Des empreintes de vélociraptor en Bolivie
Des empreintes de vélociraptor en Bolivie.
DR
Artículo

Comment se déplaçaient les dinosaures ?

Comment se déplaçaient les tyrannosaures, les iguanodontes, et autres dinosaures ? Des Suisses sont parvenus à analyser l’empreinte de leurs pas sur une paroi de la cordillère des Andes, en Bolivie...
Por Dominique Raizon -

A 2 800 mètres d’altitude, près de la ville de Sucre, une carrière située sur les contreforts de la chaîne montagneuse a laissé à la postérité plus de cinq mille empreintes de pas de dinosaures. Le gouvernement bolivien, soucieux de faire classer le site au patrimoine mondial de l’Unesco, a fait appel au géographe du Muséum d’histoire naturelle de Bâle (Suisse), Basil Thüring, pour en réaliser l’étude. Grâce à un appareil à balayage laser posé au sol, le site a été scanné. Un autre appareil, utilisé en architecture pour photographier les bâtiments, a permis quant à lui de relever la texture du terrain. La combinaison des deux techniques a permis la réalisation d’une maquette virtuelle du site de Cal Orck’o permettant de mieux décrire les fossiles.

Les empreintes des pas d’animaux, sur le site bolivien, correspondent à quinze espèces différentes de dinosaures ayant vécu au crétacé. A cette époque géologique, il y a 68 millions d’années, titanosaures, abelisaures, sauropodes et autres dinosaures évoluaient dans des marécages argileux au niveau de la mer, dans un climat tempéré et humide. Mais, depuis le crétacé, la cordillère des Andes s’est soulevée sous l’effet des forces géologiques. De facto, aujourd’hui, les fossiles se trouvent sur le flanc d’une paroi rocheuse haute de 120 mètres et inclinée à 72°, inaccessible sans mousquetons, cordes et piolet.

Publicado el 20/10/2015 - Modificado el 28/10/2015

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias