Audio
Mosaïque montrant Jésus guérir un lépreux, cathédrale de Monreale en Sicile, XIIe-XIIIe s.
Mosaïque montrant Jésus guérir un lépreux, cathédrale de Monreale en Sicile, XIIe-XIIIe s.
Sibeaster / Wikimédia Commons
Pour éclairer notre présent à la lumière du passé, retour sur la petite et la grande histoire des épidémies, ce week-end c’est le professeur d’immunologie Patrice Debré qui revient sur le terrible sort réservé aux lépreux au Moyen-Âge en Occident.

03'32" - Première diffusion le 04/04/2020

La lèpre est connue depuis la plus haute antiquité. Elle continue de sévir aujourd’hui dans plusieurs régions du monde, mais on sait désormais la guérir avec des antibiotiques. On sait aussi que cette maladie infectieuse et mutilante n’est en fait pas très contagieuse. Pourtant, au Moyen Âge en Europe, les épidémies de lèpre ont conduit à une véritable politique de stigmatisation, d’exclusion à vie de ceux que l’on désignait comme « lépreux ». Le professeur d’immunologie Patrice Debré, co-auteur avec Jean-Paul Gonzalez de Vie et mort des épidémiesrevient sur le sort terrible qui leur fut réservé : la lèpre ou l’épidémie de l’exclusion. 

Publicado el 10/04/2020 - Modificado el 10/04/2020 - Por autor

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias