Un enfant marche à côté d'une empreinte de dinosaure
Un enfant marche à côté d'une empreinte de dinosaure.
Jeff Pachoud/AFP
Artículo

La disparition des dinosaures fascine toujours

Des chercheurs américano-tchèques ont simulé une collision d’astéroïdes par ordinateur pour expliquer la brusque disparition des dinosaures de la surface de la terre, il y a 65 millions d’années, alors qu’ils ont régné en maître pendant quelque 180 millions d’années.
Por Dominique Raizon -

Selon une étude parue dans la revue scientifique Nature, c’est la collision entre deux rochers gigantesques, survenue dans la ceinture d’astéroïdes cent millions d’années avant la disparition même des dinosaures il y a 65 millions d’années, qui aurait éjecté de nombreux fragments. L’un de ces derniers se serait écrasé sur la terre, formant un cratère de 180 kilomètres de diamètre, au Mexique, le cratère de Chicxulub, et soulevant des nuages de poussières lesquels, cachant le soleil, auraient provoqué un hiver prolongé.

Ce refroidissement de la planète aurait été fatal à 75% des espèces connues, un cataclysme qui n'aurait pas épargné les dinosaures. Pour expliquer l’origine de cette collision, les chercheurs William Bottke, David Vokrouchlicky et David Nesvorny, de l’Institut de recherche du sud-ouest au Colorado (Etats-Unis) et de l’Université Charles, à Prague (Tchecoslovaquie) ont analysé la structure actuelle des débris dans la ceinture d’astéroïdes. Explications de François Robert, directeur de recherche au Laboratoire d’études de la matière extra-terrestre.

C'est l'une des équipes scientifiques les plus en pointe qui nous apporte ces renseignements.

 François Robert, Directeur de recherche au CNRS (06:30)

Herbivores ou carnivores, terrestres ou aériens, les dinosaures ont occupé la surface de la terre tout au long de l’ère secondaire et, brusquement, ils se sont éteints à la fin de cette ère, pendant la période dite du crétacé –et non pas au jurassique comme le laisse supposer le film de Spielberg. Mais quel est l’événement planétaire qui a bouleversé l’équilibre de la terre, entraînant par là-même la disparition rapide de nombreuses espèces animales : cette question a donné lieu à l’échafaudage de plusieurs théories. Christian de Muizon, directeur du département Histoire de la terre au Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) fait le point.

Il y a trois grandes interprétations qui ne sont pas forcément indépendantes.

Christian de Muizon, Paléontologue, directeur de recherche au CNRS (06:15)

Publicado el 20/10/2015 - Modificado el 18/11/2015

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias