuations des patients les plus critiques des hôpitaux d'Ile de France.
 
AV : L'île de France submergée par les patients en réanimation a dû faire appel à d'autres régions moins impactés pour désengorger les hôpitaux. Trois premiers patients ont ainsi été évacués dans la matinée vers les villes de Nantes, d'Angers et du Mans. Pour l'heure, l'exécutif a écarté un reconfinement en Ile de France mais une nouvelle réunion de crise doit se tenir ce week-end à l'Élysée.
 
SB : En Russie, environ 200 participants à un forum de l'opposition ont été arrêtés.
 
AV : Cette importante opération de police s'est déroulée lors d'un forum à Moscou où étaient conviés des figures de l'opposition et des dizaines de députés. Cette opération intervient un peu plus d'un mois après la condamnation à deux ans et demi de prison d'Alexeï Navalny, le principal adversaire du Kremlin, et des milliers d'arrestation qui ont suivi durant les manifestations de ses partisans. À Moscou, Jean-Didier Revoin.

Même si les élections législatives n’auront lieu qu’en septembre prochain, les autorités russes ne laissent aucun espace aux forces d’opposition. Et ne leur permettent même pas de s’organiser. Ce matin, tous les participants au forum « Russie municipale » organisé par le projet « Démocrates unis » ont été interpellés. Motif : la réunion, qui se déroulait pourtant dans un hôtel de la capitale, a été mise sur pied par une organisation dont les activités ne sont pas souhaitables en Russie. L’ancien maire de Ekaterinbourg, des députés de l’opposition siégeant dans les parlements de Moscou ou de Saint-Pétersbourg, une représentante de Russie Ouverte, organisation fondée par l’oligarque en exil Mikhaïl Khodorkovski, ou encore Vladimir Kara Murza, proche de Boris Nemtsov avant son assassinat, ont été arrêtés. Au total, 150 personnes ont été amenées dans différents postes de police de la capitale, sans pouvoir bénéficier de l’aide d’avocats rapporte l’ONG OVD-INFO. Les autorités ont justifié cette procédure dans la mesure où ces personnes ayant participé à un événement d’une organisation indésirable, elles ne pourront consulter leur avocat qu’au terme de l’enquête. Jean-Didier Revoin, Moscou, RFI.

SB : En Birmanie, au moins trois personnes ont été tuées aujourd'hui dans de nouvelles manifestations.
 
AV : Les manifestants continuent de défier les militaires malgré une répression de plus en plus dur,  le bilan est d'au moins 70 morts selon l'ONU depuis le coup d'État du 1er février dernier. La nuit dernière à Rangoun, des affrontements ont eu lieu avec la police qui a tiré à balles réelles, alors que des centaines de personnes s'étaient rassemblés dans tout le pays pour assister à des veillées en hommage aux personnes tuées.
 
SB : En Bolivie, l’arrestation de l'ex-présidente par intérim Jeanine Anez.
 
AV : Elle était visée par un mandat d'arrêt pour « sédition » et « terrorisme » et elle a été arrêtée pour sa participation présumée à un coup d'État contre l'ancien président Evo Morales. L'ex-sénatrice de droite a dénoncé un « acte abusif et une persécution politique ». Deux anciens membres de son gouvernement ont également été arrêtés. Un nouvel épisode qui intervient après deux ans de troubles politiques dans le pays. Le portrait de Jeanine Anez avec Nicolas Falez.

Avocate de formation, Jeanine Anez devient sénatrice en 2010 sous les couleurs d’un petit parti de droite, Unité Démocratique. C’est son titre de vice-présidente du Sénat bolivien qui lui sert de tremplin pendant la crise politique qui éclate après l’élection présidentielle de 2019. En pleine confusion sur les résultats et alors que le Président socialiste Evo Morales vient de démissionner, Jeanine Anez se proclame chef de l’État par intérim. Bible à la main elle revêt l’écharpe présidentielle, le Tribunal constitutionnel valide et de son exil, Evo Morales dénonce un coup d’État. Dès le début de son intérim, Jeanine Anez promet de nouvelles élections, elle se présente puis finalement retire sa candidature sur fond de sondage défavorables. Lors du scrutin de novembre dernier, le socialiste Luis Arce l’emporte dès le premier tour, Jeanine Anez reconnait alors la victoire du nouveau Président. Le 7 mars dernier elle échoue à se faire élire lors d’un scrutin local, elle vient donc d’être arrêtée dans sa ville de Trinidad, dans le nord-ouest de la Bolivie.

SB : On reste sur le continent sud-américain, où le véhicule du président argentin a été pris pour cible par des manifestants.
 
AV : Plusieurs dizaines de manifestants ont donné des coups de pieds contre le minibus transportant Alberto Fernandez, ils ont aussi lancé des pierres contre le véhicule. Cela s'est passé lors d'un déplacement dans une région du sud du pays ravagée par les incendies qui ont détruit 1 500 hectares de forêt selon la Défense civile argentine, jusqu'à 15 000 hectares selon la presse. Les feux ont également fait un mort et environ 200 habitations ont été détruites selon un dernier bilan.
 
SB : Au Nigéria, 19 personnes tués dans une embuscade jihadiste contre un convoi militaire.
 
AV : Quinze soldats ont été tué ainsi que quatre miliciens pro-gouvernementaux.  Treize autres membres du convoi ont été blessés dans cette attaque revendiquée par des membres présumés du groupe État islamique en Afrique de l'Ouest. Le convoi, d'une dizaine de véhicules, se rendait dans la localité de Gudumbali pour prendre part à une opération militaire.
 
SB : Un mot de sports, avec un match très attendu dans le tournoi des six nations, France – Angleterre.
 
AV : Des Français qui visaient le Grand Chelem. Mais qui n'ont pas réussi à s'imposent pour la première fois dans ce tournoi. 23 à 20, c'est le score final sur un essai en toute fin de rencontre . Cruel, après un magnifique match des Français, battus et abattus, à l'image du sélectionneur Fabien Galthié.
 
[Transcription manquante] 
 
AV : Fabien Galthié au micro de France 2, et tout n'est pas perdu, puisque les bleus pourraient encore remporter ce Tournoi en affrontant dans une sorte de finale, le Pays de Galles la semaine prochaine au stade de France

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias