Journal en français facile 07/05/2022 20h00 GMT

Image par défaut des émissions / éditions
RFI
GUERRE EN UKRAINE : Les femmes, les enfants et les personnes âgées ont été évacués d'Azovstal ; et autres nouvelles.

Johanne Burgell : À l’écoute de Radio France internationale, il est 22h à Paris, 20h en temps universel. Bonsoir et bienvenue dans cette nouvelle édition du Journal en français facile

Avec à la Une, l'Ukraine, 50 civils, des femmes, enfants et personnes vulnérables ont pu quitter l'usine d'Azovstal, dernière poche de résistance de l'armée ukrainienne dans la ville de Marioupol.  

La politique en France, les différents partis de gauche s'affichent unis en vue des législatives. Le leader insoumis Jean-Luc Mélenchon a officiellement lancé la campagne de l'Union populaire. 

Et puis les élections locales britanniques. En Irlande du Nord, les indépendantistes du Sinn Fein remportent une victoire historique.  

----- 

JB : Les femmes, les enfants et les personnes âgées ont été évacués d'Azovstal. 

C'est ce qu'ont indiqué tout à l'heure les autorités ukrainiennes. L'aciérie d'Azovstal, c'est cette dernière poche de résistance dans la ville dévastée de Marioupol. Kiev redoute, en effet, une reprise encore plus forte de l'offensive russe, et cela à l'approche des célébrations à Moscou, le lundi 9 mai, de la victoire sur l'Allemagne nazie durant la Seconde Guerre mondiale. Précisions Jelena Tomic.  

« L’ordre du président a été exécuté : toutes les femmes, tous les enfants et toutes les personnes âgées ont été évacués d’Azovstal. Cette partie de la mission humanitaire de Marioupol est accomplie », c'est ce qu'a annoncé sur sa messagerie Telegram la vice-Première ministre ukrainienne, Iryna Verechtchouk. Si cette information est confirmée, seuls des hommes armés resteraient encore retranchés dans cet immense complexe sidérurgique, ce qui inciterait l'armée russe, selon certains observateurs, à lancer l'assaut final. Car à deux jours du traditionnel défilé militaire qui célèbre la victoire de la Russie sur l'Allemagne nazie, beaucoup s'attendent à une intensification du conflit, pour permettre à Vladimir Poutine de revendiquer une victoire. L'aciérie est la dernière poche de résistance des forces ukrainiennes à Marioupol, cette ville portuaire du sud-est du pays est littéralement rayée de la carte après deux mois de siège et de bombardements russes. Depuis une semaine, des opérations d'évacuations sous l'égide de l'ONU et de la Croix-Rouge avait permis, selon Kiev, d'évacuer près de 500 civils. Un cessez-le-feu décrété jeudi par Moscou pour trois jours, n'a jamais été respecté selon les sources ukrainiennes. 

JB : De son côté, la CIA, le service de renseignement américain, estime qu'il n'y a pas de preuve concrète que la Russie envisage d'utiliser des armes nucléaires en Ukraine. C'est ce qu'a déclaré son directeur, Bill Burns, ce samedi. La Russie avait en effet, au début de la guerre en Ukraine, placé en état d'alerte ses forces de dissuasion.  

En France à présent, après l'accord conclu entre les différents partis de gauche. Jean-Luc Mélenchon lance la campagne des législatives. 

Le coup d'envoi officiel de la Nouvelle union populaire écologique et sociale, c’est son nom, a été donné tout à l'heure, à Aubervilliers, en région parisienne. Les dirigeants des insoumis, des socialistes, des communistes et des écologistes étaient présents, ils se sont succédés à la tribune. La gauche est donc réunie pour la première fois depuis 25 ans. Le leader insoumis, Jean-Luc Mélenchon, a une nouvelle fois affiché son ambition de devenir Premier ministre. 

« Bien sûr, dans toutes les luttes, il y a des coups qui ont été justement mérités, mais on ne va pas passer notre temps avec ça. Ce qui est important, c’est de savoir où on veut aller ensemble, ce qu’on va faire ensemble. Dans vos vies personnelles, vous faites comme ça aussi, vous tournez la page ? C’est parce que nous avons besoin d’avoir toute notre énergie, toute notre inventivité, toute notre combattivité, tourné vers l’objectif que nous nous sommes donnés tous ensemble. Nous sommes en train de faire l'histoire, chacun d’entre nous. Au peuple maussade qui croyait que tout était terminé, nous avons immédiatement relancé l’appel au combat et vous avez tous vu qu’il a été entendu, que partout ils ont entendu troisième tour. » 

JB : Jean-Luc Mélenchon à Aubervilliers. Des propos recueillis par Aurélien Devernoix.  

Pas de passation de pouvoir, mais quand même une investiture.  

Emmanuel Macron est officiellement devenu le nouveau président de la République française. La cérémonie s'est déroulée à l'Élysée. Elle a été plus courte et plus sobre qu'il y a cinq ans. Emmanuel Macron a prononcé un discours dans lequel il a notamment fait le serment de laisser une planète plus vivable et une France plus forte. Le chef de l'État a aussi appelé à agir sans relâche pour que la France devienne une nation plus indépendante.  

À Strasbourg, une marche était organisée aujourd'hui.  

Près de 1 000 personnes se sont réunies en vue de la Journée de l'Europe qui se tiendra lundi. Ces pro-européens se sont rendus devant le siège du Parlement pour en appeler à une Europe plus fédérale et plus solidaire. Pour rappel, la France dirige en ce moment la présidence du Conseil de l'Union européenne. Emmanuel Macron sera présent lundi à Strasbourg, tout comme la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen. Voici le reportage d’Angélique Ferrat.  

C’était une manifestation colorée. Se côtoyaient les drapeaux bleu et jaune étoilés de l’Union européenne et les drapeaux des fédéralistes européens où trône une grande lettre « E » verte. Cette mobilisation est un message aux dirigeants européens. Lundi prochain, la conférence pour l’avenir de l’Europe se termine à Strasbourg. Pendant un an, des milliers de citoyens ont travaillé pour définir quelle Europe ils veulent. Massimo, un étudiant italien est venu de Bologne tout spécialement : « On ne soutient pas l’Europe telle qu’elle est ; on veut changer les traités fondateurs, on veut changer l’Europe de fond en comble. » Le rapport final des citoyens est très ambitieux. Plus d’Europe en défense, en santé, dans le social. Et un vote à la majorité et plus à l’unanimité quand les chefs d’États des 27 se réunissent. Antoine Chabal président des jeunes européens France : « Il va falloir convaincre les gouvernements, il va falloir que, dans les 27 pays membres de l’Union européenne, les citoyens se mobilisent et mettent la pression sur les décideurs. Si ces propositions-là ne sont pas écoutées, ce serait catastrophique. » Et sur beaucoup de lèvres, les mêmes mots reviennent. On veut une Europe de paix, la fin de la guerre en Ukraine. Angélique Ferrat, Strasbourg, RFI. 

JB : En Irlande du Nord à présent, c'est une victoire historique pour les nationalistes. 

Le Sinn Fein, le parti indépendantiste remporte élections locales. Ce parti est favorable à une réunification de toute l'Irlande, il promet une nouvelle ère. Le DUP, c’est le parti unioniste, il a reconnu sa défaite.C'est une première en cent ans d'histoire de la province britannique qui est sous tension depuis le Brexit. Et cela survient 24 années après l'accord du Vendredi saint à Cork qui a mis fin à la guerre civile. Les toutes dernières précisions de Laura Taouchanov

Le décompte n’est pas tout à fait terminé, il reste moins d’une vingtaine de sièges à pourvoir. Mais déjà le DUP unioniste reconnaît sa défaite et termine donc deuxième avec quasiment dix points de moins que son adversaire nationaliste. D’un point de vue pratique, ça ne change pas grand-chose puisque l’accord de paix du Vendredi saint prévoit un partage du pouvoir entre unionistes et nationalistes. Mais c’est le symbole qui est fort, ce n’était pas arrivé depuis la formation de l’Irlande du Nord il y a 100 ans. Cette victoire signifie peut-être aussi un référendum sur la réunification. Déjà ce matin, la cheffe du Sinn Fein, Mary Lou McDonald, se fixait un délai de cinq ans. Même son de cloche chez les militants, ce n’est qu’une question de temps. Mais d’abord, la priorité sera de former un nouveau gouvernement, éclaté depuis la démission du Premier ministre en février dernier. Mais le DUP a déjà prévenu, il ne prévoit pas de coopérer avec le Sinn Fein, pas avant d’avoir trouvé un accord autour du protocole nord-irlandais. Laura Taouchanov, Dublin, RFI. 

JB : Il n'avait pas pu se représenter et il avait été emprisonné il y a quatre ans. Lula est de retour officiellement. 

L'ancien chef de l'État brésilien a lancé ce samedi sa candidature à la prochaine présidentielle pour, dit-il, « reconstruire le Brésil ». Il en a fait l'annonce durant un meeting à Sao Paulo devant des milliers de partisans. Le scrutin aura lieu en octobre. Et l'objectif, pour cette figure de la gauche, est de vaincre le président d'extrême droite sortant, le président Jaïr Bolsonaro.  

JB : C’est la fin de ce Journal en français facile. Merci de votre fidélité à RFI. 

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias