#Français de l’actualité

Journal en français facile 12/10/2018 20h00 GMT

Studio RFI
Transcription

Loïc Bussières : 22h à Paris, 2h de moins en temps universel. L’heure de votre rendez-vous quotidien avec le Journal en français facile, journal co-présenté ce soir par Zéphyrin Kouadio. Bonsoir Zéphyrin.

Zéphyrin Kouadio : Bonsoir.

LB : À la une ce soir : la disparition en Turquie de Jamal Khashoggi. Le journaliste a vraisemblablement été assassiné. Des soupçons pèsent sur Riyad. Les précisions dans ce journal.

ZK : Une Rwandaise à la tête de la Francophonie. Louise Mushikiwabo prend sans surprise la suite de la Canadienne Michaelle Jean à la tête de l’OIF.

LB : Et puis un prix de littérature pour compenser une année sans Nobel. Il revient à l’écrivaine guadeloupéenne Maryse Condé, lauréate du premier, et unique « nouveau prix de littérature ».

-----

ZK : On débute ce journal par l’affaire Jamal Khashoggi, ce journaliste saoudien disparu il y a 10 jours à Istanbul.

LB : Disparu et très probablement mort à l’heure où l’on se parle. Selon le Washington Post, journal avec lequel collaborait ce journaliste, les autorités turques détiendraient des preuves audio et vidéo qui confirment la thèse de l’assassinat. Ce soir, la Maison-Blanche demande des explications à Riyad. Sami Boukhelifa.

Les preuves turques seraient irréfutables. Des enregistrements macabres dans lesquels on entend clairement la voix de Jamal Kahshog-gi. Il est entouré d’hommes lui parlant en arabe, des cris retentissent. Tout ressemble à une séance de torture. Le journaliste critique du régime saoudien est finalement tué, mais l’horreur est poussée à son paroxysme, son corps est démembré par un commando de 15 agents, venu spécialement d’Arabie Saoudite. Parmi eux des officiers des forces spéciales saoudiennes, mais aussi des membres de la garde rapprochée du prince héritier saoudien Mohamed Ben Salman. Des preuves indiscutables donc évoquées par le gouvernement turc auprès de responsables américains. Seulement voilà, elles sont embarrassantes pour Ankara. Cela signifie que les services de renseignements turcs disposent de caméras et de micros dans le consulat d’Arabie Saoudite à Istanbul, où Jamal Khashog-gi est entré pour ne jamais ressortir. Cela signifie également que les Turcs espionnent toutes les représentations étrangères sur leur territoire. Ce vendredi une délégation saoudienne est arrivée en Turquie pour des entretiens portant sur l’enquête sur cette disparition qui remonte au 2 octobre.

LB : Ce soir, l’Arabie saoudite se félicite de la formation d’un groupe de travail chargé d’élucider les conditions de la disparition de Jamal Khashoggi. De son côté, Emmanuel Macron dit « attendre que la vérité et la clarté soient établies » ajoutant toutefois que les « premiers éléments concernant cette disparition sont extrêmement inquiétants ». Déclarations du Chef de l’État français en marge de son déplacement à Erevan où se tenait le 17e sommet de la Francophonie.

ZK : Sommet lors duquel la Rwandaise Louise Mushikiwabo a été désignée secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie. L’ancienne ministre des Affaires étrangères prend la suite de la Canadienne Michaelle Jean.

LB : Une nomination attendue, celle d’une femme à la forte personnalité. Son portrait, Esdras Ndikumana.

C’est la consécration pour cette femme de 57 ans, qui est née d’une famille de petits propriétaires terriens en 1961, à Kigali, où elle a fait sa scolarité avant d’entrer à l’université du Rwanda, puis de devenir professeur d’anglais. Louise Mushikiwabo part ensuite pour les États-Unis en 86 pour faire des études d’interprétariat. Cet exil loin de son pays va lui sauver la vie lors du génocide des Tutsi en avril 1994, qui va emporter toute sa famille qui vit au Rwanda. Entre-temps, la jeune femme s’est mariée à un américain et vit à Washington D.C., où elle va travailler notamment pour la Banque africaine de développement. Mais elle n’a pas oublié son pays où elle revient régulièrement depuis la prise du pouvoir par le FPR de Paul Kagame. Celui-ci semble justement l’avoir remarquée. Il lui demande de revenir au pays en 2008 où elle va faire son entrée au gouvernement en tant que ministre de l’Information, avant d’hériter des affaires étrangères une année plus tard. Un poste où elle donne la pleine mesure de sa personnalité. Cette femme parfaitement bilingue anglais-français, que ses nombreux soutiens décrivent comme très brillante, va porter haut les couleurs de son pays à travers pendant près d’une décennie, jusqu’à sa nomination au poste de secrétaire général de l’OIF ce matin. Ses détracteurs eux la dépeignent volontiers comme « la voix de son maître ».

ZK : Dans l’actualité également, la libération par la Turquie d’Andrew Brunson. Le pasteur américain y était détenu depuis près de deux ans.

LB : Il était accusé terrorisme et d’espionnage, ce qui avait suscité une grave crise entre Ankara et Washington. Sa libération, et son retour annoncé au pays donnent du crédit aux rumeurs d’un accord entre les deux pays sur ce dossier.

ZK : Lui va quitter ses fonctions archevêque de Washington, le cardinal américain Donald Wuerl était empêtré depuis plusieurs mois dans une affaire d’agressions sexuelles.

LB : Le pape François a accepté ce vendredi sa démission. Donald Wuerl était accusé d’avoir couvert les agissements de prêtres pédophiles dans l’état de Pennsylvanie où il y exerçait comme évêque. Les précisions de Yelena Tomic.

Les agressions sexuelles ont été perpétrées pendant des décennies par plus de 300 « prêtres prédateurs », c’est ce qu’affirment les services du procureur de Pennsylvanie dans leur enquête publiée en août dernier et d’ajouter qu’au moins 1000 enfants auraient été victimes de leurs agissements. Le nom de Donald Wuerl revient à plusieurs reprises dans le rapport final rédigé par un jury populaire. L’archevêque démissionnaire de Washington qui était évêque à Pittsburgh entre 1988 et 2006 aurait contribué à étouffer le scandale. Mi-septembre, lors d’une messe en hommage aux victimes des prêtres pédophiles, le cardinal âgé de 77 ans s’était allongé au sol en signe de repentance. Cette démission intervient après plusieurs mois de révélations d’agressions sexuelles étouffées par des responsables ecclésiastiques. Rappelons que le prédécesseur de Donald Wuerl à Washington, Monseigneur Mc Carrick avait lui aussi dû démissionner après avoir été accusé d’avoir lui-même sexuellement agressé un adolescent, une affaire qui remonte à plusieurs décennies. Pour l’instant, le Pape a accepté la démission de Donald Wuerl. Il ne sera plus archevêque de Washington, mais il continuera à exercer une fonction administrative au sein de l’Église, jusqu’à la nomination de son successeur.

ZK : Venons-en à cette récompense, unique en son genre : le premier « nouveau prix de littérature ».

LB : Il était décerné aujourd’hui par la Nouvelle Académie à l’écrivaine guadeloupéenne Maryse Condé. Et s’il est unique, c’est qu’il remplace le Nobel de littérature qui n’a volontairement pas été remis cette année ainsi que l’avait annoncé l’Académie au printemps dernier après des accusations d’agression sexuelle visant l’époux français d’une académicienne. Catherine Fruchon-Toussaint.

Maryse Condé était devenue la favorite de ce prix Nobel inédit. En effet à 81 ans, l’écrivaine guadeloupéenne est l’une des voix majeures des lettres antillaises, caribéennes, mais aussi, plus largement internationales. Longtemps universitaire aux États-Unis, elle est l’auteure d’une œuvre romanesque importante, une trentaine de titres, dont « Segou » qui raconte en deux volumes l’histoire de la société bambara et plus généralement de l’Afrique de l’Ouest, ainsi que « Moi, tituba, sorcière noire de Salem » dont la narratrice est une esclave. Racisme, sexisme, liens entre l’Afrique et l’Amérique sont perpétuellement questionnés dans ses livres. Et c’est pourquoi le jury l’avait distingué dans cette dernière liste, car selon lui « Condé est l’une des plus importantes auteures francophones. Elle souligne fréquemment comment le colonialisme a changé le monde, et comment ceux qui en ont souffert sont en train de récupérer leur héritage ». Multi-récompensée sur tous les continents, Maryse Condé vit actuellement dans le sud de la France, où elle vient sans doute d’apprendre qu’elle est donc aujourd’hui la lauréate de ce prix Nobel de littérature alternatif, qui après les scandales, fait le choix de récompenser aussi une femme qui donne la parole aux femmes.

LB : L’actualité en France et le remaniement gouvernemental quint se fait encore attendre. Dix jours après la démission de Gérard Collomb, aucune annonce à attendre ce soir. Rien avant le retour d’Emmanuel Macron d’Arménie. Les discussions se poursuivent, indique-t-on à l’Élysée. « Les choses avancent », a simplement lâché le chef de l’État en marge du sommet de la francophonie. Emmanuel Macron qui explique essayer de procéder « dans le calme » et de « manière professionnelle ». La suite de l’affaire des présumés emplois fictifs de l’ex FN au Parlement européen et cette nouvelle convocation chez les juges pour Marine Le Pen. La Présidente du Rassemblement National s’est vu signifier une aggravation de sa mise en examen, celle-ci est désormais qualifiée en « détournements de fonds public ». Elle était jusqu’à présent poursuivie pour abus de confiance.   Le football et le match PSG-Etoile rouge Belgrade visée par des soupçons de trucage. La rencontre de Ligue des champions du 3 octobre dernier s’était soldée par une victoire parisienne, 6 buts à. Une victoire par cinq buts d’écart sur laquelle un dirigeant du club serbe aurait parié 5 millions d’euros. Une enquête préliminaire a été ouverte. Ce soir, les dirigeants de l’Étoile Rouge affirment rejeter les soupçons concernant un éventuel trucage.

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias