Ventastega curonica
Vue d'artiste du ventastega curonica.
Nobu Tamura
Artículo

Un poisson capable de marcher, identifié

Un crâne et un os de l'épaule d'un poisson, possédant quatre membres et vivant il y a 370 millions d'années, Ventastega curonica, apporte une nouvelle pierre à l'explication de l'évolution entre poissons et vertébrés supérieurs, selon une étude à paraître le 26 juin 2008 dans la revue Nature.
Por Dominique Raizon -

Ce poisson, capable de marcher, possédait une tête de tétrapode - vertébré à quatre membres plus adapté à la terre qu'à l'eau - et un corps doté de nageoires ayant plutôt la forme de celles de son prédécesseur dans la chaîne de l'évolution, Panderichthys, selon les auteurs de l'article, une équipe internationale de paléontologues menée par Per Ahlberg (Université d'Uppsala, Suède).

Ventastega curonica était doté d'une grande mâchoire aux dents très acérées, avec une tête ressemblant à celle d'un crocodile, saurien dont il avait la taille. Ses nageoires très primitives suggèrent qu'il allait chercher ses proies dans des marais aux eaux peu profondes.

Ce fossile montre également que les premiers amphibiens du Dévonien (il y a 410 à 360 millions d'années) n'ont pas forcément évolué de manière linéaire, comme on le pensait, mais se sont diversifiés par des branches d'évolution différentes (polyphylétiques), estiment les chercheurs.

« Il est tentant d'interpréter Ventastega comme un clair intermédiaire dans la chaîne de l'évolution » notent-ils en ajoutant « qu’il faut regarder une telle idée avec prudence ».

Ce fossile a été découvert dans l'ouest de la Lettonie, où régnait autrefois un climat semi-tropical. D'autres fossiles de cette espèce existent, mais aucun aussi complet que celui-ci. La découverte de Ventastega a eu lieu deux ans après la mise au jour d'une autre espèce, Tikaalik roseae, également décrite comme le chaînon manquant entre les poisson s et les tétrapodes. Pour les auteurs de la nouvelle étude, Ventastega curonica comble un vide morphologique entre Tikaalik et le premier tétrapode, Acanthostego.

Publicado el 24/11/2015 - Modificado el 24/11/2015

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias