#Français de l’actualité

Journal en français facile 14/01/2019 20h00 GMT

Studio RFI
Transcription

Loïc Bussières : 21h à Paris, 1h de moins en temps universel. Bonsoir et bienvenue si vous nous rejoignez pour cette nouvelle édition de votre Journal en français facile. Journal que je vous présente en compagnie de Zéphyrin Kouadio. Bonsoir Zéphyrin.

Zéphyrin Kouadio : Bonsoir.

LB : À la une ce soir : le Brexit et ce compte à rebours lancé pour les députés britanniques. Dans un peu plus de 24h, ils devront valider ou non l’accord de sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

ZK : En Pologne, la mort du maire de la ville portuaire de Gdansk. Pawel Adamowicz a succombé à ses blessures après une attaque au couteau lors d'un gala de charité.

LB : Et puis en France, un grand débat pour éteindre la colère des gilets jaunes. La grande consultation voulue par Emmanuel Macron débute demain. Elle doit durer 2 mois.

------

ZK : Tout d'abord cette lettre envoyée à Theresa May ce lundi. Un courrier signé du président de la Commission européenne et de celui du Conseil européen.

LB : Jean-Claude Juncker et Donald Tusk veulent donner à la Première ministre britannique un argument supplémentaire pour convaincre les députés britanniques d’approuver l’accord sur le Brexit, la sortie du Royaume-Uni de l'UE. Le vote de ce mardi aux Communes aurait dû avoir lieu il y a un mois, mais il  a été reporté par le gouvernement à cause du manque de soutien à l’accord parmi les députés. Theresa May avait repris ses tournées européennes avant le sommet du 13 décembre à l’issue duquel ses homologues européens lui ont donné des assurances sur le fait que le filet de sécurité pour l’Irlande serait temporaire. Les explications de Pierre Benazet.

L’Union européenne s’engage à travailler rapidement à un nouvel accord qui éviterait de devoir activer le filet de sécurité pour l’Irlande. Si malgré tous les efforts le filet de sécurité était activé, il ne serait appliqué que de manière temporaire jusqu’à l’adoption d’un accord. Un accord qui éviterait le rétablissement d’une frontière en Irlande. Ce sont ces garanties que Jean-Claude Juncker et Donald Tusk ont tenu à répéter dans leur lettre. Et ils soulignent surtout que cet engagement de l’Union européenne est d’autant plus ferme que c’est la conclusion du sommet du 13 décembre et que les conclusions des sommets ont valeur légale. C’est donc de la part des présidents du Conseil européen et de la Commission européenne une tentative de fournir à Theresa May un argument supplémentaire lors du débat aux Communes. Il n’est en revanche pas certain que cela suffise à faire changer d’avis les députés britanniques qui sont vent debout contre la perspective d’un maintien même temporaire du Royaume-Uni tout entier dans l’union douanière avec l’UE. Les deux présidents ne peuvent pas prendre le risque politique d’aller plus loin dans leur lettre, mais il faut bien dire que les résultats du sommet de décembre ont déjà été largement critiqués au Royaume-Uni.

ZK : À la une également, le choc en Pologne, après la mort du maire de la ville portuaire de Gdansk.

LB : Il a succombé à ses blessures après avoir été victime hier d'une attaque au couteau lors d'un gala de charité. L’assaillant, un homme de 27 ans, sortait d’une condamnation à 5 ans et demi de prison pour des braquages de banques, notamment. Des rassemblements ont lieu ce soir dans les grandes villes du pays. Il faut dire que la personnalité de Pawel Adamowicz ne laissait pas indifférente. RFI Varsovie, Thomas Giraudeau.

Une salle d’attente bondée au centre de don du sang à Gdansk, plusieurs dizaines de personnes sont venues pour tenter de sauver Pawel Adamowicz... Sans succès. Maire de la ville de Gdansk depuis 1998, réélu cinq fois par les habitants, cet homme politique libéral affichait ses idées et son opposition au gouvernement conservateur polonais. Pawel Adamowicz participe à la Gay pride, défend l’indépendance de la justice du pays. Il fait aussi de Gdansk une ville très ouverte aux migrants, crée un centre qui leur vient en aide, fait voter un ensemble de principes pour les accueillir au mieux... Tout cela lui vaut de multiples critiques, du gouvernement et de la télévision publique qu’il contrôle, voire des menaces. En 2017, la Jeunesse polonaise, un mouvement d’extrême-droite, publie un « certificat de décès » symbolique du maire de Gdansk. Dimanche soir, juste avant d’être attaqué sur la scène de l’événement de charité, Pawel Adamowicz a rendu hommage à sa ville, qu’il voulait pleine de bonté et de tolérance.

ZK : En bref, Cesare Battisti en Italie au lendemain de son arrestation en Bolivie.

LB : L'Italie où il est désormais en prison. Cesare Battisti a été condamné par contumace, c'est-à-dire en son absence, à la perpétuité pour quatre homicides et complicité de meurtre. Il avait fui le Brésil pour la Bolivie après l'élection de Jair Bolsonaro. Le militant d'extrême gauche sera maintenu à l'isolement pendant six mois conformément au règlement pour les condamnés à la perpétuité.

ZK : La création d'une zone de sécurité en Syrie au centre de discussions entre Ankara et Washington.

LB : C'est la Présidence turque qui l'annonce. Donald Trump et Recep Tayyip Erdoğan ont évoqué la question lors d'un entretien téléphonique. Un échange au cours duquel le président américain Donald Trump a appelé  son homologue à ne pas "maltraiter les Kurdes" précise de son côté la  Maison-Blanche. Les milices kurdes de Syrie sont alliées des États-Unis dans leur combat contre le groupe État islamique, mais considérées comme terroristes par la Turquie. Ces échanges interviennent  alors que les États-Unis ont annoncé le mois dernier le retrait de ses troupes stationnées en Syrie.

ZK : Et puis on l'apprend à l'instant, Ali Bongo est en route pour Libreville.

LB : Le président gabonais a quitté le Maroc pour la capitale, où il participera demain, après deux mois et demi d'absence de son pays, à la cérémonie de prestation de serment du nouveau gouvernement. Victime d'un AVC au mois d'octobre dernier, Ali Bongo est depuis hospitalisé au Maroc.

ZK : L'actualité de ce début de semaine et le terrorisme qui frappe de nouveau l'Afghanistan.

LB : Au moins 4 morts et une centaine de blessés à Kaboul en Afghanistan dans l’explosion d’une voiture piégée près d’un complexe protégé où vivent des dizaines d’étrangers travaillant pour des ONG et des compagnies étrangères. Il n’y a pas  encore  eu de revendication.  Les premiers détails avec Sonia Ghezali.

La voiture était bourrée d’explosifs. La charge était si puissante que l’explosion a retenti jusque dans les quartiers nord et dans le centre de Kaboul. C’est Green village, un complexe fortifié de murs de béton armes, de barrages de police, de portails blindes coulissantes qui a été, semble-t-il, pris pour cible. Des dizaines d’étrangers travaillant pour l’ONU ou pour des compagnies privées internationales y vivent et y travaillent. Cette forteresse se trouve sur la route de Jalalabad, près de l’aéroport de Kaboul dans l’est de la capitale. Elle a déjà  été plusieurs fois attaquée dans le passé. En 2003, 2012, 2014. Chaque attaque avait été revendiquée par les talibans. Aucune information pour l’instant sur d’éventuelles victimes à l'intérieur de l’etablissemtn, en revanche, elle sont nombreuse à l’extérieur parmi les badaux et les résidents de ce secteur. De nombreux enfants figurant parmi les victimes. Plusieurs habitations sont fortement endommagées. Les ambulances continuent de transporter des blessés dans les hôpitaux les plus proches.

ZK : À la une en France, le grand débat national. C'était l'une des réponses avancées par Emmanuel Macron pour répondre à la colère des "gilets jaunes".

LB : Une grande consultation qui débute demain mardi, et qui doit s'étendre jusqu'au mois de mars. Le Chef de l'État en a dévoilé les contours dans une lettre diffusée ce lundi dans les médias et les réseaux sociaux. Quatre grands thèmes sont retenus : la fiscalité, la transition écologique, la réforme de la démocratie, et les services publics. Comment les "gilets jaunes" réagissent-ils après la publication de cette lettre aux Français ? Vont-ils participer au grand débat national à venir ? Kevin, aide-soignant, lui compte y prendre part. Ce gilet jaune de 23 ans affirme vouloir laisser une dernière chance au gouvernement même s'il doute que cette consultation permette de sortir de la crise, il est joint ici par Grégoire Sauvage.

[Transcription manquante]

LB : Les sports et le mondial de handball.  L'équipe de France affronte la Corée en ce moment à Berlin. Les Bleus ont remporté leurs deux premiers matchs. Ils affronteront ensuite l'Allemagne demain.

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias