#Français de l’actualité

Journal en français facile 07/04/2020 20h00 GMT

Studio RFI
Transcription

Johanne Burgell : Vous écoutez RFI, il est 22h à Paris, 20h en temps universel. Bonsoir et bienvenue à tous, c'est l'heure de votre Journal en français facile, à la une de l'actualité :
- Boris Johnson est dans un état stable, le premier ministre britannique a été placé en soins intensifs hier, 10 jours après avoir été contaminé par le coronavirus. La pandémie a désormais fait plus de 6 000 morts au Royaume-Uni.
- les fêtes de Pâques confinées pour de nombreux fidèles dans le monde. En Israël, les célébrations commencent mercredi, des mesures très strictes ont été prises pour éviter les déplacements et les rassemblements.
- et puis aux États-Unis, le coronavirus gagne du terrain. Les électeurs de l'État du Wisconsin votent ce mardi en pleine pandémie.

-----

JB : Au Royaume-Uni, le premier ministre est donc toujours en soins intensifs. Atteint par le coronavirus il y a plus de 10 jours, Boris Johnson a été hospitalisé dimanche soir, mais son état s'est ensuite dégradé. Le premier ministre britannique reste pour le moment conscient, il respire sans assistance même s'il a eu besoin d'oxygène ses dernières 24 heures. De nombreux dirigeants européens lui ont apporté leur soutien, tout comme Donald Trump et Vladimir Poutine.

Au Royaume-Uni, il n'existe pas de plan de succession formellement prévu, au cas où un chef de gouvernement se retrouve incapable d'exercer ses fonctions. Boris Johnson a donc demandé à son ministre des Affaires étrangères, Dominic Raab, de le replacer le temps qu'il faudra. Anastasia Becchio.

En l’absence d’un vice-Premier ministre qui puisse assurer l’intérim, c’est Dominic Raab qui a été prié de représenter Boris Johnson partout « où cela est nécessaire », selon la formule rapportée par un porte-parole de Downing street. En réalité, le ministre des Affaires étrangères de 46 ans ne dispose pas des mêmes pouvoirs qu’un chef de gouvernement. Prié de gérer les affaires courantes, il ne peut pas prendre de décision qui engage l’avenir. C’est, en revanche, à lui que revient la lourde tâche de gérer l’épidémie de coronavirus avec les autres membres du cabinet. Dominique Raab a présidé ce matin la réunion quotidienne d'urgence regroupant des ministres, le chef des services sanitaires et le principal conseiller scientifique. Il a dit qu’il suivrait à la lettre le plan de Boris Johnson contre l’épidémie de Covid-19. La question de la prolongation des mesures de confinement, en place depuis le 23 mars, doit être discutée la semaine prochaine. Elle devrait être tranchée de manière collégiale, car le Royaume-Uni est techniquement dirigé par tout le gouvernement, et le premier ministre, même s'il dispose de plus de pouvoirs que les autres ministres, ne peut de toute manière, gouverner qu'avec leur soutien. Quand à Dominic Raab, qui n'a pas officiellement de titre de premier ministre par intérim, il aura besoin du soutien de tous les membres du cabinet pour trancher. » Anastasia Becchio.

JB : Avec 786 décès en 24 heures, la barre des 6 000 morts a été franchie ce mardi au Royaume-Uni.
En Espagne, après quatre jours de baisse, le bilan quotidien de la pandémie de coronavirus est reparti à la hausse. Le pays compte près de 13 800 morts.
En Italie, le nombre de malades en soins intensifs a baissé mardi pour la quatrième journée consécutive. Le pays a toutefois franchi la barre des 17 000 morts.

De son côté, la France a dépassé les 10 000 décès. Le premier ministre Édouard Philippe a affirmé mardi que le confinement allait durer et qu'il était encore trop tôt pour dire quand les Français ne seront plus obligés de rester chez eux. Et à partir de demain, les voyageurs qui souhaitent entrer sur le territoire français devront nécessairement avoir une attestation, disponible sur le site internet du ministère de l'intérieur.

En Israël, la population devra obligatoirement porter un masque dans l'espace public à partir de dimanche. Ces masques de protection pourront être fabriqués à la maison. Les mesures de confinement sont renforcées à l'approche de la fête de la Pâque juive qui sera célébrée à partir de demain soir. Les déplacements seront limités et un couvre-feu sera également mis en place au début des célébrations. À Jérusalem, Guilhem Delteil.

Les mesures de confinement sont renforcées à l'approche de la fête de la Pâque juive qui sera célébrée. Fête de pèlerinage, la Pâque juive est traditionnellement une période où les Israéliens se déplacent. De nombreux juifs religieux viennent prier à Jérusalem. Et les familles se réunissent pour le seder, rituel du premier soir. Mais pour le Premier ministre Benyamin Netanyahu, il n'est pas question cette année de grande tablée familiale. « Chaque famille devra organiser son propre seder de Pâque. Célébrez uniquement avec les membres de votre famille immédiate qui sont actuellement avec vous à la maison. Je sais que cela nous coûte beaucoup mais il n’y a tout simplement pas le choix. Nous appliquerons strictement ce confinement. » Demain après-midi, un couvre-feu complet sera imposé au pays jusqu'à jeudi matin. Nul n'aura le droit de se trouver à plus de 100 mètres de son domicile. Et dès ce soir, les déplacements entre les villes, déjà interdits, sont plus strictement contrôlés. Micky Rosenfeld est le porte-parole de la police israélienne. « Nous avons un nombre très important d’officiers de police qui vont patrouiller et se déplacer. Nous avons aussi des barrages routiers mobiles qui vont changer d’emplacement toutes les 20 ou 30 minutes. Nous allons nous assurer qu’il y a un minimum de mouvements. Tout ce que nous faisons, nous le faisons pour la sécurité des gens. » Une fermeté qui s'appuie sur les enseignements tirés de la fête de Poutim, début mars, assure Benyamin Netanyahu: les rassemblements alors organisés ont contribué à la propagation du virus dans le pays. Guilhem Delteil, Jérusalem, RFI.

JB : RFI 16h07 à Washington, la suite de votre Journal en français facile. Aux États-Unis, la situation s'aggrave. L'État de New York a enregistré à lui tout seul 731 morts supplémentaires en 24 heures, un record. Malgré tout, des primaires démocrates entre Joe Biden et Bernie Sanders ont lieu aujourd'hui dans le Wisconsin. Le vote a été maintenu en même temps qu'un autre scrutin local. Bernie Sanders a dénoncé une décision « scandaleuse » qui risque de se révéler « mortelle » en raison de la pandémie. Selon Corentin Sellin spécialiste des États-Unis, professeur agrégée d'Histoire, cette journée de vote se déroule dans le chaos, avec des électeurs terrorisés par le virus.

[Transcription manquante]

JB : Corentin Sellin joint par Heike Schmidt. Autre situation à bord du Greg Mortimer, un paquebot bloqué depuis plusieurs jours au large de la capitale de l'Uruguay, Montevideo. Environ 130 personnes sur les 200 à bord, sont contaminées par le coronavirus. Le gouvernement uruguayen a annoncé que les passagers australiens et néo-zélandais présents sur le navire vont être rapatriés jeudi par avion. Le sort des passagers européens et américains n'a en revanche pas été précisé pour le moment. 4 milliards de personnes confinées plus de la moitié de la population mondiale.

Cette offre pourrait faire le bonheur de nombreux Français, ce mardi 7 avril marque l'arrivée de Disney + en France. Disney + c'est le service de vidéo à la demande et sur abonnement de Disney. Son lancement a été retardé de deux semaines en raison du confinement, le gouvernement français craignait une saturation des réseaux internet. Il faut dire que le catalogue de la plateforme de Disney, qui contient tous les classiques Disney, les films Marvel ou les documentaires National Geographic, pourrait attirer toute la famille devant l'écran. Sophie Torlotin.

De la série inédite High school musical au documentaire animalier Elephant, auquel l'ancienne princesse royale Meghan Markle prête sa voix en version originale, en passant par des films inédits, Disney+ veut créer des rendez-vous et la série sans doute la plus attendue c'est Le Mandalorien. […] On y suit un chasseur de primes de l'univers Star Wars, casqué et mystérieux chargé de débusquer un bébé Yoda, qui est déjà la coqueluche des réseaux sociaux depuis la diffusion américaine. Si Netflix a créé la mode du binge watching, le fait de regarder tous les épisodes d'une série d'un coup, la plateforme Disney fait l'inverse : elle mettra en ligne chaque vendredi les nouveaux épisodes pour fidéliser ses abonnés. La plateforme revendique déjà 29 millions d'abonnés dans le monde en moins de trois mois. De quoi pouvoir prétendre rivaliser très rapidement avec Netflix. Sophie Torlotin du service culture de RFI.

JB : C'est la fin de ce Journal en français facile. Vous pouvez le réécouter sur notre site internet, dans la rubrique RFI Savoirs. Merci pour votre fidélité à la radio du monde.

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias