Le secteur financier représente plus de 40% des attaques informatiques dans le monde.
Le secteur financier représente plus de 40% des attaques informatiques dans le monde.
REUTERS/Kacper Pempel/Files
Artículo

Les banques deviennent les cibles privilégiées des hackers

Depuis le début 2016, les attaques d'envergure contre les systèmes informatiques des institutions financières se multiplient dans le monde. Les banques sont les cibles privilégiées des pirates et les sociétés de sécurité spécialisées dans le cyber-piratage sonnent l'alarme.
Por RFI -

Le secteur financier représente plus de 40 % des attaques ciblées au niveau mondial, selon la société de sécurité informatique Symantec. Des dizaines de millions de dollars et d'informations confidentielles sont en danger. Les piratages ne concernent plus les comptes de tel ou tel particulier ; les malfaiteurs sont passés à l'échelle supérieure.

La montée en puissance est sensible. En 2014, les listings de 76 millions de ménages et 7 millions d'entreprises clients de JP Morgan ont été piratés. L'une des attaques les plus spectaculaires s'est déroulée en février 2016, lorsque les 81 millions de dollars que la Banque centrale du Bangladesh détenait à New York auprès de la Banque centrale américaine ont été vidés et transférés aux Philippines.

Les banques américaines notamment renforcent leurs systèmes de protection pour tenter d'avoir un coup d'avance sur les pirates. Le scénario catastrophe serait l'introduction de hackers dans le système de transaction du réseau financier international Swift qu'utilisent 11 000 banques dans le monde. Ce système informatique de transfert de fonds traite 25 millions d'ordres de virement pour un montant de plusieurs milliards de dollars par jour.

Publicado el 15/09/2020 - Modificado el 25/09/2020

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias